• La Saga des Vikings, tome 1, Ragnvald et le Loup d'Or ; Linnea Hartsuyker

    « La vie n'obéit pas toujours à notre volonté. »

    Couverture La saga des vikings, tome 1 : Ragnvald et le loup d'or

     

     

     Publié en 2017 aux Etats-Unis  

     En 2019 en France (pour la présente édition) 

     Titre original : The Half-Drowned King

     Editions Pocket

     679 pages 

     Premier tome de la saga La Saga des Vikings

     

     

     

    Résumé :

     Norvège, IXe siècle. Parce qu'on l'a spolié des terres de son père, Ragnvald s'engage à bord d'un navire pour prendre aux pillages d'été et prouver sa valeur au combat. Quant à sa sœur, la rebelle Svanhild, rien ne saurait la retenir chez elle, où le destin des femmes se limite à tisser et enfanter. 
    Le sort s'acharne sur la fratrie : Ragnvald manque de se faire tuer par le capitaine du drakkar, jaloux de cet impétueux guerrier. Il réchappe de peu aux eaux glacées du fjord et, dès lors, réclame justice pour l'honneur de son nom. Mais saura-t-il faire face à sa propre sœur, l'indomptable Svanhild, qui a succombé aux charmes de son pire ennemi ?

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Bienvenue en Norvège au IXème siècle ! Non, je vous vois arriver, ce n'est pas de la fameuse série Vikings dont je vais vous parler, même si des personnages et des lieux qui apparaissent dans la série sont aussi mentionnés dans ce roman de l'auteure américaine d'origine norvégienne, Linnea Hartsuyker.
    Ragnvald et le Loup d'Or est le premier tome d'une trilogie dont le titre est très bien trouvé, à mon sens : La saga des Vikings fait ainsi référence à ces fameux textes fondateurs scandinaves qui racontent l'histoire plus ou moins fantasmée de héros comme Ragnar Lothbrok ou encore Eirik le Rouge, qui voyagea au Groenland et jusqu'aux côtes américaines.
    Nous sommes donc dans la seconde moitié du IXème siècle, quelque part en Norvège : Ragnvald est un tout jeune homme qui revient de sa première mission en Irlande. Alors que tout semble lui sourire, il manque être tué par un homme qu'il croyait être son camarade. Laissé pour mort, puis sauvé de la noyade, Ragnvald découvre alors que son beau-père en a profité pour s'approprier les terres d'Ardal qui lui appartiennent. Dès lors, Ragnvald n'aura de cesse de se venger de ce Olaf qui l'a élevé mais surtout, a voulu l'évincer d'une manière plus que radicale : en le faisant assassiner.
    Ce roman m'a fait l'effet d'un roman d'apprentissage et m'a fortement rappelé le premier tome des Maîtres d'Ecosse, de Robyn Young, qui raconte l'ascension du jeune Robert Bruce au XIVème siècle. J'ai trouvé pas mal de points communs entre ce personnage et celui de Ragnvald : tous deux confrontés à de dures épreuves, ils vont devoir s'en sortir par la seule force de leur volonté et apprendre sur la vie et sur les hommes.
    En mélangeant fiction et réalité, comme le font tous les auteurs de romans historiques, avec souvent beaucoup de réussite à la clé, Linnea Hartsuyker a produit un livre dense et foisonnant, un récit plein d'aventures que ne renieraient pas les vieilles sagas des scaldes scandinaves du Moyen Âge.
    Tout n'y est pas parfait, il y'a parfois des longueurs mais dans l'ensemble, le roman est cohérent, bien mené et appuyé sur un contexte maîtrisé et, au demeurant, passionnant, ce qui ne gâche rien : car si ce premier opus est le récit de l'apprentissage et de l'accession à l'âge d'homme de Ragnvald, il est aussi celui du roi Harald de Norvège, surnommé Harald à la Belle Chevelure et qui, dans les années 870, deviendra le premier souverain de la Norvège unifiée à seulement vingt-deux ans. 
    On sait peu de choses au final des Vikings : quand on les évoque c'est aussitôt l'image de guerriers téméraires, féroces et sanguinaires, montés sur leurs effrayants drakkars et partant ravager des terres loin de chez eux qui nous vient à l'esprit. Mais les Vikings, c'est bien plus que ça quand on y pense : si, au début du Moyen Âge, la Scandinavie est encore morcelée en une mosaïque de petits royaumes et de terres tenues par des jarls, la société viking est déjà profondément enchâssée dans cette région et possède une société très hiérarchisée, que l'on pourrait presque notamment qualifier de démocratique, notamment grâce au ting, une assemblée annuelle qui permet de trancher et de régler les litiges.
    Oui, les Vikings sont violents et conquérants et s'appuient sur un panthéon de dieux issus de la mythologie germanique et particulièrement effrayants et belliqueux. Mais, quand on y pense, leur société n'est peut-être pas plus violente ni plus belliqueuse qu'une autre à la même époque.
    Quand on évoque par exemple les luttes de pouvoir des Mérovingiens et des Carolingiens, ils n'ont rien à leur envier !
    J'ai découvert avec intérêt la vie quotidienne des Vikings, les paysages grandioses quoique assez inhospitaliers de la Norvège médiévale, ses fjords et ses terres battues par les vents et par les neiges.
    En revanche, j'ai eu un peu plus de mal avec les personnages : j'ai même eu un peu peur parce qu'il m'a quand même fallu plus d'une centaine de pages pour arriver à bien situer tous les personnages et ne plus les confondre ! Et encore : l'auteure avait simplifié leur orthographe, ce qui n'était pas de trop !
    Globalement, j'ai passé un très bon moment avec ce roman historique, pas toujours facile à suivre mais riche et foisonnant et qui a le mérite de nous faire découvrir un pan méconnu de l'Histoire européenne, premier pas de l'unification scandinave.
    Il est certain que je lirai avec beaucoup de plaisir la suite des aventures de Ragnvald et de sa jeune sœur, l'intrépide Svanhild, dignes des meilleures sagas !

    En Bref :

    Les + : un contexte riche et foisonnant, des personnages pléthoriques et intéressants, des paysages grandioses...j'ai eu l'impression de lire une vraie saga scandinave racontant les exploits de quelque héros !
    Les - :
    quelques longueurs, par moments un désagréable sentiment de confusion (du genre : « mais pourquoi il parle de ça maintenant, je comprends pas ? » qui, heureusement, se dissipe rapidement.


     

    La Saga des Vikings, tome 1, Ragnvald et le Loup d'Or ; Linnea Hartsuyker

    Mémoires de la baronne d'Oberkirch sur la cour de Louis XVI et la société française avant 1789 ; Henriette Louise de Waldner de Freundstein, baronne d'Oberkirch LE SALON DES PRÉCIEUSES EST AUSSI SUR INSTAGRAM @lesbooksdalittle

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Janvier à 17:16

    Alors là ! Très récemment j'ai eu envie de lire un roman sur les Vikings justement. Je ne sais absolument rien de cette partie de l'Histoire, ce qui m'intrigue encore plus ! Ce roman pourrait m'intéresser... Mais peut-être connais-tu un roman sur les vikings qui met (aussi/surtout) en scène des femmes Vikings ?

      • Vendredi 15 Janvier à 19:29

        C'était une grande première pour moi aussi : je trouve les Vikings vraiment fascinants mais je n'avais encore rien lu sur eux. Je suis tombée par hasard sur cette saga en consultant le site Lisez ! et j'ai eu envie de la lire, ça me tentait bien...en plus, le côté romanesque m'inspirait plus qu'un livre un peu plus théorique ou scientifique... happy C'était une lecture assez sympa et j'ai vraiment découvert la Scandinavie du IXème siècle : la Norvège est en passe d'être unifiée par le roi Harald à la Belle Chevelure et le monde Viking n'a jamais été si puissant, du moins est-ce le sentiment que j'ai eu en lisant ce roman. 

        En ce qui concerne les femmes, je ne sais pas trop... ça m'intéresse aussi, vu qu'on fait sans cesse des découvertes, notamment concernant ces fameuses reines guerrières dont on contestait l'existence... et puis depuis les découvertes de Birka en Suède et d'Oseberg en Norvège, les scientifiques tendent à penser que ce n'est peut-être pas un mythe...je trouve ça tellement fascinant ! On a l'impression de tout connaître sur les Vikings et en fait ce n'est pas le cas...et c'est vrai que la condition féminine dans une société est souvent éclairante... je crois que le deuxième tome de La saga des Vikings va justement se concentrer sur Svanhild, la soeur de Ragnvald... mais un roman à proprement parler, qui aurait pour héroïne une femme viking, non, je ne vois pas... mais j'espère bien que ça existe moi aussi ! Si c'est le ca,s il est clair que je lirai ce roman un jour ! wink2

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :