• La Dame sans Terre, Intégrale ; Andrea H. Japp

    « On ne doit combattre avec honneur que contre des ennemis honorables. »

    La Dame sans Terre, Intégrale ; Andrea H. Japp

    Publié en 2009

    Editions Le Livre de Poche (collection Majuscules) 

    1076 pages

    Comprend : Les chemins de la bête ; Le souffle de la rose ; Le Sang de grâce ; Le Combat des ombres

     

     

    Résumé :

    1304. La France est déchirée par les luttes de pouvoir opposant le roi Philippe le Bel, l'Eglise et le très puissant ordre des Templiers. La Belle Agnès de Souarcy, jeune veuve d'un seigneur du Perche, suscite des convoitises, car elle possède la noblesse et la beauté des anges.

    Autour de cette héroïne au caractère bien trempé gravitent un espion de l'ordre des Hospitaliers, un banquier qui a jadis vendu des croisés aux Sarrasins, des traîtres abjects, des assassins, des inquisiteurs, un tueur en série. Très vite, Agnès voit son destin basculer sans comprendre à quel point il est lié à ceux du royaume et de la chrétienté...

    Cette saga historique servie par une intrigue démoniaque réunit les quatre volumes de la série La Dame sans Terre, qui a déjà passionné plusieurs dizaines de milliers de lecteurs. 

    Ma Note : ★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    Il y'a longtemps que je veux découvrir Andrea H. Japp mais j'hésitais. D'une part parce que j'avais lu des chroniques plutôt mitigées et, d'autre part, parce que j'avais l'impression que son univers, bien que très marqué par l'historique, était assez noir et assez violent et cela me freinait un peu, même si les résumés de ses romans m'attiraient et me donnaient envie de les découvrir.
    Finalement, j'ai acheté il y'a peu l'intégrale de sa saga La Dame sans Terre, qui en comprend les quatre tomes. Si je devais résumer cette première expérience après avoir tout juste refermé le livre, je dirais que j'ai été très agréablement surprise. Oui oui...malgré l'aspect très trhiller, très noir, voir poisseux, de la saga, je me suis vite laissée entraîner dans cet univers très particulier et je n'avais plus qu'une envie : tourner les pages, avancer, avancer pour enfin comprendre...
    Nous sommes en 1304, au début du XIVème siècle, Philippe le Bel règne alors sur la France. Quelque part en Normandie, vit une jeune femme, Agnès de Souarcy, qui va devenir notre héroïne. Dix ans plus tôt, pendant un terrible hiver durant lequel elle avait perdu son époux, la jeune Agnès, alors âgée de seize ans et demi, ne voyant pas d'autre issue que le suicide, tente de mettre fin à ses jours avant d'être sauvée in extremis par sa nourrice. A vingt six ans, alors que la vie semble sourire de nouveau à la jeune dame de Souarcy, voilà que des démons millénaires vont la rattraper, elle, et l'entraîner dans un désagréable tourbillon fait de meurtres, d'empoisonnements, de quêtes prophétiques...Agnès se rend alors compte qu'elle pourrait être le maillon d'une chaîne immémoriale mais que, plutôt que de la distinguer, cette singularité la met  particulièrement en danger.
    Polar délicieusement poisseux dans lequel se croisent des chevaliers hospitaliers ou templiers, des conseillers obscurs, des papes sans scrupules, des traîtres, des enherbeurs, d'ensorcelantes mais bien vénales vipères, des moniales déterminées, un roi presque absolu, La Dame sans Terre m'a surprise de part la teneur de son intrigue. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'enquête policière mêlée d'une quête plus spirituelle et scientifique. On sent que l'auteure a bossé son sujet et y a longuement réfléchi avant de commencer la rédaction de cette saga. L'intrigue se noue, s'emmêle, s'entremêle, nous perd, parfois, mais pour mieux nous retrouver et nous faire retomber sous nos pieds. Énormément de questionnements se bousculent dans notre esprit à mesure que l'on découvre les romans...Volontairement complexe, le récit de La Dame Sans Terre n'en est pas moins particulièrement captivant et je suis passée non loin du coup de cœur. Non loin, car je m'attendais à recevoir des réponses à mes questions à la fin, mais elles ne sont pas venues.  Je pourrais reprocher aussi le côté manichéen du bouquin, le Bien triomphant irrémédiablement du Mal à la fin -ce qui est quand même un peu bateau. Si les méchants sont sévèrement châtiés à la fin, malheureusement, aucun aboutissement à la quête ne survient -ce qui, en soi, n'est pas catastrophique non plus- mais surtout, des questions que l'on avait pu être amené à formuler durant la lecture restent sans réponse aucune et je me suis donc sentie un peu frustrée en refermant le bouquin. Tant pis,  cette absence de réponses confère aux romans une aura mystérieuse qui leur va bien !  Ceci dit, j'ai quand même passé un très bon et je ne regrette pas cette première incursion dans le monde très particulier d'Andrea H. Japp et c'est avec un grand plaisir que je découvrirais ses autres sagas...j'ai beaucoup aimé les personnages (un petit coup de cœur pour Artus d'Authon et le chevalier Francesco de Leone, deux personnages différents mais aux destins intéressant et au charisme certain oops ) et la plume de l'auteur, ce qui me pousse à m'intéresser plus avant à son univers unique. 
    La Dame sans Terre m'a un peu fait penser, par moments, au Nom de la Rose, d'Eco et j'en ressors tout aussi enthousiasmée, malgré le petit -tout petit- bémol soulevé plus haut. ^^ 

     

    En Bref : 

    Les + : une intrigue enlevée, bien menée, sombre et poisseuse mais qui entraîne aussitôt le lecteur dans son univers.
    Les - : 
    dommage que l'issue de la série ne réponde pas à toutes les questions que l'on se pose durant la lecture.

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Juin 2014 à 19:22
    Alison Mossharty

    Je n'aime pas quand un livre ne répond pas à mes questions ! Mais la comparaison avec Le Nom de la Rose m'attire =) même si le côté manichéen, je suis d'accord, c'est totalement bateau ^^

    2
    Jeudi 26 Juin 2014 à 18:26

    Il fait partie de ma PAL d'été, tout du moins le tome 1. S'il me plaît je lirai la suite. Ce n'est pas 4 tomes qu'il y a plutôt ?

    3
    Dimanche 29 Mars 2015 à 12:39

    J'ai eu un peu de mal au début puis , comme toi, j'ai été emportée par cette histoire. Le tome 1 me laisse sur ma faim mais je ne me suis pas encore procuré le 2 ! aie, aie, aie, ton avis me donne envie de courir le chercher car ravive un bon souvenir de lecture ! 

    4
    Mercredi 13 Mai 2015 à 15:54

    Salut, 
    Je découvre ton blog et je vois que vous avons des goûts en commun. 
    Je n'ai pas encore lu Andrea H. Japp, mais ça ne saurais tarder puisque j'ai le premier tome 1 des Mystères de Druon de Brévaux dans ma PAL. 

    Au plaisir de bavarder avec toi de nos lectures. 
    A bientôt, j'espère.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :