• Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 3, Londres, 1200 ; Jean d'Aillon

    « Une histoire incroyable racontée avec assurance passe facilement pour une vérité. »

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 3, Londres, 1200 ; Jean d'Aillon

    Publié en 2011

    Editions J'ai Lu

    442 pages

    Troisième tome de la saga Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour

     

    Résumé :

    Après la mort de Richard Cœur de Lion, son frère Jean lui succède. Mais le roi de France, Philippe Auguste, apprend qu'un testament secret de Richard désignant son neveu Arthur de Bretagne est dissimulé à Londres, dans la grande tour blanche construite par Guillaume le Conquérant. Seul Guilhem, qui avait déjà sauvé la vie du roi, sera capable de ramener le précieux manuscrit. De grands dangers guettent le chevalier troubadour, la troupe de cathares qu'il escorte vers Albi et son ami de toujours, Robert de Locksley. Réussira-t-il à déjouer les complots, à éviter brigands et Anglais, à regagner, enfin, son fief de Lamaguère ? 

    Ma Note : ★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Nous sommes en 1200, à la toute fin du XIIème siècle. L'année précédente, lors du siège du château de Châlus, en Limousin, le roi d'Angleterre Richard Coeur-de-Lion a succombé à l'habile flèche tirée depuis la forteresse par Pierre Basile. N'ayant pas d'enfants, son royaume d'Angleterre, hérité de son père le roi Henry II Plantagenêt, passe à son frère, le comte de Mortain, surnommé Jean sans Terre, John Lackland en Angleterre. Incapable, imbu de lui-même, le nouveau souverain s'avère un bien piètre gouverneur et c'est d'ailleurs sous son règne, en 1215 que sera signée la Magna Carta (la « Grande Charte »), encore en vigueur aujourd'hui et qui limite le pouvoir du monarque britannique. Mais ceci est une autre histoire.
    Pour le moment, un an à peine après la mort du Coeur-de-Lion, les Plantagênet se déchirent, Arthur de Bretagne, neveu de Jean sans Terre et de Richard ne reconnaissant pas l'accession au pouvoir de son oncle et revendiquant la couronne d'Angleterre pour lui-même. Opposé au roi Jean, Philippe-Auguste, lui, est bien décidé à faire plier son adversaire par tout les moyens afin d'obtenir enfin la paix. Le roi apprend alors qu'un testament est gardé à la Tour de Londres, un testament qui pourrait bien contrarier Jean...En effet, ce testament signé de la main de Richard et que tout le monde croyait disparu stipule qu'à sa mort, le royaume d'Angleterre devait revenir, non à Jean son frère félon mais à son neveu Arthur, le fils de Constance de Bretagne et de Geoffroi Plantagenêt, frère de Richard et de Jean. Avec ce testament en main, le rusé roi de France pourrait ainsi tenir doublement le roi d'Angleterre, dont il réclame l'hommage vassalique pour ses possessions continentales et à la nièce duquel il a promis son héritier Louis. Et tandis que le mariage entre la jeune Blanche de Castille, nièce de Jean et petite-fille de la fameuse Aliénor, qui ira la chercher outre-monts et un traité de paix se préparent (ce sera le traité dit du Goulet, signé en Normandie où eut lieu le mariage), Philippe-Auguste échafaude un plan qui lui permettra de récupérer le testament de Richard...

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 3, Londres, 1200 ; Jean d'Aillon

    Jean Sans Terre (gravure imaginaire du XIXème siècle)


    A qui d'autre qu'à Guilhem d'Ussel et Robert de Locksley, le remarquable archer saxon, confier la périlleuse mission d'aller quérir ce précieux document au cœur de l'une des forteresses les plus complexes et les plus imprenables de la chrétienté ? Après avoir traversé les régions de l'Ouest, entre Paris et le comté de Toulouse, régions exsangues et ravagées par les Cottereaux et les Brabançons de Mercadier et Brandin -respectivement à la solde d'Aliénor et du roi Jean-, accompagnant des cathares vers Albi, voilà que Guilhem, à peine en possession de son fief de Lamaguère, va devoir repartir, cette fois vers un pays étranger, l'Angleterre. Accompagné de Locksley, de ses archers et écuyers saxons qui connaissent le pays, d'Anna-Maria, l'épouse italienne de Locksley et du frère de cette dernière, Bartolomeo, son écuyer, le chevalier troubadour, après avoir assisté à l'arrivée de la jeune princesse castillane à Bordeaux et avoir échappé de peu aux hommes du terrible Mercadier, embarque donc sur un nef en direction de l'Angleterre où, encore une fois, il se trouve confronté à bien des embûches : trahisons, espionnages, combats et meurtres se succèdent sous nos yeux. Mais il en faudrait bien plus pour faire baisser les bras de notre chevalier, qui va trouver une combine très ingénieuse pour faire sortir le précieux parchemin de la Tour, aux dépens de ses ennemis qui le pourchassent depuis Bordeaux.

     

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 3, Londres, 1200 ; Jean d'Aillon

    Une représentation du XIXème siècle des personnages légendaires Robin-des-Bois et Petit Jean


    Nous retrouvons les personnages avec lesquels nous avions fait connaissance dans les premiers tomes, Marseille, 1198 et Paris, 1199. Dans le premier tome, c'est aux félons seigneurs des Baux-de-Provence que Guilhem alla régler leurs comptes après un meurtre ignominieux commis dans les rues de Marseille, dans le second, accompagné de son fidèle Locksley, le comte de Huntington, il défendit carrément le roi de France contre les sombres menées de Jean sans Terre qui avait envisagé de le faire assassiner. Ici, travaillant pour ledit roi de France, il devra duper les Anglais et leur roi pour se montrer un bon et loyal vassal de la couronne des lys. Guilhem, chevalier, ancien routier, troubadour à ses heures, est encore une fois le héros de la saga, ex-æquo avec Loksley, personnage du folklore anglais bien connu sous le surnom de Robin Hood, Robin-au-Capuchon ou Robin-des-Bois. Ce dernier est accompagné de ses fidèles Saxons, de sa douce et belle épouse, Anna Maria et du frère de cette dernière, jeune troubadours rencontrés dans le premier tome et présentés comme les enfants illégitimes d'un prélat romain, le cardinal Ubaldi. C'est avec un grand plaisir que nous retrouvons ces personnages hauts-en-couleur et avec lesquels nous avons pris l'habitude, depuis Marseille, 1198, de partir à l'aventure.
    Quant au style, j'ai parfois déploré quelques lourdeurs, notamment dans les scènes de combat, qui reviennent assez souvent dans ce tome-ci -parfois pas forcément à bon escient, mais bon. Quelques lourdeurs syntaxiques aussi, mais dans l'ensemble, le roman reste relativement fluide et l'intrigue policière relativement bien amenée, plusieurs intrigues se recoupant les unes dans les autres pour aboutir au résultat -d'ailleurs, il faut suivre et j'ai parfois relu certains passages pour être sûre d'avoir bien compris.
    Dans l'ensemble, ce troisième tome tient la route et ses promesses et je le conseillerais à ceux qui ont déjà découvert les aventures de notre chevalier troubadour, que ce soit avec Marseille, 1198, Paris, 1199 ou bien De taille et d'estoc, la jeunesse de Guilhem d'Ussel. Vous ne serez pas déçus ! Ce tome-là donne envie de découvrir le quatrième tome (où, après l'apparition de Locksley, nous devrions faire connaissance avec un fameux comte Dracula) sarcastic !!

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 3, Londres, 1200 ; Jean d'Aillon

    Philippe II de France (tableau du XIXème siècle par Louis-Félix Amiel)

    En Bref :

    Les + : une intrigue palpitante et des personnages que l'on est toujours ravi de retrouver.
    Les - :
    parfois, quelques lourdeurs dans le style.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :