• Intermèdes Variés

    Intermèdes Variés

     

    Pour parler de tout et de rien...
  • Ma Première Fois (2012)

    Ma Première Fois (2012), un film de Marie-Castille Mention-Schaar

     

     Distribution :

    Esther Comar (Sarah Paulson) ; Martin Cannavo (Zachary Scar) ; Vincent Pérez (Richard, le beau-père de Sarah) ; Judith El Zein (Jacqueline, la mère de Sarah) ; Lilly-Fleur Pointeaux (Pauline, la meilleure amie de Sarah) ; Lolita Chammah (Juliette, la soeur de Zach)...

    Synopsis :

    Zachary a 20 ans. Sombre et indépendant, il collectionne les conquêtes amoureuses et les échecs scolaires. Sarah a 18 ans. Première de la classe, fragile, elle comble ses manques affectifs grâce à une maîtrise parfaite de sa vie. Rien ne devrait les rapprocher et pourtant, l'année du BAC, durant six mois ils vont vivre un amour contre lequel on ne peut rien, le vrai, le grand, celui qui marque une vie pour toujours. 

    Bande-Annonce :

    Mon Avis...en quelques mots... :

    Romantique sans être guimauve, le film de Marie-Castille Mention-Schaar résonne plus ou moins en nous. On aime ou on n'aime pas les romances mais au-delà de l'histoire d'amour, ce qui unit Sarah et Zach pendant six mois, c'est finalement ce qui nous arrive à tous un jour ou l'autre dans notre vie. Plus ou moins tard. Ce qui est sûr, c'est qu'un amour comme ça, on est certainement beaucoup à vouloir le connaître. Potentiel lacrymal assez important. cry Mais à regarder si on est amoureux : il est sûr que certaines phrases et situations feront écho. wink2

     

    Ma Première Fois (2012)

    « Toi t’as eu plein de filles, plein d’aventures. Moi j’en ai jamais voulu jusqu’à toi. C’est toi. C’est comme une évidence. »

     


    2 commentaires
  •  « If I had a heart I could love you ; If I had a voice, I could sing... »

    Vikings (série télévisée)

     

    Vikings (série télévisée)

     

    Série historique créée par Michael Hirst pour History Canada et History US

    Pays d'origine : Canada et Irlande 

    Première diffusion : 3 mars 2013

    Première diffusion en France : 10 juin 2013 sur Canal +

     

    Distribution : 

    Travis Fimmel (Ragnar Lothbrok) ; Clive Standen (Rollo Lothbrok, le frère de Ragnar) ; Katheryn Winnick (Lagertha, première épouse de Ragnar) ; Jessalyn Gislig (Siggy Haraldson) ; George Blagden (Athelstan) ; Gustaf Skarsgard (Floki) ; Maude Hirst (Helga, l'épouse de Floki) ; Alexander Ludwig (Bjorn Lothbrok, fils de Ragnar et Lagertha) ; Alyssa Sutherland (la princesse Aslaug, seconde épouse de Ragnar) 

    Vikings (série télévisée)

    Synopsis :

    La série suit les exploits d'un groupe de Vikings mené par Ragnar Lothbrok, l'un des plus populaires héros vikings de tous les temps au destin semi-légendaire. Ragnar serait d'origine danoise, suédoise ou encore norvégienne selon les sources. Il est supposé avoir unifié les clans vikings en un royaume aux frontières indéterminées à la fin du VIIIe siècle (le roi Echbert mentionne avoir vécu à la cour du roi Charlemagne couronné en 800). Mais il est surtout connu pour avoir été le promoteur des tous premiers raids vikings en terres chrétiennes, saxonnes, franques ou celtiques.

    Vikings (série télévisée)

    Ce simple fermier, homme lige du jarl Haraldson, se rebelle contre les choix stratégiques de son suzerain. Au lieu d'attaquer les païens slaves et baltes de la Baltique, il décide de se lancer dans l'attaque des riches terres de l'Ouest, là où les monastères regorgent de trésors qui n'attendent que d'être pillés par des guerriers ambitieux.

    Clandestinement, Ragnar va monter sa propre expédition et sa réussite changera le destin des Vikings comme celui des royaumes chrétiens du sud, que le simple nom de « Vikings » terrorisera pendant plus de deux siècles.

    Bande-Annonce :


    Vikings
    Vikings - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Mon Avis :

     Après des premiers épisodes un peu poussifs où l'intrigue se met en place, la série devient vite addictive. Il est difficile de savoir où est la vérité historique, d'autant plus qu'on surnage entre les légendes nordiques où des personnages comme la princesse Aslaug ou Ragnar ont une grande place. En général, on est vite captivé par les scènes de bataille, très bien maîtrisées et les paysages naturels à couper le souffle : on s'y croirait vraiment ! Bref, les deux premières saisons sont particulièrement intéressantes, et, malgré les libertés prises avec l'Histoire (il est de toute façon difficile d'avoir des informations sûres pour la période traitée dans la série -nous sommes en effet entre les VIIème et VIIIème siècles), il est plaisant de voir le déroulement de l'intrigue et la montée en puissance qui s'effectue dans la saison 2. A conseiller aux amateurs de séries historiques. :)

     

    Vikings (série télévisée)


    1 commentaire
  • Série coup de  de cette fin d'année...

     

    Downton Abbey (série télévisée)

    Série historique (Costume Drama) créée par Julian Fellowes pour ITV1

    Pays d'origine : Royaume-Uni

    Première diffusion : 26 septembre 2010

    Première diffusion en France : 10 décembre 2011 sur TMC

     

    Downton Abbey (série télévisée)

     

    Distribution :

       -La famille Crawley (« Upstairs » ) : Hugh Bonneville (Robert Crawley, lord Grantham) ; Elizabeth McGovern (Cora Crawley, lady Grantham) ; Michelle Dockery (Lady Mary Crawley, la fille aînée de lord et lady Grantham) ; Laura Carmichael (Lady Edith Crawley, fille cadette de lord et lady Grantham) ; Jessica Brown Findlay (Lady Sybil Crawley, benjamine de lord et lady Grantham) ; Maggie Smith (Violet Crawley, la comtesse douairière, mère de Robert) ; Dan Stevens (Matthew Crawley, cousin des Grantham et héritier de Robert) ; Samantha Bond (Lady Rosamund Painswick, soeur de Robert) ; Penelope Wilton (Isobel Crawley, mère de Matthew) ; Allen Leech (Thomas Branson, chauffeur des Grantham puis époux de lady Sybil) ; Lily James (Lady Rose McClare) ; Peter Egan (Lord Hugh McClare) ; Phoebe Nicolls (Lady Susan McClare) Shirley McLaine (Martha Levinson, mère de lady Grantham) ...

     

    Downton Abbey (série télévisée)

     -Les domestiques ( « Downstairs » ) : Jim Carter (Charles Carson, majordome) ; Phyllis Logan (Elsie Hughes, gouvernante) ; Brendan Coyle (John Bates, valet de chambre de lord Grantham) ; Siobhan Finneran (Sarah O'Brien, femme de chambre de lady Grantham) ; Rob James-Collier (Thomas Barrow, premier valet de pied, puis valet de chambre de lord Grantham et sous-majordome) ; Joanne Froggatt (Anna Smith, épouse Bates, première femme de chambre puis femme de chambre de lady Mary) ; Lesley Nicol (Beryl Patmore, cuisinière) ; Sophie McShera (Daisy Robinson, épouse Mason, aide de cuisine puis cuisinière) ; Thomas Howes (William Mason, valet de pied) ; Rose Leslie (Gwen Dawson, femme de chambre) ; Kevin Doyle (Joseph Molesley, valet d'Isobel et Matthew Crawley) ; Matt Milne (Alfred Nugent, neveu de Sarah O'Brien, valet de pied) ; Edward Speleers (James Kent, valet puis premier valet de pied) ...

     

    Downton Abbey (série télévisée)

     

    Synopsis :

    La série démarre en avril 1912, au moment du naufrage du Titanic et de la disparition des deux héritiers de lord Robert Grantham, propriétaire du domaine de Downton Abbey, dans cette tragédie. Soumis à l'entail, le domaine doit revenir uniquement à un héritier mâle et les trois filles du comte, Mary, Edith et Sybil, ne peuvent prétentre à hériter de leur père.
    Downton Abbey décrit la vie à Downton, au début du XXème siècle, successivement du point de vue des membres de la famille Grantham et des domestiques. La première saison démarre deux ans avant le début de la Grande Guerre qui sera traitée dans la saison suivante (saison 2) tandis que les saisons qui leur succèdent se déroulent dans les années 1920.

     

    Downton Abbey (série télévisée)

     

    Bande-Annonce :


    Downton Abbey
    Downton Abbey - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Mon Avis :

    Il y'avait longtemps que je n'avais pas regardé une série aussi bien ciselée, travaillée et captivante malgré, il faut bien le dire, le manque d'action : mais c'est ça aussi qui fait le charme de cette série. La reconstitution historique est rigoureuse, les personnages particulièrement bien incarnés et le parti-pris de faire alterner les points de vue entre la famille et les domestiques est intéressant également. Le cadre de tournage (Highclere Castle) est également de toute beauté et nous donne un bel aperçu de ce que pouvait être l'existence de cette high society britannique au début du XXème siècle, alors que le monde s'apprête à vivre de grands bouleversements...

     

    Downton Abbey (série télévisée)

     


    4 commentaires
  • Et si nous parlions aujourd'hui de quelque chose qui n'a rien à voir avec les livres...? 

     

     

     

     

     

     

    Eh oui, vous l'avez deviné, nous allons parler cosmétiques dans cet Intermède et plus précisément du vernis à ongles. Aujourd'hui, grâce à des vernis quasi-professionnels, aux pinceaux plus fins et aux accessoires de nail art il est presque possible de faire à la maison ce que l'on faisait faire autrefois en instituts...Personnellement, même si je n'ai pas encore testé le nail art à proprement parler (à part quelques vernis à effets), j'adore avoir les ongles vernis ; cela donne une petite touche féminine en un clin d’œil et aujourd'hui, l'ongle est devenu une partie du corps comme la bouche ou les paupières qu'il est agréable de maquiller, selon les tendances du moment...ou pas (il y'a de grands classiques qui se ne démodent jamais). Alors, oui, parfois c'est pénible parce que le vernis ne sèche pas, parce qu'il s'écaille, fait des pâtés, ne s'enlève pas correctement...j'imagine que je ne suis pas la seule à m'être particulièrement agacée après un vernis !

     

     

    Au niveau des marques, je n'ai pas forcément de fidélité particulière bien au contraire. C'est surtout les couleurs qui me poussent à acheter le vernis plutôt qu'une marque parce que, finalement, il arrive parfois que la qualité soit particulièrement médiocre : cela m'est arrivé avec un vernis de la marque Bourjois dont la couleur était particulièrement jolie à l'achat mais a tourné rapidement...de plus le vernis ne séchait pas du tout, même avec une seule couche. Alors que j'ai découvert récemment les vernis Color Hit de Sephora et je trouve ces petits vernis particulièrement bien, peu chers, et avec une gamme tout à fait intéressante. Il y'en a pour tous les goûts...des vernis nude aux plus classiques comme les rouges, on passe par des bleus, des verts, des mauves, des oranges, pour donner une touche d'originalité aux ongles. Et combinés à des vernis à effet, c'est le top ! 

     

     

     

    Parlons-en, justement, de ces vernis à effet...j'en ai acheté quelques-uns dernièrement et j'en suis très satisfaite, même s'il faut acquérir le coup de main pour pouvoir les passer. Ce sont ni plus ni moins des top-coat mais dans lesquels se trouvent des paillettes de toutes formes et pour arriver à les attraper, parfois, c'est coton ! Mais le + de la chose, c'est que, finalement, on n'a pas un ongle pareil, puisqu'on aura jamais le même nombre de paillettes sur chaque doigt...on peut également en passer sur quelques ongles seulement ou même un seul, pour un effet bijou du plus bel effet ! Pour les vernis à effet, j'utilise surtout  ceux Sephora, en complément des Color Hit mais aussi ceux de Bourjois, dans leur gamme professionnelle qui m'avait déjà convaincue au niveau des vernis à ongles lambda. 

     

    Quelques photos...voici quelques vernis que j'utilise et qui ont ma préférence...Personnellement, j'aime les vernis originaux mais certains classiques sont aussi très sympas ! 

     

    Intermède cosmétique

    Un petit aperçu des nombreuses teintes disponibles dans la gamme Color Hit de Sephora...Des vernis relativement traditionnels (les rouges, les roses, des basiques en quelque sorte) aux vernis un peu plus audacieux (les jaunes, les oranges), en passant par des top-coat assez sympas, avec effet craquelé, croco, paillettes...pour l'instant, je n'ai testé que ces derniers, les effets craquelés ne me tentant pas trop mais en tous cas, ces vernis sont très sympas et j'ai été vraiment agréablement surprise. Leurs teintes sont belles et, avec une base et un top-coat, ils tiennent très bien. Je ne suis pas spécialement du genre à mettre des gants pour faire le ménage et il m'arrive de m'accrocher assez souvent mais, en général, quand le vernis est bien sec, il peut tenir au moins 5 jours sans trop de souci...

     

    Intermède cosmétique

    J'utilise aussi l'huile de séchage express de Sephora, à appliquer sur l'ongle une fois que la manucure est terminée. Non seulement il fait briller le vernis mais lui permet de sécher plus vite, ce qui est appréciable quand on n'est pas patiente comme moi ! 

     

    Intermède cosmétique

    Pour éviter les ongles jaunes après des poses intensives de vernis (j'ai mis beaucoup de vernis cet été et quand j'ai fait une cure cet automne, mes ongles étaient particulièrement jaunes), cette base est géniale. Non seulement elle protège l'ongle mais en plus le lisse...du coup, la pose du vernis coloré se fait plus facilement et ce qui n'est pas négligeable, c'est que cette base permet au vernis de sécher carrément plus vite ! 

     

    Intermède cosmétique

    Les vernis de Bourjois sont des valeurs sûres. Avec un top-coat, parce que la couleur est suffisamment opaque après un passage mais surtout, avec deux couches, en général, il sèche très mal. C'est d'ailleurs la seule chose que je reprocherais à ce vernis. A part ça, son bouchon permet une bonne prise en main et le pinceau épouse carrément la forme de l'ongle, ce qui évite un peu les bavures. Il sèche très rapidement et, depuis que Bourjois s'est mis à faire des top-coat, associer les couleurs classiques aux vernis à effet donne un carrément un petit plus à la manure. Dans les top-coat à effets de Bourjois j'ai essayé Sun Scales, pas mal du tout...Pour les couleurs classiques, mon choix se porterait plutôt sur Rouge Poppy, très classe ! Et pour l'originalité, In the Navy qui est...bleu ! 

    Intermède cosmétique

     

    Et le meilleur pour la fin, j'ai testé dernièrement le vernis magnétique et le rendu est génial ! Très original et facile à poser, j'ai choisi le Kensington Palace de Nails inc., une marque anglaise relativement réputée...après la pose de deux couches de vernis coloré, il faut appliquer au-dessus, le plus près possible sans le toucher, bien sûr, l'aimant qui se trouve sur le bouchon et... ô miracle, des ondulations foncées apparaissent sur les ongles !! 

     

     

     

    Ce sont les vernis que j'utilise le plus souvent, en général, mais j'aime bien également certaines gammes de L'Oréal ou Gemey Maybelline, qui proposent des vernis relativement classiques mais à la tenue tout à fait satisfaisante ! 

     

     

     

     

     

     

      

     

    Aujourd'hui, 11 décembre 2014, je porte Shimmery Dark Grey de la gamme Gris obsession de Sephora. Et vous ? 

     

     


    2 commentaires
  • La nouvelle série de M6 tient-elle ses promesses après Kaamelott ? 

    Peplum (mini-série télévisée)

     Le déclin de l'Empire...en pire ! 

     

    Série historico-humoristique créée par Fabien Rault, Alain Kappauf, Laurent Zeitoun et Thierry Ardisson pour M6

    Pays d'origine : France

    Première diffusion : 24 février 2015

     

    Distribution :

      Jonathan Lambert (César Maximus) ; Michèle Laroque (Arria, mère de Maximus) ; Pascal Demolon (Bravus, ancien esclave, conseiller de Maximus) ; Nicole Ferroni (Octavia, sa femme) ; Anthony Sonigo (Caius, son fils) ; Lou Chauvain (Lydia, sa fille) ; Philippe Vieux (Ursus, général en chef des armées) ; Nadia Roz (Cléopâtre IX) ; Franck Dubosc (Zephyros, savant) ; Kad Merad et Olivier Baroux (Timo et Petri, gladiateurs) ; Isabelle Nanty (Forta, esclave de Bravus) ; Jean-Luc Bideau (Sertor, esclave de Bravus, l'un de ses anciens compagnons) ; François Vincentelli (Pascalus, l'esclave sexuel) ; François Morel (Père Jonathan) ; François Berléand (Titus, sénateur) ; Hubert Saint-Macary (Marcus, un autre sénateur) ...

     

    Peplum (mini-série télévisée)

    Synopis :

    Sur fond de déclin de l’Empire Romain, Peplum nous plonge dans le quotidien de Bravus, ancien esclave devenu conseiller du tyrannique empereur Maximus. Sous pression, coincé entre une vie professionnelle particulièrement stressante et une vie de famille chaotique, ses journées ne s’annoncent pas de tout repos.

    En effet, côté boulot, Bravus doit mouiller la toge pour ralentir un déclin qui a une fâcheuse tendance à s’accélérer sous l’impulsion désordonnée de l’incompétent, cruel, capricieux et narcissique Maximus. Côté perso, il doit affronter chaque soir son fils Caïus fraîchement converti au christianisme, son épouse Octavia, étrangère aux codes de la bonne société romaine et sa fille délurée Lydia qui les assimile trop bien. (source : Allociné)

    Mon Avis :

    Parce que je suis une fan absolue de Kaamelott depuis le début -peut-être pas le début-début mais presque-, j'étais très curieuse de voir ce qu'allait donner la nouvelle série de M6 qui joue carrément sur les codes Kaamelott...Humour, fond historique, anachronismes et j'en passe. Et même si faire la comparaison entre les deux est tentante, je trouve que c'est dommage que tous les journalistes soient tombés dans ce panneau-là, surtout pour critiquer cette nouvelle production parce qu'il est de toute façon assez difficile d'égaler Kaamelott à mon avis ! Et puis, finalement, les deux séries ne se ressemblent pas tant que ça non plus, malgré les points communs indéniables relevés plus haut et certains acteurs -Manu Payet, Pascal Demolon, François Morel- qui sont passés de Kaamelott à Peplum. Plus de guests dans cette série-là également par rapport à Kaamelott qui a permis à des comédiens de théâtre de se faire connaître du grand public mais c'est sympa aussi de voir certains acteurs dans des rôles à contre-emploi : avec Dubosc en savant un peu illuminé mais qui découvre que la terre est ronde, on est loin de la connerie de Patrick Chirac, par exemple. Beaucoup plus d'anachronismes aussi que dans Kaamelott ou, finalement, la modernité résidait surtout dans les dialogues très contemporains et dans certaines situations ou découvertes qui rappelaient Alors oui, c'est sûr on est carrément loin de la perfection absolue de Kaamelott mais on est de toute façon dans quelque chose différent Pour l'instant, après seulement cinq épisodes de vingt minutes diffusés mardi dernier, 24 février, il est difficile de livrer un véritable avis puisque deux autres soirées sont prévues. Il faut un peu de temps pour entrer dans l'ambiance, mais une fois le décor bien installé, on se marre bien. Certains épisodes ont peut-être une succession de vannes un peu trop importante mais dans l'ensemble, l'humour est plutôt bien dosé et certaines citations et situations font mouche : le bateau de Maximus avec deux poupes ou deux proues pour confondre les ennemis est une trouvaille à lui tout seul !                                                                            

    Pour le moment, avec ce que j'ai vu, je trouve que c'est une série relativement réussie et les premiers épisodes diffusés donnent envie de voir la suite, ce qui est plutôt pas mal ! Alors oui c'est con par moment, mais justement, ça fait rire et on en a bien besoin en ce moment. 

    Peplum (mini-série télévisée)


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique