• Ne jamais s'approcher trop près du soleil...

    Versailles (série télévisée)

     

     

    Série historique créée par Simon Mirren et David Wolstencroft pour Canal + et Super Ecran

    Pays d'origine : France et Canada

    Première diffusion : 16 novembre 2015

    Distribution :

     

    George Blagden (Louis XIV) ; Alexander Vlahos (Philippe de France, duc d'Orléans, frère du roi) ; Elisa Lazowski (Marie-Thérèse, reine de France) ; Noémie Schmidt (Henriette-Anne d'Angleterre, duchesse d'Orléans, épouse de Philippe) ; Anna Brewster (Athénaïs de Montespan) ; Sarah Winter (Louise de la Vallière) ; Amira Casar (Béatrice de Lorraine) ; Maddison Jaizani (Sophie, la fille de Béatrice) ; Evan Williams (Philippe de Lorraine, amant du duc d'Orléans) ; Tygh Runyan (Fabien, chef de la police du roi) ; Stuart Bowman (Alexandre Bontemps, premier valet de chambre du roi) ; Joe Sheridan (Louvois) ; Thierry Le Nôtre (André Le Nôtre) ; Steve Cumyn (Colbert) ; Peter Hudson (Masson, médecin du roi) ; Lizzie Brocheré (Claudine Masson) ; Pip Torrens (le seigneur de Cassel) ; Anatole Taubman (Montcour) ; Dominique Blanc (Anne d'Autriche) ; David Stanley (Louis XIII) 

    Synopsis :

    Le Roi de France, Louis XIV, a 28 ans. Il souhaite soumettre la noblesse française à l'autorité du pouvoir royal. Pour s'éloigner de Paris et des événements de la Fronde qui le hantent encore à ce jour, il décide de déménager son gouvernement dans l'ancien pavillon de chasse de son père. Afin d’attirer les nobles à sa Cour et ainsi les garder sous contrôle, il lance la construction du plus somptueux des châteaux : Versailles. Cette entreprise démesurée et coûteuse va attiser mécontentements et discordes. Dans une Cour gangrenée par les complots, comment Louis XIV pourra-t-il imposer son pouvoir, vivre ses passions amoureuses et mériter son titre de Roi Soleil ?

    Bande-Annonce :

    Mon Avis :

    La série Versailles aurait pu être très bien, malheureusement, elle pèche par bien des aspects. Le règne de Louis XIV a de quoi inspirer, que ce soit la littérature ou le cinéma et l'idée était plutôt bonne de créer une série sur ce personnage emblématique de notre Histoire. Autre idée judicieuse, que la série soit diffusée à la fin de l'année 2015, histoire de clore plutôt bien l'année de tricentenaire de la mort du Roi-Soleil. Seulement la série est trop fantaisiste et peu crédible. En fait, elle est très visuelle, les acteurs sont bons, les décors naturels superbes, les costumes de même, quoique très sobres. Mais la chronologie historique ne suit pas et c'est dommage car le règne de Louis XIV est l'un des plus documentés, avec des chroniques d'époque comme de très bons travaux d'historiens contemporains, et il n'y avait donc que l'embarras du choix, pour les créateurs, dans les sources dans lesquelles ils auraient pu puiser pour créer une trame au moins solide, ce qui n'est pas le cas ici. Les auteurs se concentrent essentiellement sur un règne remanié, romanesque, et malheureusement pas sur la formidable création de Louis XIV qui a donné son nom à la série : Versailles. L'on aperçoit finalement qu'en toile de fond le formidable chantier que le jeune roi lance à la fin des années 1660...On s'attend, pourtant, à ce que le château soit mis un peu plus en avant, et malheureusement, ce n'est pas le cas, les épisodes tournant finalement autour d'une intrigue crapuleuse qui finit par devenir de moins en moins crédible.
    Cela dit, Versailles est aussi une série qui captive dans le sens où de très belles images se succèdent. Les acteurs, confirmés ou non, y étaient aussi pour beaucoup. On retrouve, en duo de frères ennemies, George Blagden, jeune acteur anglais connu dans Vikings et Alexander Vlahos, révélé plus jeune par la série Merlin. Les deux jeunes hommes sont de bons acteurs, habités et au jeu juste. La jeune actrice française Noémie Schmidt se révèle aussi dans le rôle touchant d'Henriette-Anne d'Angleterre, la jeune duchesse d'Orléans fauchée en pleine jeunesse à 26 ans...enfin, on a aussi la surprise de retrouver dans la série Lizzie Brocheré, une actrice française elle aussi et qui, pour la petite anecdote, avait incarné Louise de la Vallière dans un téléfilm sur Fouquet. On retrouve ensuite des acteurs plus connus et confirmés, tels Amira Casar, actrice cosmopolite et polyglotte, dans le rôle de l’intrigante. On peut regretter que la série n'ait pas été tournée intégralement en français dans la mesure où le sujet est éminemment français...en effet, quel monarque peut encore, à l'heure de la République, se targuer d'une telle image nationale et fédératrice que Louis XIV ?

     


    Enfin, un petit mot sur les décors naturels : la série a été tournée dans plusieurs châteaux contemporains de Louis XIV, en région parisienne. Ainsi, Maisons-Laffitte, Champs-sur-Marne, Vaux-le-Vicomte sont utilisés comme décors, intérieurs et extérieurs et voisinent avec des châteaux au style plus éclectique comme Pierrefonds, remanié au XIXème. Ces décors naturels et sublimes donnent à la série une authenticité qu'elle avait malheureusement perdu à cause de sa chronologie fantaisiste et de son intrigue un peu trop romanesque et aventureuse.
    J'ai eu un coup de cœur, enfin, pour la bande-originale qui est une chanson du groupe M-83, Outro. Le morceau avait déjà été utilisé sur le film Melancholia de Lars von Trier et est, sans conteste, abouti et superbe. Planant à souhait, il accompagne un générique technique et ciselé, comme les séries télévisées savent si bien le faire. Et surtout, cette chanson d'ouverture rattrape sans conteste le reste de la bande-son, un peu indigente et qui aurait mérité un peu plus de notes de clavecin, plutôt que des musiques électroniques et qui ne collent pas à l'ambiance.
    Bref, cette série aurait pu être très bien mais malheureusement, trop d'incohérences et d'anachronismes la rendent peu crédible historiquement parlant et c'est dommage dans la mesure où ce n'est pas le résultat d'un manque de documents et de sources. Un conseiller historique sur une série historique, franchement, ça ne peut pas faire de mal.
    Mais attention, pour autant, j'ai trouvé plaisant de regarder cette série, non seulement pour ses décors et ses tourbillons de costumes. On rentre vite dans l'ambiance, on se laisse quand même emporter, même si on s'aperçoit rapidement que les images ne collent pas réellement avec l'idée que l'on se fait, tant du roi que de son règne et de sa cour. Et même l'intrigue romanesque et policière, peu crédible à la longue, est distillée de façon assez savante pour éveiller le suspense et la curiosité.
    En bref, Versailles, c'est n'importe quoi question Histoire mais ça reste une série divertissante et agréable à voir quand même.

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique