• L'Île aux Mille Couleurs ; Tamara McKinley

    « Le succès apporte avec lui l'assurance et l'estime de soi qui, en retour, jettent bas toutes les barrières pour nous permettre de nous envoler à notre aise. »

    L'Île aux Mille Couleurs ; Tamara McKinley

     

    Publié en 2013 en Australie ; en 2016 en France (pour la présente édition)

    Titre original : Ocean Child

    Editions Archipoche

    486 pages

    Résumé :

    Angleterre, 1920. Loulou Pearson, jeune sculptrice originaire de Tasmanie, partage sa vie entre la propriété du Sussex de sa grand-tante -sa protectrice- et son atelier londonien. Un avenir en or lui semble promis. Ne prépare-t-elle pas une exposition dans une galerie en vue ? 

    C'est alors qu'un événement vient bouleverser sa vie. Loulou apprend qu'un mystérieux donateur lui a légué un cheval de course. La surprise passée, elle décide d'embarquer pour sa Tasmanie natale, l'île aux mille couleurs, afin de prendre possession de son héritage. 

    Mais ce retour aux sources annonce des retrouvailles houleuses avec une mère qui l'a autrefois rejetée. Et puis, des secrets de famille pourraient refaire surface. L'occasion pour Loulou de savoir, enfin, qui elle est vraiment ? 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    Cela fait longtemps que je veux découvrir Tamara McKinley et son univers littéraire très personnel. J'ai croisé un peu partout ces dernières années La Dernière Valse de Mathilda mais ce n'est finalement pas par celui-ci que j'ai commencé. Le hasard a eu sa part dans ce choix : en décembre dernier, je suis tombée en librairie sur la version poche de ce roman, qui se passe en Tasmanie, et j'ai tout de suite eu envie de le lire. Pour se dépayser, lire un roman se passant dans cette toute petite île au sud de l'Australie me paraissait parfait.
    L'histoire démarre en fait à Londres, au début de l'année 1920. Nous y faisons la connaissance de Lorelei Pearson, surnommée Loulou, jeune femme âgée de vingt-six ans. Comme tous les jeunes gens de sa génération, elle vit sa vie à fond pour essayer d'oublier les horreurs de la Grande Guerre encore toute proche. Sculptrice de talent, elle commence à avoir une petite renommée dans le monde de l'art londonien. Elle partage sa vie entre la capitale anglaise et le manoir de sa grand-tante, dans le Sussex, où elle a grandi, tout du moins, depuis ses dix ans. Car Loulou n'est pas anglaise mais tasmanienne d'origine et elle n'a gagné la métropole qu'à la fin de l'enfance. Le passé de la jeune femme n'est pas facile et il lui a fallu du temps pour se reconstruire. Mais voilà que le passé est bien près de lui sauter de nouveau au visage et la réception d'une lettre en provenance de Tasmanie, la pousse à repartir pour enfin obtenir des réponses à ses questions et éclaircir certains pans de sa propre vie...quête identitaire mais aussi volonté d'affronter ses démons, ce périple pourrait bien être pour Loulou une thérapie salutaire et un moyen de se construire enfin sur des bases solides.
    L'Île aux Mille Couleurs est le premier roman de Tamara McKinley que je lis. Je croise cette auteure depuis longtemps et j'avais envie de me lancer. Alors, à l'issue de cette lecture, ai-je été emballée ? Ben... pas vraiment, en fait. À mon grand regret, ceci étant dit, mais voilà, je n'ai pas vraiment été transportée par L'Île aux Mille Couleurs, même si c'est un bon roman, maîtrisé et avec un postulat de départ intéressant. L'aspect secrets de famille, quête identitaire, me plaisait bien. J'aime beaucoup les romans de Kate Morton -la maîtresse du genre-, ou ceux de Katherine Webb, qui m'emballent toujours bien. J'étais très intéressée aussi par le fait que le roman se passe en Tasmanie, petite île au sud de l'Australie, dont l'auteure est elle-même originaire. Je pensais voyager et découvrir un territoire particulièrement exotique pour nous, lecteurs européens. Au final, je n'ai pas voyagé, c'est dommage. Du moins la description des paysages m'a-t-elle laissée complètement indifférente.
    J'ai mis énormément de temps à me sentir investie dans cette lecture. Peut-être le style y est-il aussi pour quelque chose : beaucoup de lecteurs l'ont apprécié, personnellement, je n'ai pas vraiment été transportée.
    Les cent premières pages m'ont parues longues et laborieuses, sans que je puisse ni m'attacher aux personnages ni me sentir vraiment emballée. J'étais comme spectatrice de ma lecture et je n'aime pas du tout ça. J'ai très vite senti que je n'arrivais pas à m'investir et, tout aussi rapidement, je me suis dit que, malheureusement, ce sentiment ne changerait pas...effectivement, j'ai refermé le livre sans avoir changé d'avis. 

    Paysage de Tasmanie (le parc national de Mount Field)


    Alors, L'Île aux Mille Couleurs, une déception ? Je ne sais pas si je peux dire ça... il est clair que cette lecture ne m'a pas convaincue complètement et que je m'attendais à autre chose mais j'ai quand même aimé certains aspects et, surtout, la quête de Loulou en Tasmanie m'a bien plu. J'ai trouvé le personnage plus attachant dans la seconde partie du roman, très courageux aussi, parce qu'exorciser ses démons n'est pas évident. Disons que je ressors de cette lecture avec un avis clairement mitigé mais qui ne m'a pas rebutée non plus : je lirai d'autres romans de Tamara McKinley. Peut-être pas cette année car ce roman était le seul de l'auteure que j'avais dans ma PAL, mais il est clair que j'ai envie de continuer à découvrir son oeuvre quand même très étoffée. Je suis persuadée qu'il y'en a pour tous les goûts, même si le fil directeur de tous ses romans est la Tasmanie, sa propre terre natale, qu'elle aime visiblement à magnifier par l'écriture. Voyager grâce un livre me tente toujours, alors je me dis : pourquoi pas ? L'Île aux Mille Couleurs ne m'était peut-être pas destiné, qui sait
    Maintenant, si vous le voulez bien, nous allons parler des aspects positifs du roman, car oui, j'en ai trouvé aussi... 

    La lente distillation d'éléments du passé, notamment grâce à des flash-back, qui nous donnent donc des clés pour mieux comprendre l'intrigue, est bien maîtrisé et nous accroche malgré nous, parce que la curiosité est humaine et que c'est plus fort que nous, on a envie de savoir et de comprendre.
    J'ai lu les derniers chapitres à une vitesse folle et je dois dire que ce bon ressenti m'a quelque peu réconciliée avec la première partie du roman, plus laborieuse et bien moins captivante pour moi. Malheureusement, les ultimes pages du roman n'auront pas réussi à rattraper totalement mon ressenti mitigé. 
    Finalement, cette lecture ne s'avère complètement négative, bien au contraire. L'Île aux Mille Couleurs n'est pas un mauvais roman même si certains de ses petits défauts m'ont gênée et que je n'ai pas réussi à entrer dans l'intrigue aussi bien que si j'avais aimé dès le départ.
    Bref, je n'ai pas été transportée et j'ai refermé le livre en étant déçue d'avoir été déçue, ou, tout du moins, de ne pas y avoir retrouvé ce que j'y attendais...J'aurais voulu aimer ce roman, j'aurais voulu m'y plonger et ne plus penser à rien jusqu'au bout. Malheureusement, la sauce n'a pas pris avec moi, c'est dommage et les aspects que j'ai aimés n'ont pas réussi à rattraper les quelques points positifs que j'ai pu relever au cours de ma lecture.
    Je n'exclus cependant pas de lire un autre Tamara McKinley et je ne vous déconseille pas ce roman. Il n'est pas mauvais ; il ne m'a simplement pas convenu, mais cela ne veut pas dire qu'il en sera de même pour vous. 

    En Bref :

    Les + : le personnage de Loulou, assez charismatique et sa quête identitaire, entre secrets de famille et blessures anciennes, assez bien menée.
    Les - :
     un roman assez inégal, avec des passages parfois un peu rapides et qui auraient mérité d'être étoffés, un style qui ne m'a pas séduite ni fait voyager. Dommage. 

     

    L'Île aux Mille Couleurs ; Tamara McKinley

    Bingo littéraire du printemps

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Avril à 09:33

    Je comprends ton avis mais je note ce titre au cas où car je ne connais pas du tout la Tasmanie (même si tu dis que ce livre ne t'a pas fait voyager). J'ai l'impression que c'est très rare que tu sois déçue par une lecture...

      • Vendredi 14 Avril à 12:57

        Oui en effet, c'est tres rare malheureusement, ça ne veut pas dire que ça n'arrive pas. La preuve avec celui-là. ^^ J'ai été presque déçue d'être déçue en fait ! J'aurais aimé trouver ce roman aussi captivant que les autres lectrices. En tous cas  cet avis n'engage que moi et je ne peux pas vraiment te déconseiller ce livre. Lance-toi... peut-être aimeras-tu beaucoup plus que moi. yes C'est tout ce que je te souhaite en tous cas ! happy

    2
    Puy des Livres
    Vendredi 28 Avril à 14:51

    Tamara McKinley est une auteure que j'aimerai beaucoup lire. J'ai d'ailleurs un de ses livres dans ma PAL. Je dois l'en sortir ! 

      • Vendredi 28 Avril à 19:40

        Tamara McKinley est très prolixe, comme auteure ! Je pense qu'il y'en a vraiment pour tous les goûts dans sa bibliographie ! happy Bon je pense que moi, j'ai fait le mauvais choix avec celui-ci, qui, sans me décevoir totalement, ne m'a pas vraiment plu ! Mais je pense retenter le coup et lire un autre de ses romans. On peut ne pas aimer un bouquin d'un auteur sans détester pour autant toutes ses productions. Je l'espère en tous cas ! 

        J'espère que tu aimeras, quand tu te lanceras enfin ! Je vais faire ma curieuse, mais...c'est lequel, que tu as dans ta PAL ? sarcastic

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :