• La Fille du Pasteur Cullen, tome 2 ; Sonia Marmen

    « L'amour n'est pas simple gratitude [...] C'est un sentiment qui vient naturellement, sans qu'on le commande, sans qu'on puisse le contrôler. »

    Publié en 2007 au Canada ; en 2011 en France (pour la présente édition)

    Editions City (collection Poche)

    572 pages

    Deuxième tome de la saga La Fille du Pasteur Cullen

     

    Résumé :

    Après son installation à Edimbourg, Dana Cullen s'est fiancée à son fougueux cousin. Mais sa rencontre avec le docteur Seton a bouleversé à tout jamais son existence. Malgré tout ce qui les oppose, la fille de pasteur rigoriste et le médecin éclairé sont follement amoureux. 

    Mais dans les brumes de l'Ecosse du XIXème siècle naissant, les apparences se révèlent souvent trompeuses. Quels secrets dissipule le fascinant docteur ? Quel lien étrange l'unit au frère de Dana, décédé dans de mystérieuses circonstances ? Dana va tout faire pour découvrir la vérité...à ses risques et périls. 

    Un grand roman qui conduit le lecteur des cimetières d'Edimbourg aux salons de la grande bourgeoisie, des champs de bataille napoléoniens aux prémices de la médecine moderne. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    C'est le tome des épanouissements personnels, des déceptions et des révélations...la jeune Dana Cullen a succombé aux saveurs de la passion mais, pour respecter les convenances et préférant écouter sa raison plutôt que son cœur, la jeune femme de vingt-sept ans a décidé d'épouser son cousin, Timmy Nasmyth, renonçant à l'amour que lui porte le docteur Seton. Mais, comme beaucoup de femmes, la pauvre Dana découvre les désillusions de la vie conjugale...Lentement, à cause de son mari mais aussi des secrets liés au passé du docteur Seton et qui s'avèrent concerner de façon troublante la famille Cullen, la jeune femme va plonger dans un monde de cauchemars qui ne vont pas l'épargner. Sur fond de guerres napoléoniennes -ce tome s'achève après la défaite de Napoléon à Waterloo, en juin 1815-, c'est une grande fresque familiale dans la veine des grands romans anglais qui se déroule sous nos yeux.
    Après un premier tome plutôt conséquent et des longueurs difficilement supportables au début, on se plonge dans ce tome-là avec une facilité déconcertante. Déjà, l'histoire est posée, les protagonistes, installés. On retrouve la montée en puissance qui s'est opérée à la fin du premier tome et c'est avec plaisir que l'on retourne dans cet Edimbourg du XIXème et que l'on retrouve le mystérieux domaine de Weeping Willow.
    Tout s'imbrique pour donner au lecteur un sentiment de suspense et de montée en pression dramatique et finalement, on dévore les pages sans même s'en rendre compte, pressé que l'on est d'enfin comprendre, et de voir tous ces nœuds de vipères se dénouer sous nos yeux. Si certains mystères viennent spontanément à l'esprit, l'auteure se plaît aussi à brouiller les pistes et, je dois dire que certaines conclusions laissent le lecteur pantois car il aurait pu penser à tout sauf à cela. Bien que cela soit un peu cliché, on a droit à une happy end dans ce tome-ci -alors que le premier tome se finissait de façon un peu brutale-, mais, au fond, on l'attendait, cette fin heureuse et on en est presque heureux pour les personnages.
    Parlons-en, justement, des personnages...j'ai eu beaucoup de mal avec eux dans le premier tome, même avec Dana, qui me semblait parfois trop froide et hautaine pour être agréable au lecteur : pour avoir un peu d'empathie avec le personnage, il faut que celui-ci soit un tant soit peu touchant et malheureusement, ça n'était pas le cas, du moins l'ai-je ressenti comme cela. Elle était souvent butée et intolérante dans ses convictions, aussi ce qui ne force pas l'admiration. Bon, j'avoue avoir eu un petit faible pour le personnage du docteur Francis Seton ( oops ), très mystérieux, mais, pareil, au début, il y'avait quelque chose qui me dérangeait chez lui...mais, finalement, tandis que le personnage du chirurgien se bonifie page après page, le personnage plutôt sympathique de Timmy, cousin et fiancé de Dana, se transforme mais de façon pas du tout agréable et j'aurais presque fini par le détester. Quant à Dana, enfin, j'ai commencé à l'apprécier. Cette fille est finalement très humaine et a l'humilité de reconnaître ses propres limites...j'aime les personnages qui ont le courage de reconnaître leurs failles et leurs faiblesses et j'ai finalement réussi à m'attacher à elle et à palpiter dans les moments où elle se trouvait dans une mauvaise passe parce qu'au fond, ce qu'on voudrait, c'est que Dana puisse être heureuse, après la succession d'embûches qui se présentent sur sa route.
    Finalement, ce second tome m'aura beaucoup plus emballée que le premier...dommage que je n'ai pas en ma possession le tome 3 car je crois que je m'y serais plongée tout de suite. Je pense que je ne vais pas tarder pour me le procurer et enfin découvrir la suite des aventures, heureuses, espérons-le, de Dana Cullen et du docteur Seton. ^^

    En Bref :

    Les + : l'intrigue et le suspense ; les personnages qui gagnent en épaisseur, en complexité et maturité.
    Les - : Eh bien...je ne crois pas en avoir trouvé dans ce tome-là ! sarcastic


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :