• Le Rêve Botticelli ; Sophie Chauveau

    «  Toute cause trop âprement défendue est injuste et tueuse. »

    Le Rêve Botticelli ; Sophie Chauveau

    Publié en 2007

    Editions Folio

    496 pages

    Deuxième tome de la saga Le Siècle de Florence

    Résumé : 

    Florence, XVe siècle. Sous le règne de Laurent le Magnifique, jamais le sang, la beauté, la mort et la passion ne se sont autant mêlés dans la capitale toscane. Le plus doué des élèves de Fra Filippo Lippi, un certain Sandro Filipepi, surnommé depuis l'enfance « botticello » -le petit tonneau- va mener à son apogée la peinture de la Renaissance. Maître d'oeuvre de la chapelle Sixtine, créateur bouleversant d'un Printemps inouï, il ressent intimement et annonce les soubresauts de son époque. Pendant que Savonarole enflamme la ville par ses prophéties apocalyptiques, il continue à peindre avec fougue. Il entretient alors avec Léonard de Vinci une relation faite de rivalité farouche et d'amitié profonde. Adulé puis oublié de tous, aussi secret que Florence est flamboyante, Botticelli habite un rêve connu de lui seul.
    Sophie Chauveau lève le voile sur la personnalité intime, les amours et la mélancolie fascinante du plus mystérieux des génies de l'histoire de l'art. Après La Passion Lippi, elle poursuit son voyage unique dans le siècle de Florence.

     Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    La couverture du roman est illustrée par le détail d'un tableau de Filipino Lippi et non pas de Botticelli...choix judicieux car sa vie fut intimement mêlée à celle de la famille de son maître, Fra Filippo Lippi, dont le destin plus que flamboyant a déjà été traité par Sophie Chauveau dans le premier tome du Siècle de Florence, La Passion Lippi. Alessandro Filipepi, plus connu sous le sobriquet de Botticelli, né dans une famille où il a été peu aimé, fut l'élève de Filippo Lippi. Et l'épouse de ce dernier, la belle Lucrezia Buti devint en quelque sorte une mère de substitution pour lui. Il fut l'ami de Pipo, leur fils et même un peu plus que cela...Et leur fille, Sandra, est la filleule de Sandro. Et sera, comme son frère, un peu plus que cela aussi pour le peintre puisqu'ils auront ensemble un enfant, Giacomo. Dans ce roman se croisent tous les grands noms de cette fin de siècle : Botticelli, Filipino Lippi, le fils du mentor et peintre lui-même, la belle Sandra donc, Simonetta Vespucci, Léonard de Vinci, les Médicis, Marsile Ficin, Pic de la Mirandole et surtout, Savonarole, de si sombre mémoire à Florence. Et alors, sous nos yeux, c'est cette sublime peinture des débuts de la Renaissance qui revit sous nos yeux et que la plume de Sophie Chauveau parvient à ressuciter avec brio. Et passion.

    Le Rêve Botticelli ; Sophie Chauveau

    La Naissance de Vénus, la plus connue des oeuvres de Botticelli (XVème siècle)

    Je crois que j'aime l'art autant que l'Histoire. Je suis amoureuse de la peinture et, quand ces deux passions se rejoignent dans un livre, il est donc difficile que je passe à côté. J'avais reçu La Passion Lippi à l'occasion d'un swap, je l'ai lu dans la foulée, très curieuse de le découvrir et j'ai été très très surprise. Très agréablement surprise. Alors il était évident que j'allais lire la suite. J'ai un peu traîné, parce que ma lecture de La Passion Lippi remonte à deux ans maintenant mais finalement, l'attente ne m'aura fait que plus apprécier Le Rêve Botticelli. J'ai littéralement adoré ce roman, je m'y suis plongée, je me suis immergée dans la vie de Botticelli et je n'avais plus envie d'en sortir. Finalement, la seule chose que je pourrais reprocher à ce livre eh bien...c'est d'être trop court ! On en redemande presque lorsque la dernière page se tourne ! Au-delà de la peinture et du destin, certes hors-du-commun de ce grand peintre, de ce maestro qui oeuvra à la Sixtine bien avant Michel-Ange et qui nous laissa des œuvres majeures comme Le Printemps ou La Naissance de Vénus, c'est le destin du monde, le destin d'un monde en plein bouleversements, que Sophie Chauveau nous dépeint : les bûchers des Vanités à Florence, la traque des Juifs en Espagne après la Reconquête des Rois Catholiques sur les royaumes maures, la découverte, de l'autre côté de la mer, d'un Nouveau Monde, un nouveau continent, promis à l'avenir que l'on sait et qui bouleverse à jamais les façons de voir et les façons de penser des habitants de la Vieille Europe. Et, en même temps, justement en Europe, on assiste au fleurissement d'une nouvelle époque ô combien riche, la fin du Moyen Âge et les débuts de la Renaissance, cette Renaissance si propice à l'expression des arts : peinture, littérature, poésie, sculpture. C'est cette première Renaissance, déjà en marche depuis bien des décennies en Italie qui va ensuite essaimer un peu partout en Europe et nous laisser, en France, les châteaux de la Loire et les peintures d'une qualité indéniable d'Europe du Nord, les maniéristes s'illustrant avec beaucoup de talent face à leurs maîtres d'Italie.

    Le Rêve Botticelli ; Sophie Chauveau

    Le Printemps (La Primavera, XVème siècle)

    Botticelli, né au milieu du siècle, va mourir en 1510, en pleine effervescence renaissante. Il aura le temps de connaître ce beau XVIème siècle, cette belle période propice aux arts et à la pensée avant que l'Europe ne sombre dans de tristes décennies de guerres de Religions. Il va connaître l'épuration savonarolienne des années 1490, sera même contraint de brûler sur les bûchers allumés par ce fou de Dieu certaines de ses oeuvres jugées impudiques par les moines intolérants. Et, au milieu de tout cela, il trouvera le moyen d'aimer. Hommes, femmes, Botticelli malgré sa mélancolie latente et ses doutes d'artiste, aimera et se laissera aimer. Il sera l'ami et le rival de Léonard de Vinci, dont le talent commence tout juste à se faire connaître, de Florence à Milan, en passant pour Rome. Il sera l'ami, l'amant et le mentor de Pipo Lippi, le fils de Filippo et Lucrezia, le parrain de leur fille Sandra et son amant, le père de leur petit-fils. L'amant de Lorenzo de Médicis, le cousin de Laurent le Magnifique. Il sera lâché par certains, follement aimé par d'autres et, au milieu de tout cela, il parviendra avec une facilité déconcertante à livrer des oeuvres qui sont encore considérées de nos jours comme des beautés sans pareil. Le Rêve Botticelli m'a émue et fait vibrer et, surtout, m'a donné envie de me pencher un peu plus sur l'oeuvre de Botticelli et sur sa vie en général. Sophie Chauveau donne un autre éclairage mais tout à fait plausible historiquement parlant, de l'oeuvre et de la vie de Botticelli, faisant par exemple de Sandra Lippi sa muse principale à la place de Simonetta Vespucci...leur relation, très forte, bien plus forte qu'une relation amoureuse banale, pas très politiquement correcte du fait de l'inceste sous-jacent -les liens de parenté conférés par le baptême étaient très importants à l'époque et les transgresser s'apparentait bien souvent à de l'inceste-, est au centre du récit et montre une autre facette d'un peintre connu pour son homosexualité affichée -comme Michel-Ange, par ailleurs, mais bon, cherchons un peintre de la Renaissance italienne qui n'eut pas d'aventures masculines...
    Le style de l'auteure, incisif, vif, rythmé, passionné aussi, dur et cru parfois, ponctue ce destin. Sophie Chauveau écrit au présent, ce qui nous permet finalement de nous sentir encore plus proche des personnages, le passé simple très souvent utilisé dans les récits romancés instaurant tout de même une certaine distance entre nous et eux. Là, nous y sommes, nous y sommes, à Florence, nous y sommes, au cœur de ce flamboyant XVème siècle, grâce à ce style unique que j'avais déjà beaucoup aimé dans La Passion Lippi

    Finalement, Le Rêve Botticelli, c'est aussi le destin d'un écorché vif, d'un homme torturé et en proie aux doutes mais qui parvient tout de même à sortir des tréfonds de son être des choses magnifiques, qui nous est dépeint ici. Le petit destin d'un peintre florentin appelé à une gloire planétaire et millénaire, au milieu d'un siècle de changements qui transformeront durablement le monde.
    Bref, je ressors de cette lecture complètement exaltée, complètement ravie et époustouflée aussi. Un roman à lire pour moi parce que j'y ai tout aimé et que je ne saurais vous le déconseiller. 

    Le Rêve Botticelli ; Sophie Chauveau

    Le Châtiment de Coré (chapelle Sixtine, Rome, XVème siècle)

     

    En Bref :

    Les + : tout.
    Les - : que le roman n'ait pas été plus long ! 

     

     

     

    Adieu, mon Unique ; Antoine Audouard

     

     Coup de coeur


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Janvier 2015 à 00:52
    Lavinia

    C'est presque fébrile, que j'ai cliqué sur "Lire la chronique", j'avais peur de te voir critiquer ce roman.. Car ce livre, c'est mon livre doudou, un de ceux qui m'ont le plus marqué, l'un des plus beaux sans doute. Je suis contente de voir qu'il t'ait autant plu :)

    2
    Mardi 27 Janvier 2015 à 11:21

    Ce livre est dans ma WL ! Et la manière dont tu en parles me donne vraiment envie de me le procurer... Tu as l'air d'être ressortie de ta lecture complètement éblouie !! L'année livresque commence bien pour toi ! ^^

    3
    Mercredi 28 Janvier 2015 à 12:40

    Je note les deux titres, je connais seulement de nom mais je l'ai beaucoup vu et ton article m'invite à le lire. Je m'intéresse beaucoup à la peinture en ce moment en plus !

    4
    Dimanche 1er Février 2015 à 12:17

    @Lavinia : Pas de panique, Lavi, comme tu peux le voir, j'ai apprécié ce roman autant que toi et je pense que je le garderai en mémoire bien longtemps ! smile

    @LESALONDESLETTRES et Parthenia : Je crois que je n'aurais qu'un conseil à vous donner, les filles, c'est Lancez-vous, sans aucune hésitation ! Les romans de Sophie Chauveau sont des pépites ! cool

    5
    Mercredi 4 Février 2015 à 15:16

    Je l'ai aussi dans ma PAL ! Entre Lavinia et toi, j'ai presque envie de le sortir immédiatement ! Il n'est pas prévu pour le moment mais j'espère être autant conquise que vous.

    6
    Jeudi 5 Février 2015 à 11:44

    Si je peux te donner un conseil, franchement : FONCE ! Je suis sûre que tu ne seras pas déçue ! cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :