• Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, tome 6, Le Sang des Farines ; Jean-François Parot

    « On fait bien des chutes avant d'attraper la raison. Elle se sauve parce qu'elle croit valoir la peine qu'on lui coure après. »

     Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire de Police au Châtelet, tome 6, Le Sang des Farines ; Jean-François Parot 

     Publié en 2012

    Editions 10 /18 (collection Grands Détectives) 

    423 pages

    Sixième tome de la saga Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet

    Résumé :

     Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous le règne du jeune Louis XVI, se trouve plongé au cœur de terribles événements à la fois politiques et personnels. De retour d'une mission en Autriche où il fait d'étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, il retrouve un Paris en colère où la guerre des farines fait rage. Avec le soutien du roi et l'aide de ses fidèles amis, il enquête sur la mort suspecte d'un boulanger qui l'amène bientôt à soupçonner un complot et des liens entre ces incidents et ceux survenus à Vienne. Les mystères s'accumulent, et Nicolas devra faire vite pour résoudre cette affaire qui met en péril l'équilibre déjà précaire du pays, ainsi que son propre fils. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    Quel plaisir de retrouver notre cher commissaire de police au Châtelet dans ce qu'il sait faire de mieux : démêler des intrigues particulièrement complexes mais qui ont le don de nous emporter complètement ! Nous sommes donc en 1775, un an après la mort de Louis XV. C'est son petit-fils, le jeune Louis XVI, âgé de vingt ans, qui règne depuis sur la France. La France qui, en cette première année de règne, gronde, persuadée que le feu roi a été partie prenante d'un agiotage sur les grains, menacant ainsi le peuple de famine. Cet épisode d'émeutes violentes qui secoua Paris et certaines régions de province, préfigurant la Révolution, qui devait éclater à peine quinze ans plus tard, a bien existé et est restée dans l'Histoire sous le nom de « Guerre des Farines ». C'est dans ce contexte troublé que Nicolas Le Floch, commissaire de police, va devoir enquêter sur la mort plus que mystérieuse d'un boulanger de la rue Montmartre, qui plus est locataire de M. de Noblecourt, logeur de Nicolas...Est-ce un meurtre ou bien une mort naturelle ? Il semblerait que tout soit réuni pour croire en effet que, loin d'être mort de sa belle mort, le boulanger, maître Mourut, a été poussé dans la tombe par quelqu'un aux sombres motivations...

     

    Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire de Police au Châtelet, tome 6, Le Sang des Farines ; Jean-François Parot

     Jérôme Robart dans le rôle du commissaire Le Floch (adaptations de Nicolas Picard-Dreyfus)

     

    On retrouve dans ce sixième tome un Nicolas particulièrement en forme et une intrigue encore une fois menée tambour battant et d'une main de maître, Jean-François Parot ayant le chic pour tisser des récits complexes et imbriqués mais que l'on prend tout de même un grand plaisir à suivre...le contexte historique est encore une fois restitué avec une exactitude et une rigueur particulière, ce qui fait que nous sommes transportés dès les premières pages dans ce Paris du XVIIIème, bruyant et coloré, si cher à notre commissaire...c'est également toujours un plaisir que de retrouver nos fameux personnages, auxquels on s'attache de plus en plus à chaque tome. Et c'est toujours très plaisant de faire plus ample connaissance avec Louis Le Floch, fils de Nicolas et de La Satin, découvert précédemment, mais qui n'avait fait que passer et qui, je l'espère, en tous cas, va prendre peu à peu plus de teneur au fil des intrigues.
    Rien à dire quant au style...de toute façon, il n'y a souvent rien à redire, dans une chronique sur un Nicolas Le Floch. On retrouver ce parler truculent du Paris de l'Ancien Régime, si bien restitué par l'auteur et son ton toujours ironique et bourré d'humour qui nous fait souvent sourire, qu'on se croirait soudainement ramené deux-cents ans en arrière en tournant une seule page !  Je trouve que c'est toujours un plaisir de retrouver une enquête de Nicolas, tout simplement parce qu'en plus d'être assuré de passer un bon moment de lecture, la qualité stylistique est là et ce n'est quand même pas rien. Entre écriture bien maîtrisée, traits d'humour et d'ironie mordants et citations percutantes, on ne s'ennuie pas et c'est parfait ! Quant à l'enquête, elle est déroulée si subtilement qu'on est mordu dès le début et qu'on a ensuite du mal à lâcher le bouquin -comme souvent, j'ai envie de dire, car, en général, les enquêtes de Nicolas Le Floch sont particulièrement addictives et cela, dès les premières pages ! yes Après les longueurs du quatrième tome, qui était, en quelque sorte, un tome de transition, puisque traitant, en filigrane, de la mort de Louis XV et de l'avènement de Louis XVI, on retrouve une intrigue plus vive, qui rebondit beaucoup et nous fait passer d'un endroit à un autre et d'une hypothèse à une autre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire !
    Ce tome-là se clôture sur le sacre de Louis XVI à Reims en mai 1775, un an tout juste après son arrivée au pouvoir. Et l'on n'a plus qu'une envie, c'est découvrir ce qui va se passer dans le tome sept...mais ceci sera pour une autre chronique ! ^^ 

    En Bref : 

    Les + : une enquête menée tambour battant et bien maîtrisée ; des personnages toujours bien travaillés et attachants.
    Les - : Aucun.                                                                                                                                                              


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Juillet 2014 à 11:07
    Alison Mossharty

    Tu avances à une vitesse folle dans cette saga : tu es déjà au 6eme tome alors que je dois toujours commencé le 2eme (oui, je suis longue). En tout cas, ça a l'air d'être toujours aussi passionnant à lire ^^ 

    2
    Vendredi 15 Août 2014 à 14:36

    Oh déjà au sixième tome ?? Je vais bientôt lire le tome 3 :) après je n'aurai pas d'excuse j'ai le quatrième qui est aussi dans ma Pal ! J'adore les nouvelles couvertures.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :