• La Mer en Hiver ; Susanna Kearsley

    « Elle avait eu l'occasion d'observer que certaines routes que l'on empruntait au départ par choix dans la vie menaient à des fins très différentes de ce qu'elles auraient pu être si l'on avait pris le risque de prendre un autre tournant. »

    La Mer en Hiver ; Susanna Kearsley

     

    Publié en 2008 au Canada ; en 2017 en France (pour la présente édition)

    Titre original : The Winter Sea

    Editions Pocket

    576 pages

    Résumé :

    Au printemps 1708, une flotte de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d'Ecosse afin de réclamer sa couronne. 
    De nos jours, Carrie McClelland, écrivain à succès, s'inspire de cet épisode historique pour son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au cœur d'un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d'une de ses ancêtres, Sophia. 
    Très vite, les lignes se brouillent entre fiction et faits historiques. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l'intrigue de 1708, elle découvre une histoire d'amour fascinante, oubliée avec le temps. 
    Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé...

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    A notre époque, Carolyn McClelland, jeune auteure à succès se rend en Ecosse, sur la côte ouest, pour des recherches en vue de l'écriture d'un roman traitant du soulèvement jacobite -manqué-, de 1708. A cette date, avec l'aide du roi de France, des partisans de Jacques Stuart, opposés à l'union, signée l'année précédente, ont tenté de le faire revenir en Ecosse, estimant qu'il était le roi légitime.
    Carolyn s'installe dans la petite ville côtière de Cruden Bay, surplombée par les impressionnantes ruines de grès rouge du château de Slains. Inspirée par ces ruines romantiques, Carolyn imagine alors une intrigue au centre duquel se trouve une jeune femme, Sophia, du nom de l'une de ces ancêtres. Or, à mesure qu'elle écrit, qu'elle avance, qu'elle se documente, Carolyn découvre avec effarement que fiction et réalité se mêlent étrangement. Quelle est la part de faux ? Et, au contraire, quelle est la part de vrai ?
    Tout se mêle et s'entremêle dans ce roman, qui est finalement assez hors norme : roman historique mais pas que, véritable mise en abyme qui nous perd pour mieux nous retrouver, La Mer en Hiver est un roman plus qu'efficace, il est vraiment abouti et maîtrisé de bout en bout.
    Si, au départ, je pensais lire un roman à la sauce Kate Morton ou Katherine Webb, j'ai été forcée de constater que ce n'est pas vraiment le cas. Certes, on retrouve les deux époques, le secret etc mais je crois que la comparaison s'arrête là. Susanna Kearsley a une façon bien à elle d'amener son intrigue, de créer un lien entre ses deux héroïnes, Carrie à notre époque et Sophia, au XVIIIème siècle. Ce n'est finalement pas une simple enquête, de simples recherches qui lient les deux jeunes femmes et si, au départ, j'avoue avoir été un peu dubitative et si j'ai eu peur de ne pas être vraiment convaincue, au final cette appréhension s'est révélée infondée parce que j'ai réussi à passer au-delà et à me dire que c'est...logique. Vraisemblable, disons.
    En fait, si je devais établir un parallèle avec un autre auteur, un autre univers, je crois que c'est finalement à Diana Gabaldon que je penserais. Difficile de toute façon de faire autrement, quand on a lu Outlander : les soulèvements jacobites, les clans, la sauvage Ecosse du XVIIIème siècle... Tout nous rappelle un tant soit peu Outlander.
    Au final, La Mer en Hiver est un roman qu'on pourrait comparer avec beaucoup d'autres mais qui s'avère être unique. J'ai aimé le parti-pris de l'auteure de faire de son roman une vraie mise en abyme : cela brouille encore plus les pistes mais cette idée s'avère être assez habile. Les chapitres se passant à notre époque sont directement racontés par Carolyn, surnommée Carrie et les chapitres historiques sont en fait écrits par elle. Évidemment, l'amour des livres et des mots de l'héroïne nous la rend proche, on se retrouve en elle et j'imagine que Susanna Kearsley a mis aussi d'elle-même dans le personnage de Carrie, s'est peut-être inspirée de sa propre expérience, certainement même, d'ailleurs, ce qui donne, peut-être pas un surcroît de sincérité au livre -parce que toute démarche d'écriture est sincère, à mon sens- mais quelque chose en plus, comme si l'auteure se livrait au travers de son héroïne. Personnellement je me suis retrouvée en Carrie, clairement, dans son côté le plus simple finalement, dans son côté jeune femme d'aujourd'hui, ni banale ni extraordinaire non plus : une femme comme les autres, quoi, ce qui fait à mon avis les vraies héroïnes au fond !

    Résultat de recherche d'images pour "Cruden bay"

    Les ruines du château de Slains, à Cruden Bay


    J'ai aussi aimé Sophia, l'héroïne historique qui s'avère être une ancêtre de Carrie, réservée tout d'abord puis déterminée et courageuse : certains de ses choix m'ont brisé le coeur pour elle mais je n'ai pas pu m'empêcher de l'admirer pour ça. Et j'ai évidemment apprécié le contexte, que je ne connaissais pas en détail mais sur lequel j'ai beaucoup appris, à l'occasion de cette lecture et qui m'a fait arriver à la conclusion que les Stuarts étaient, sinon maudits, du moins particulièrement malchanceux. Complexe mais intéressant, il nous permet finalement de comprendre tout le XVIIIème siècle britannique et surtout écossais et préfigure de façon assez sinistre le grand désastre de Culloden, en 1746.
    Enfin, mention spéciale à l'histoire d'amour historique, qui apporte finalement au livre un soupçon de romance assez bienvenu : elle est tellement belle ! Aucune niaiserie, au contraire. J'ai suivi cette histoire et ses rebondissements, le cœur battant. 

    La Mer en Hiver est un roman très complet et vraiment bien écrit. Nul doute qu'il aurait été moins intéressant si l'auteure avait choisi une manière de faire plus conventionnelle. Nul doute aussi que l'histoire aurait été peut-être moins haletante si le roman avait été un simple roman historique, si on avait seulement suivi le point de vue de Sophia. Découvrir les secrets de cette jeune femme qui a assisté au soulèvement raté de 1708 et qui en a souffert, par le biais des recherches et des romans de Carrie est évidemment un gros point fort du roman.
    Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J'ai lu ce roman sans m'en rendre compte, sans ennui. J'ai tourné les pages et me suis laissée porter, tout simplement, par une ambiance unique et un style de qualité. Ces 500 pages m'ont fait voyager, dans un autre pays et une autre époque : j'ai ri, j'ai parfois eu les larmes aux yeux et souvent, j'ai retenu mon souffle. Roman habile qui mêle savamment le vrai et le faux, nous perd et nous retrouve pour mieux nous surprendre, La Mer en Hiver est assurément une de ces lectures qui restent en tête, de ces lectures qui marquent et qu'on ne ferme qu'à regret, un vague sourire aux lèvres, à moitié ravi et à moitié nostalgique. On laisse courir nos doigts sur la couverture une dernière fois en se disant qu'on vient de passer un vrai bon moment.
    A conseiller à tous les amoureux des mots, de la littérature et de l'Histoire

    Résultat de recherche d'images pour "Cruden bay"

     

     

    Harbour Street à Cruden Bay, village où se passe l'intrigue de La Mer en Hiver

    En Bref :

    Les + : un récit maîtrisé, abouti, un style de qualité, des personnages ciselés et complexes, une mise en abyme parfaite. Dynamique et soutenu, le roman mêle habilement plusieurs genres...
    Les - : quelques choix de traduction qui m'ont laissé un peu perplexe...


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Juin à 16:07

    Voilà un roman qui a tous les ingrédients pour me plaire ! et la couverture est superbe.

      • Lundi 18 Juin à 19:47

        Oui, la couverture est vraiment magnifique et je ne regrette pas d'avoir attendu la sortie en poche du coup ! yes Même si certains lecteurs trouvent ça futile d'accorder de l'importance aux couvertures des livres, pour ma part, je trouve ça super important ! wink2 Et les maisons d'édition font beaucoup d'efforts maintenant, les couvertures sont souvent très jolies ! 

        Bref sinon pour en revenir au livre, je ne sais pas ce que tu aimes, mais je ne peux pas déconseiller La Mer en Hiver ! Ce roman est bourré de qualités, c'est fou ! L'intrigue est bien menée et l'histoire d'amour sublime ! sarcastic Je fais partie des lecteurs assez réfractaires à la romance dès lors que ça devient mièvre et trop facile maison là je dois dire que Susanna Kearsley s'est superbe bien débrouillée ! Franchement, lance-toi, je suis presque certaine que tu ne le regretteras pas ! ^^

    2
    Cellardoor
    Mardi 19 Juin à 16:20
    Cellardoor

    J'ai éprouvé un mal fou à entrer dans cette histoire, si je m'en souviens bien et quelques passages m'ont un peu ennuyée, également. Mais à partir d'un certain moment (je ne saurais plus dire lequel), j'ai vraiment été captivée par ma lecture et j'ai terminé le roman tout comme toi, en me disant que j'avais passé un bon moment. Il est vrai qu'on peut être un peu décontenancé par la manière qu'a l'auteure de lier les deux héroïnes et de passer d'une époque à une autre mais je trouve qu'au final, ça fonctionne très bien. Je l'ai en grand format mais j'adore la version poche aussi !

      • Mardi 19 Juin à 22:51

        Oui, je vois ce que tu veux dire, même si, personnellement, je n'ai pas éprouvé la même chose ou peut-être, disons, différemment... Au départ, c'est vraiment super bien parti, j'ai dévoré les premiers chapitres, j'ai répondu de manière hyper enthousiaste aux lectrices qui m'avaient laissé des commentaires sur Instagram en mode : c'est trop bien, c'est exactement ce à quoi je m'attendais, je ne suis pas déçue etc etc... 

        Et puis... j'ai eu un petit moment de flottement, quand Carrie découvre petit à petit qu'elle est plus ou moins liée à son ancêtre Sophia... je veux éviter d'en dévoiler trop pour des lecteurs qui passeraient ici et n'auraient pas lu le roman mais je pense que tu vois ce dont je veux parler. smile

        Et au final, c'est vrai que la mise en abyme fonctionne super bien. La Mer en Hiver est plus qu'un roman historique ou un roman à secrets... Comme je le dis dans ma chronique, je pense que l'auteure s'est inspirée de sa propre expérience pour créer le personnage de Carrie et cela donne un petit plus au roman. Je pense que je me suis sentie très proche de Carrie dès le départ grâce à ça, son amour des mots et de la littérature. Et j'ai beaucoup appris sur ce fameux soulèvement jacobite de 1708, que je ne connaissais pas. 

        Pour beaucoup de raisons, je pense vraiment que je peux d'ores et déjà compter La Mer en Hiver comme une des meilleures lectures de 2018 ! 

    3
    Mardi 19 Juin à 21:54
    Temps H

    Encore un livre à noter sur ma liste, l'article me l'a bien vendue ! J'aime beaucoup les mises en abyme :)

      • Mardi 19 Juin à 22:55

        Merci ! ^^

        Oui, tu verras, si jamais tu te lances, la mise en abyme est vraiment réussie... j'aime bien ces intrigues qui brouillent un peu les pistes et les mises en abyme sont idéales pour ça ! cool

        Etant donné que tu animes un blog plutôt historique, si je devais te conseiller le roman, au-delà du style de l'auteure, de qualité, c'est vraiment pour l'intrigue historique, tournant autour d'un événement plutôt méconnu... On connaît bien Culloden et les conséquences de cette affreuse bataille, avec les clans qui disparaissent, un mode de vie ancestral complètement bouleversé... Mais on oublie finalement les événements avant et ce soulèvement jacobite de 1708 est assez révélateur... J'ai apprécié le découvrir au travers de ce roman... Peut-être me faudra-t-il approfondir un peu, pour en connaître vraiment les causes, les tenants et les aboutissants mais le roman de Susanna Kearsley est une bonne introduction, je pense ! cool

         

        Je ne peux vraiment que conseiller ce roman ! A ce jour, je n'ai pas vu de mauvaise critique, c'est rare mais...visiblement, ça arrive ! yes

    4
    Jeudi 5 Juillet à 08:17

    Plus je lisais ton avis et plus j'avais l'impression d'avoir vu ce roman quelque part. En fait, il a été édité aussi par les éditions Charleston - que tu ne connais que trop bien - et je l'avais acheté il y a un ou 2 ans. L'idée du personnage qui écrit un roman est très originale et  j'ai hâte de parti en Ecosse, où je ne voyage littérairement jamais :-D

      • Jeudi 5 Juillet à 16:01

        Oui, c'est comme ça que j'ai découvert ce roman, d'ailleurs. Grâce aux éditions Charleston. Puis Pocket l'a republié en poche et j'ai trouvé la couverture si jolie ! J'attendais de toute manière sa sortie en petit format, notamment pour des questions de budget : et la couverture est super jolie, avec les ruines du château de Slains en arrière-plan. smile

        Ce roman est vraiment bien ! ! J'ai totalement adhéré à l'intrigue et à l'ambiance qui m'a tellement rappelé Outlander même si ce n'est pas exactement la même époque. yes Finalement, c'est un mélange de Outlander et de Kate Morton mais Susanna Kearsley a tout de même su rendre son roman unique et ça marche complètement ! ! cool

    5
    Samedi 28 Juillet à 18:19
    Mypianocanta

    C'est curieux parce qu'à te lire, j'ai l'impression d'être beaucoup moins enthousiaste que toi et pourtant j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman moi aussi.Peut-être parce que nous n'avions pas les mêmes attentes ou les mêmes références au départ.
    Ainsi Carrie m'a laissé relativement indifférente, de même que son histoire personnelle. J'ai plus accroché avec l'idée de la "mémoire génétique" et  de l'avancée de son roman.
    La romance de Sophia est nettement plus prenante à mon avis, même si je me lasse un peu de toutes ces histoires "écossaises".
    Par contre, j'ai adoré l'atmosphère qui se dégage de l'ensemble et la construction du roman, qui sont à mon avis les deux points forts de ce livre.

    Merci pour la LC :)

      • Samedi 28 Juillet à 22:24

        De rien ! Je suis contente de t'avoir comptée parmi les participantes de cette LC ! yes 

        Je trouve que nous avons toutes les deux un avis positif mais effectivement différent et c'est finalement ça qui est génial, parce qu'un même livre peut susciter des avis totalement différent chez deux lecteurs ou bien il sera aimé, mais différemment... Je crois que les attentes par rapport à un livre sont multiples et jouent beaucoup dans notre ressenti... ^^ Pour ma part, j'attendais une ambiance à la Outlander et je l'ai eue donc c'était parfait ! cool Et je comprends que Carrie t'ait laissée indifférente même si, en ce qui me concerne, je l'ai bien aimée ! Mais c'est vrai que Sophia est peut-être plus attachante...Je ne sais pas en fait ! winktongue Je les autres trouvées sympathiques toutes les deux et au final mais je suis d'accord, l'histoire entre Sophia et Moray est la plus jolie et je crois que Moray est l'un des personnages les plus charismatiques de ce roman, avec un vrai charme palpable ! sarcastic 

         

        La Mer en Hiver est un roman historique cohérent et intéressant, sur un épisode méconnu de l'Histoire écossaise. yes 

         

        J'ai passé un bon moment et je suis contente qu'il en ait été de même pour toi ! Merci d'avoir participé à cette session de mon Club Lecture ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :