• Les Enfants du Pas du Loup ; Marie-Bernadette Dupuy

    « Les gens heureux n'ont pas d'histoires, c'est un dicton bien connu. »

    Les Enfants du Pas du Loup ; Marie-Bernadette Dupuy

    Publié en 2015

    Editions Pocket

    288 pages


    Résumé :

    En 1863, à Saint-Simon, petit port au bord de la Charente. Louise rêve, au bord de l'eau, au retour d'Hugo. Depuis des années, elle ne pense qu'à lui. Mais Hugo, de huit ans son aîné, ne voit en elle qu'une enfant. C'est au Pas du Loup, au bord du fleuve, qu'il lui a confié ses espoirs : posséder sa propre gabare, et retrouver un jour Alexandrine, une voisine de rivage, rencontrée dans une autre ville, il y'a longtemps...                                                                                                                                       Pourtant, les chemins d'Hugo et de Louise ne cesseront de se croiser. Et de courtes joies en terribles épreuves, les caprices du destin feront prendre à leur vie un étonnant chemin.   

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Dans les années 1860, le petit port de Saint-Simon, en Charente, est un point d'ancrage pour les gabares qui remontent en direction du littoral : Tonnay, Jarnac, Saintes, La Rochelle, Rochefort, les îles d'Oléron, de Ré,d'Aix, sont leurs destinations. C'est dans ce petit bourg campagnard qu'ont grandi Hugo et Louise. De huit ans l'aîné de la jeune fille, Hugo n'a jamais vu les sentiments qu'elle éprouvait pour lui. D'abord mousse sur le bateau de ses oncles, il aspire à devenir son propre patron et à posséder sa gabare. A Tonnay, il a rencontré une jeune femme de son âge, Alexandrine, dont il est tombé amoureux. Il ne pense pas à Louise, restée au pays et qui l'attend désespérément, malgré tout.
    C'est, paraît-il, grâce à une histoire vraie, un secret de famille qui lui fut une fois confié, que Marie-Bernadette Dupuy a tissé l'intrigue des Enfants du Pas du Loup. Histoire d'amour mais aussi histoire d'un pays, l'Angoumois, qui vivait à l'époque du commerce fluvial. Car l'histoire d'Hugo et Louise, qui se trouvent, se retrouvent, se perdent et se perdent encore, est inscrite dans la jolie description de cette Charente, terrestre ou fluviale, où prennent racine les sentiments des héros. L'intrigue court des années 1860 jusqu'au début du XXème siècle, quand la banalisation du trafic ferroviaire, aura signé l'arrêt de mort du trafic fluvial, des gabares et des gabariers, qui écumaient les fleuves jusqu'à l'océan. Entre-temps, les personnages auront traversé la tragédie de 1870, le départ de Français mal préparés vers l'est, où ils seront taillés en pièces par les troupes de Bismarck, la chute de l'Empire, l'avènement d'une nouvelle république, la troisième, cette fois. Et au milieu de cela, les héros de l'histoire des Enfants du Pas du Loup continuent de vivre, de grandir, de connaître des joies et des peines, des désillusions comme de grands espoirs. Louise est devenue une femme, une toute jeune femme mais qui sait ce qu'elle veut et qui n'aura de cesse d'attendre Hugo, le grand frère qui s'est peu à peu mué en amoureux secret dans son coeur.

    Saint-Simon, en Charente (carte postale du XXème siècle)

     

    L'intrigue est belle, émouvante, vraiment digne d'intérêt. C'est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis plongée dans ce petit roman d'un peu moins de 300 pages. Dès les premiers moments de lecture, j'avoue que j'ai été un peu gênée par la simplicité du style. Certes, un style un peu trop élaboré, alambiqué peut parfois s'avérer compliqué à lire mais j'avoue que, parfois, certaines tournures de phrases m'ont gênée, alors qu'il aurait été facile de les améliorer un peu. Il m'a semblé que les dialogues, en général, étaient de meilleure qualité que les parties narratives. A part cela, j'ai trouvé ce petit roman plutôt rafraîchissant, quoique pas forcément très léger. Marie-Bernadette Dupuy évoque, sans niaiserie, une histoire d'amour, avec ses hauts et ses bas. Et on se rend compte que, parfois, même si deux personnes s'aiment d'un amour fou et qu'ils croient indestructible, vont connaître plus de bas que de hauts. Ce sera le cas pour Louise et Hugo qui devront notamment affronter les horreurs de la guerre de 1870 contre la Prusse. La jeune femme connaîtra l'attente, l'indécision, la peine. Et on se rend compte aussi, à travers ses pages, combien une histoire amoureuse, aussi anodine et banale soit-elle puisqu'en général, tout le monde en connaîtra une dans sa vie, plus ou moins tard, peut forger, modeler les caractères et les existences. Comment deux êtres peuvent s'avérer finalement indispensables l'un à l'autre, comme le furent Louise et Hugo.
    A travers cette histoire d'amour entre les deux personnages principaux, c'est aussi toute l'histoire d'un pays, la vie quotidienne de la campagne française au XIXème siècle qui est décrite par l'auteure. Elle nous fait découvrir ce monde du commerce et du transport fluvial, si important encore à l'époque, le labeur des petits commerçants de province : boulangers, mercières, couturières...La fin du XIXème siècle est une période transitoire, une période charnière entre deux époques. L'industrialisation bat son plein depuis des décennies, l'ancienne industrie se voit bientôt remplacée par une nouvelle, plus performante, qui permet aux hommes d'aller toujours plus vite, toujours plus loin, au détriment de certaines professions, à l'instar de celle des gabariers, qui disparaissent progressivement. Et, au milieu de cela, sujet ô combien universel, des humains naissent, vivent et meurent et surtout, aiment, pendant une longue période de leur vie. Parce qu'ils sont simples et qu'on peut facilement s'identifier à eux, Louise et Hugo, nos deux amoureux, deviennent des héros attachants.
    Un avis en demi-teinte, donc, pour Les Enfants du Pas du Loup. L'histoire est simple, belle et délicate mais desservie par un style parfois trop épuré, jusqu'à la simplicité, ce qui est dommage. Pour autant, on se laisse vite emporter et c'est avec une certaine émotion que l'on ressort de cette lecture.

    En Bref :

    Les + : une jolie histoire et des personnages émouvants.
    Les - :
    un style un peu trop simple, dommage.
     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Mai 2015 à 13:00

    J'ai très envie de découvrir cette auteure. 

    2
    Jeudi 28 Mai 2015 à 11:18

    C'était une première découverte pour moi aussi et même si j'ai parfois été gênée par quelques lourdeurs de style, j'ai trouvé cette histoire touchante. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :