• L'Héritage ; Katherine Webb

    «Il faut que ceux qui auraient pu répondre à nos questions soient morts pour qu'on se rende compte qu'on en avait à leur poser. »

    L'Héritage ; Katherine Webb

    Publié en 2010 en Angleterre ;  en 2013 en France (pour la présence édition)

    Titre d'origine : The Legacy

    Editions Pocket

    524 pages 


    Résumé :

    Storton Manor, Angleterre. Un somptueux domaine où les sœurs Calcott ont passé toute leur enfance, jusqu'à la disparition de leur cousin Henry.
    A la mort de leur grand-mère, Beth et Erica reviennent au manoir, laissé à l'abandon depuis des années. En découvrant par hasard une étrange photo, elles vont mettre au jour un terrible secret, qui pèse sur leur famille depuis quatre générations.

    Ma Note : ★★★★★★★★★

     Mon Avis :

    Au début des années 2010 -ou du moins nous supposons que nous sommes à cette époque, au vu des quelques indices chronologiques laissés par l'auteur-, sans plus de détails, deux sœurs trentenaires, Erica et Beth Calcott, se retrouvent dans le manoir de leur grand-mère, décédée un mois plus tôt. Elles n'y étaient pas revenues depuis longtemps, depuis q'une catastrophe avait eu lieu un été, depuis que leur unique cousin germain, héritier du titre et du domaine, avait disparu dans d'étranges circonstances, sans jamais refaire surface. Erica avait huit ans, Beth douze, mais cette disparition a marqué leur vie à jamais. Sans avoir eu forcément de liens très proches avec leur grand-mère, Meredith, les voilà uniques héritières de son domaine et, à l'occasion des fêtes de Noël, les deux sœurs Calcott vont venir à Storton Manor. Leur existence va en être bouleversée, tant en ce qui concerne la disparition de leur cousin Henry, mystère qui semble soudain sur le point d'éclater que d'un secret bien plus ancien mais qui a marqué, pour toujours, leur famille.
    Dès le début, l'ambiance est rapidement mise en place. Un peu sombre, elle est en tous cas très dérangeante, je ne saurais pas dire pourquoi mais j'avoue que lorsque j'ai commencé le roman, je l'ai fermé à l'issue de la lecture des premières pages avec une drôle d'impression...comme si le poids de tous ces secrets encore inconnus pesaient déjà sur l'intrigue qui se profilait. Pour autant, comme dans une enquête policière, on n'a qu'une envie, c'est continuer, avancer pour enfin connaître ces secrets qui minent la famille Calcott depuis plus de cent ans. Dommage que le premier, celui en lien avec l'étrange photo découverte par Erica dans une commode de sa grand-mère, soit trop facilement décelable par le lecteur. Mais pour celui concernant la disparition mystérieuse du jeune Henry Calcott, bien sûr je ne vous dirai rien sinon ça ne serait pas drôle, mais on s'attend à tout sauf à ça. Le style, sans être forcément exceptionnel, est finalement suffisamment percutant pour bien servir l'intrigue et, même si les parties dialoguées sont peut-être meilleure que les parties narratives, dans l'ensemble, Katherine Webb nous livre un ensemble cohérent et, au final, tout à fait agréable à lire.
    J'avais découvert les « romans à secrets » -appelons-les comme cela, je trouve la dénomination plutôt jolie-, avec Les Brumes de Riverton, de Kate Morton, qui se passe, comme L'Héritage de nos jours mais aussi au début du XXème siècle. J'ai retrouvé, dans le roman de Webb, des aspects de ceux de Morton mais aussi pas mal de similarités entre ce roman et Le Goût des Pépins de Pomme, de Katharina Hagena, pas en ce qui concerne le secret mais plutôt le souvenir, la réflexion qu'un deuil dans une famille peut entraîner, l'acceptation de la mort d'une personne par ceux qui restent...un peu comme l'héroïne allemande de Katharina Hagena, Iris, Erica, qui est la narratrice de L'Héritage -du moins l'une des narratrices, en binôme et en alternance avec le narrateur omniscient qui prend le relais dans les chapitres consacrés aux retours dans le passé-, vient passer du temps dans la maison de sa grand-mère de cette dernière, elle se replonge dans ses souvenirs d'enfance, au travers des pièces du manoir de Storton, au travers des vieilles photos et de tout ce qui peut lui rappeler cette époque de son existence, jusqu'au drame inéluctable, l'année de ses huit ans. Si, dans Le Goût des Pépins de Pomme, cette sorte de pèlerinage est aussi pour Iris un moyen de faire son deuil et de garder de bons souvenirs d'un endroit entaché par la peine de la mort d'un être cher, dans L'Héritage, ce retour sur elle-même est salutaire, vital pour Erica qui tente désespérement de se rappeler la disparition de son cousin, de s'enlever la culpabilité qu'elle traîne depuis plus de vingt ans. Et puis, doucement, l'écheveau se dévide, comme cela est bien dit dans le roman, les nœuds se défont et la lumière se fait et Erica comprend, au-delà de ce fameux secret, ce qu'il a pu avoir de néfaste et de lourd à porter pour les générations antérieures, pour son arrière-grand-mère, pour sa propre grand-mère. Comme si ce secret enfin su, enfin compris et l'acceptation du passé comme scellé pour toujours et impossible à changer permettait à Erica et Beth, sa soeur aînée, de recommencer voir de commencer enfin à vivre.
    L'Héritage est un roman que j'ai dévoré, non pas à cause d'un style exceptionnel ni même à cause des personnages auxquels je ne me suis pas vraiment attachée -hormis Erica, petite jeune femme bien d'aujourd'hui dans laquelle on peut se retrouver un peu-, mais pour la teneur habilement maîtrisée de son récit. J'ai aimé la façon dont Katherine Webb présentait son roman, j'ai aimé le cliffhanger du début qui ne donne qu'une envie, se plonger complètement dans l'intrigue, j'ai aimé suivre la réflexion d'Erica et j'ai respiré avec elle quand la lumière s'est enfin faite, sur le passé proche comme lointain, soulageant les sœurs du poids d'une culpabilité plus ou moins portée à bout de bras depuis des années. L'Héritage est une belle démonstration des dégâts et blessures indélébiles que des secrets enfouis peuvent faire dans une famille. A conseiller aux amateurs du genre. 

    En Bref :

    Les + : une intrigue bien ficelée et habilement maîtrisée.
    Les - : des longueurs par moments.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:46

    Il est dans la PAL de ma jumelle mais plus d'une fois j'ai eu l'idée de lui piquer ! Ton avis m'encourage mdr 

    2
    Vendredi 2 Octobre 2015 à 11:29

    j'ai bien aimé, même si j'ai préféré suivre l'histoire de Caroline à celle d'Erica et Beth, c'était une bonne lecture :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :