• Appelez la Sage-Femme ; Jennifer Worth

    «Qui aime le sait. Qui n'aime pas ne le sait pas. Celui-là, je le plains et n'ai rien à lui dire.» 

    Appelez la Sage-Femme ; Jennifer Worth

     

    Publié en 2008 en Angleterre ; en 2013 en France (pour la présente édition)

    Titre original : Call the Midwife

    Editions Albin Michel

    464 pages

     

     

    Résumé :

    Rien ne prédestinait Jennifer Worth à devenir sage-femme dans les quartiers miséreux des Docklands. Quand à vingt-deux ans elle rejoint les sœurs de Nonnatus House, une maternité qui vient en aide aux plus pauvres, elle s'apprête à vivre l'expérience de sa vie...

    A la fois bouleversant et bourré d'optimisme, aussi captivant qu'un roman, cet inoubliable témoignage a inspiré la série désormais culte, Call the Midwife

    Ma Note :  ★★★★★★★★★★ 

     Mon Avis :

    Beaucoup d'entre nous ont découvert le roman de Jennifer Worth par le biais de la série qui en a été adaptée en Angleterre, sous le titre Call the Midwife. Personnellement, j'ai découvert ce livre un peu par hasard mais le résumé m'a bien plu et je me suis dit « pourquoi pas » ? Le témoignage de cette femme qui fut sage-femme dans les quartiers pauvres de Londres après la guerre ne pouvait être qu'intéressant.
    Et, oui, en effet, ça l'est. Déjà, parce que le métier de sage-femme n'est finalement pas si connu que cela, même si on s'accorde à dire que c'est le plus beau du monde. Et ça l'est également de part l'époque qui est traitée...Jennifer Worth a vingt ans dans les années 1950 et la médecine et l'obstétrique ont encore de gros progrès à faire...la pilule contraceptive n'existe pas encore, les familles continuent d'être très nombreuses, surtout dans les couches défavorisées de la population qui n'ont pas accès aux moyens de contraception qui existaient à ce moment-là -on se rend compte d'ailleurs que les différences de conditions de vie et d'hygiène étaient encore très marquées à ce moment-là-, les antibiotiques n'en sont encore qu'à leurs débuts...l'auteure nous décrit également le cadre dans lequel elle exerce sa profession, l'East End de Londres, ces quartiers populaires et miséreux dans lesquels les conditions de vie des plus mal lotis n'ont certainement pas évolué depuis des lustres. Parfois, ce sont des réminiscences de Zola, de Dickens, de Gaskell, avec leurs romans populaires et industriels, que l'on retrouve dans la description des Docks par Jennifer Worth...et pourtant, cette femme, motivée et dévouée, n'exerçait pas il y'a cent-cinquante ans de ça mais à peine soixante...!

     

    Appelez la Sage-Femme ; Jennifer Worth

    La série Call the Midwife, adaptée du livre

     

    Plus que de simples Mémoires, Appelez la Sage-Femme est un véritable portrait d'une société très populaire et industrieuse mais chaleureuse et pleine de joie de vivre, dans laquelle l'arrivée d'un enfant est souvent un rayon de lumière...Jennifer Worth nous décrit également l'évolution de la profession, les conditions dans lesquelles les femmes, il n'y a pas encore si longtemps, étaient obligées de mettre au monde leurs enfants, faute de moyens médicaux et sanitaires suffisants. Il est parfois complètement aberrant de lire qu'au début du XXème siècle, la nécessité d'être encadrée, lors de la naissance, par du personnel qualifié, faisait débat...il est aberrant de voir comment, pendant des années, les médecins se sont ingéniés à mettre des bâtons dans les roues des sage-femmes parce qu'ils estimaient que la médecine était leur terrain de chasse gardée et qu'elles n'avaient absolument aucune légitimité...Mais, au-delà de ces considérations, Jennifer Worth nous livre aussi de beaux portraits, émouvants de par leur beauté, de par leur tragique, également, la pauvreté brisant des vies sans espoir de se voir réparées un jour...Poignant mais aussi plein d'optimisme, Appelez la Sage-Femme est un très beau livre, truffé d'humour mais aussi, quand il le faut, de gravité. On sent chez Jennifer Worth un profond attachement à ce métier qu'elle exerça dans sa jeunesse, auprès de gens qui n'avaient pas eu beaucoup de chance dans leur vie mais suffisamment d'ingéniosité pour en faire quelque chose. Un livre que je conseille.

     

    Appelez la Sage-Femme ; Jennifer Worth

    Les tenements de Londres, immeubles ouvriers encore habités dans les années 1950

     

    En Bref :

    Les + : un beau témoignage, émouvant et drôle, sur un beau métier.
    Les - : 
    Aucun.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Juin 2014 à 18:24

    Je ne connais pas (encore) la série mais ça a l'air bien. Je note le livre dans ma PAL ! En effet, ta critique donne envie de le lire :-)

    2
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 20:09

    J'adore la série ! Et après lecture de ton avis ça me donne encore plus envie de découvrir les livres =)

    3
    Dimanche 29 Mars 2015 à 12:40

    voilà une série que j'aimerais découvrir et qui a tout pour me plaire. Dois-je commencer par le roman ?

    4
    Samedi 4 Mars à 17:04

    Un beau témoignage en effet que je viens de terminer ( billet pour ton challenge des douze thèmes ;) ). J'ai été conquise par le mélange de l'aspect documentaire et du récit de vie, très riche, de l'auteur

      • Samedi 4 Mars à 17:44

        J'irai valider ta lecture, alors. Merci Nath...sarcastic

        Je suis contente de voir que ce livre t'a plu. Moi aussi j'avais aimé la manière dont l'auteure raconte son expérience. Le moins qu'on puisse dire c'est que cette lecture est édifiante. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :