• Le Chardon et le Tartan, tome 2, Le Talisman ; Diana Gabaldon

    « Je me demandais si le fait de prendre des décisions qui impliquaient le destin d'autres personnes deviendrait plus facile avec le temps. »

    Le Chardon et le Tartan, tome 2, Le Talisman ; Diana Gabaldon

    Publié en 1991 aux Etats-Unis ; en 2014 en France (pour la présente édition)

    Titre original : Outlander, book 2, Dragonfly in Amber

    Editions J'ai Lu

    947 pages

    Deuxième tome de la saga Le Chardon et le Tartan

     

    Résumé :

    1968. A la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d'extraordinaires aventures...

    Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Edouard Stuart d'accéder au trône, un événement qui marquerait le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu'on ne peut modifier le cours de l'histoire impunément...

    La suite d'une série incontournable ! 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    En 1968, vingt ans après son inexplicable réapparition, Claire Beauchamp décide de revenir en Ecosse, sur les lieux mêmes où elle avait disparu mystérieusement, en 1945, aux alentours du cromlech de Craigh na Dun -la Colline aux Fées. Âgée d'une quarantaine d'années, elle est devenue une brillante chirurgienne installée à Boston avec sa fille unique, Brianna. C'est d'ailleurs accompagnée de la jeune femme, âgée de vingt ans, qu'elle revient dans les Highlands. A Inverness, où tout a commencé, elle retrouve Roger Wakefield, le fils adoptif du pasteur qui, dans les années 1940, avait donné de nombreuses informations sur les jacobites et leurs révoltes en faveur de Charles Edouard Stuart, dans les années 1740...
    Les années 1740...c'est justement à cette époque que Claire s'était réveillée après être passée dans un menhir fendu de Craigh na Dun. Echouée au beau milieu du XVIIIème siècle, dans les terres du clan McKenzie, elle y avait assisté, impuissante, à la montée de la ferveur jacobite avant de tomber amoureuse du jeune Jamie Fraser...Revenue en Ecosse pour en apprendre un peu plus sur la sanglante défaite de Culloden en 1746 puis la répression anglaise sur les Highlands, Claire veut en profiter également pour avouer sa véritable identité à sa fille Brianna, persuadée d'être la fille de Frank Randall. Contre toute attente, sa mère lui annonce alors qu'elle n'est autre que le fruit de ses amours avec le jeune Highlander Jamie Fraser, qui aurait inexplicablement survécu au carnage de Culloden...

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Charles-Edouard Stuart, par Antonio David (1729)


    C'est alors sous forme de flash-back que Claire raconte à Brianna et à Roger Wakefield -qui ne serait peut-être pas, lui non plus, si étranger que cela aux mystères de Craigh na Dun-, la mission désespérée qu'elle mena, en compagnie de Jamie, entre la France et l'Ecosse, pour tenter de tuer dans l'oeuf le soulèvement jacobite qui, elle le savait, se finirait irrémédiablement dans un bain de sang pour les clans Highlanders et une famine terrible qui décimerait la région....Mais peut-on, bien qu'en ayant la prescience des événements, réécrire l'Histoire et faire basculer le destin dans le bon sens ? C'est à cette épineuse question que Claire, venue du futur et porteuse donc d'un savoir prémonitoire, va se heurter, confrontée bientôt à l'impuissance humaine face à une force immanente contre laquelle elle ne peut rien.
    Entre Versailles, Paris, Inverness et, enfin, Culloden, aux côtés de Louis XV ou Charles-Edouard Stuart, les époux Fraser vont alors tenter la périlleuse tâche de saper les soutiens jacobites tout en se faisant passer pour de fervents partisans des Stuarts. Traîtres à la couronne d'Angleterre et aux Hanovre puisque soutenant officiellement les Stuarts mais aussi traîtres à ces derniers puisque menant une mission parallèle visant à les empêcher de recouvrer leurs droits ancestraux sur la couronne britannique, Claire et Jamie vont traverser bien des aventures et des péripéties avant que le jeune homme ne se décide à prendre une décision irrévocable...
    Entre XXème siècle et XVIIIème siècle, Diana Gabaldon prend toujours un malin plaisir à nous balader dans le temps et...ça marche ! ! Plus enlevé, plus dynamique, que le tome un, où la situation, l'univers, se posaient lentement et où les différents protagonistes se présentaient progressivement, ce second volume des aventures et mésaventures de Claire Beauchamp, jeune infirmière propulsée dans un monde inhospitalier et violent aux côtés d'un homme que, contre toute attente, elle va aimer de toutes ses forces, se lit avec aisance mais surtout, avec plaisir. Si la partie se passant à Paris n'est parfois pas des plus passionnantes, le récit reste relativement bien maîtrisé, et avec une dose parfaite de suspens pour rendre l'intrigue addictive. Au-delà de cela, on réfléchit également en même tant que Claire à la question qui sert de trame au récit : un seul homme peut-il modifier le destin et, de fait, l'Histoire ou est-il condamné à rester impuissant ? Telle une Cassandre moderne, qui sait mais reste dans l'impossibilité de mettre en garde parce que sachant qu'on ne la croira pas, Claire va pourtant essayer de sauver l'homme qu'elle aime mais aussi tous ses compagnons qu'elle sait promis à une mort sordide ou à un destin terrible.


    Le contexte historique est bien restitué et si, à cause de ce flux et de ce reflux constant dans le temps, avec des personnages qui chevauchent les époques, comme Claire ou encore Geilis Duncan, la mystérieuse sorcière de Cranesmuir, rencontrée dans le premier tome, on se perd parfois dans la chronologie ou dans les dates, le récit reste clair et facile à suivre. On suit avec une angoisse constante la montée en puissance des événements, l'accélération des offensives des Stuarts et on ressent avec Claire son impuissance et sa frustration à ne rien pouvoir y faire. On vibre aussi à l'unisson de cette femme sensuelle, libérée et très amoureuse. Le Chardon et le Tartan qui peut passer, au premier abord, pour une romance historique un peu gentillette s'en écarte de plus en plus, avec des aventures, certes très romanesques, mais parfois si violentes voire si sombres, qu'on ne peut décemment pas taxer la saga de Diana Gabaldon d'être une bluette romantique, bien au contraire. L'histoire entre Jamie et Claire est bien sûr une trame certaine de l'histoire, comme son squelette, en quelques sortes, mais l'auteure évite de tomber dans l'écueil très facile de la romance un peu niaise...
    Mené tambour battant, ce deuxième tome, qui permet au lecteur de s'immerger encore un peu plus dans l'univers de cette saga volumineuse -plus de dix tomes, qui sont en train d'être réédités, en France comme aux Etats-Unis, à l'occasion de la diffusion de la série Outlander-, est un piège ! ! On y tombe tête baissée et on ne peut plus en sortir une fois pris dans les mailles du filet ! L'intrigue, mais aussi les personnages, très travaillés et dotés d'une psychologie complexes, y sont bien sûr pour beaucoup...
    Vivement le troisième tome. 

    En Bref :

    Les + : un récit rythmé et enlevé, un univers toujours aussi captivant et des personnages de plus en plus attachants.
    Les - :
    une partie dans les premiers chapitres peut-être un peu longuette.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Juin 2015 à 20:04

    J'ai beaucoup aimé ce deuxième tome ! Cette série est addictive, même si le besoin de faire une pause entre le deuxième et le troisième tome s'est fait sentir. J'adore le côté historique, le couple Jaimie (<3)/Claire et le style de Diana Gabaldon est vraiment agréable. Cependant, j'ai quand même trouvé quelques passages assez niais...

    2
    Samedi 20 Juin 2015 à 21:19

    Certains passages le sont, je suis d'accord avec toi mais sont rattrapés par la densité et la qualité littéraire de certains autres et heureusement ! ^^ Cela empêche la saga de verser dans de la romance guimauve et c'est pour cette raison, je crois, que cette saga marche aussi bien ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :