• Les Femmes dans la Vie de Louis XIV ; Antonia Fraser

    « La naissance et les avantages conférés à certains individus par la fortune et la nature devraient suffire à assurer leur bonheur, mais nombreux sont ceux qui, possédant tous ces atouts, ne sont pas heureux [...] » La Grande Mademoiselle 

    Les Femmes dans la Vie de Louis XIV ; Antonia Fraser

    Publié en 2006 en Angleterre ;  en 2009 en France (pour la présente édition)

    Titre d'origine : Love and Louis XIV : the Women in the Life of the Sun King

    Editions Flammarion (collection Champs histoire) 

    552 pages


    Résumé :

    Amies, amantes ou alliées, la liste est longue des femmes qui traversèrent la vie du Roi-Soleil. Anne d'Autriche, sa mère, lui apprit le métier de roi. Marie-Thérèse, son épouse, lui donna un dauphin. Ses maîtresses, nombreuses, participèrent à sa gloire ; Mme de Maintenon et la duchesse de Bourgogne illuminèrent et soutinrent sa vieillesse. Raconter la vie de Louis XIV sous un angle inédit, celui des femmes qui le côtoyèrent : telle est l'ambition d'Antonia Fraser. À la frontière de la sphère publique et de la sphère privée, elle révèle une petite histoire parallèle à la grande : les amours brisées de Louis et de Marie Mancini, les rivalités entre les favorites Louise et Athénaïs, la complicité qui lia le monarque à sa belle- soeur Henriette d'Angleterre se déroulent sur le fond des grands événements du siècle. De la Fronde à la construction de Versailles, de la mort de Mazarin aux guerres contre l'Espagne, l'Angleterre et l'Autriche, le récit des soixante-douze années de règne du Roi-Soleil prend, sous la plume alerte de l'historienne anglaise, une coloration nouvelle.

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

     Mon Avis :

    François Ier disait, au siècle précédent : « Une cour sans dames, c'est comme un jardin sans fleurs. » Et, s'il est bien l'un de ses successeurs qui se montra en accord avec ce bel adage, c'est Louis XIV. Non seulement le Roi-Soleil aima les femmes, mais surtout, elles marquèrent durablement et sa vie et son règne.
    Anne d'Autriche et Madame de Maintenon furent certainement les deux grandes figures tutélaires, l'une de l'enfance et de la prime jeunesse, l'autre de la maturité et du grand âge. L'une fut la mère tant aimée et tant aimante, qui se distinguait par là de ses contemporaines -il ne faut pas oublier que l'enfant, à cette époque-là était loin d'être considéré comme il l'est aujourd'hui-, qui se battit pour son fils, son petit roi qui ceignit la couronne l'année de ses cinq ans. L'autre, d'une extraction bien plus modeste qu'Anne, fille, sœur et épouse de rois est née à Niort trois ans avant le futur Louis XIV et a été l'épouse d'un poète burlesque, Scarron. A partir de 1683, Françoise d'Aubigné fut l'épouse morganatique de Louis XIV, le pilier ferme et indestructible sur lequel le roi vieillissant aima à s'appuyer.
    Mais, au milieu, entre la tendre enfance et la grande vieillesse -Louis XIV eut une longévité exceptionnelle il ne faut pas l'oublier-, il y'eut bien d'autres femmes, en fait un ballet incessants de jeunes beautés et de femmes plus ambitieuses qui se disputèrent les faveurs du beau jeune homme sensuel que fut le roi Louis XIV...
    Antonia Fraser a décidé de séparer son essai en quatre grandes parties qui portent chacune le nom d'une saison : nous commençons avec le Printemps, bien sûr, qui représente l'enfance et l'adolescence, suivi de l’Été, qui personnifie l'âge adulte, de l'Automne qui marque la maturité et l'assagissement de ce grand pécheur devant l’Éternel et enfin de l'Hiver, le grand âge, marqué de deuils et de tristesse après les belles années. J'ai trouvé cette idée tout à fait originale, surprenante mais en même temps, complètement pertinente. Après avoir délimité ces quatre grandes saisons, défini leurs bornes chronologiques, il ne reste plus qu'à les remplir avec le contexte historique et les grands personnages féminins qui ont tous marqué, à un moment donné, la longue existence du roi.

    Les Femmes dans la Vie de Louis XIV ; Antonia Fraser

    Anne d'Autriche, copie d'un original, d'après Pierre Paul Rubens 


    Antonia Fraser ne cède pas non plus au sujet trop facile et trop vu de l'essai historique sur les seules favorites du roi. Non, ici il s'agit de TOUTES les femmes, celles qu'il aima, bien sûr, d'un amour charnel et avec qui il eut des enfants mais aussi les autres, toutes ces figures féminines qui eurent, à un moment donné, un contact plus ou moins prolongé avec lui...Dans ce livre, la reine-mère Anne côtoie ainsi l'autre reine, l'épouse, Marie-Thérèse qui, elle-même, supportera toute sa vie les favorites et passades de son mari. La douce et pieuse Louise de la Vallière, tombée amoureuse du roi à l'âge de seize ans, s'oppose à la flamboyante et moqueuse Athénaïs de Montespan, adversaire à son tour de la trop jolie mais stupide Angélique de Fontanges et de l'intelligente Madame de Maintenon qui montera bien plus haut que toute autre. Et bien sûr, il ne faut pas oublier la célèbre Marie Mancini, Italienne pas vraiment jolie, nièce de Mazarin, mais jeune femme déterminée passion chevaleresque du tout jeune roi. Il en aima d'autres ou du moins, en remarqua d'autres, comme Olympe Mancini, la propre sœur de Marie, la princesse de Soubise ou encore Isabelle de Ludres ou la princesse de Monaco. On peut penser aussi à la petite Angélique de Fontanges, si vite arrivée et si vite partie, qui ne laissa son nom qu'à une coiffure compliquée. 
    Et puis il y'a aussi la famille royale, très féminine à l'époque lorsqu'on prend le temps de s'y pencher : Louis XIV et Marie-Thérèse n'auront pas la chance de voir leurs filles survivre mais il en aura une de Louise de la Vallière, la jolie Marie-Anne, future princesse de Conti et surtout, d'Athénaïs, bâtardes légitimées répondant au nom de Mesdemoiselles de Blois, Nantes et Tours et qui firent toutes d'avantageux mariages malgré la tâche originelle de leur naissance. Louis XIV aima d'un amour un peu plus que fraternel la première Madame, épouse de son frère, petite princesse anglaise répondant au nom d'Henriette-Anne, petite fille insignifiante devenue une belle jeune femme foudroyée dans la fleur de l'âge. A la seconde épouse de Monsieur, Elisabeth-Charlotte de Bavière, princesse palatine, il témoignera toute l'amitié possible. A la pauvre reine sans couronne Marie-Béatrice d'Este, malheureuse épouse du roi d'Angleterre Jacques II, il offrira l'asile de son royaume comme il avait vu sa mère le faire pour sa propre tante, la reine Henriette-Marie de France, une autre reine d'Angleterre ayant connu bien des malheurs. Et il y'eut enfin celle qui consola ses vieilles années, celle peut-être qui fut sa dernière passion sans que jamais un sentiment amoureux ni de possession entre en jeu : l'épouse de son petit-fils Bourgogne, la fantasque et espiègle princesse Adélaïde de Savoie, dont la mort jettera le roi vieillissant dans les affres d'une douleur sincère et terrible.

    Les Femmes dans la Vie de Louis XIV ; Antonia Fraser

    Madame de Montespan, le grand amour de Louis XIV 


    Le fait qu'Antonia Fraser soit une historienne anglophone fait la part belle, dans ce livre, aux relations franco-anglaises, bien plus étroites et suivies à l'époque qu'on ne pourrait le croire. Si les deux pays n'étaient pas forcément enclins à s'etendre -cette rivalité latente éclatera d'ailleurs au siècle suivant dans toute sa force et même avant, d'ailleurs, l'Angleterre de Guillaume III se trouvant souvent opposée à la France de Louis XIV sur les champs de bataille-, les liens familiaux entre les derniers Stuarts et les Bourbons de France ont conduit souvent ces derniers à accueillir et à protéger des membres de la famille royale d'Angleterre en difficulté : c'est ainsi que Louis XIV et Philippe, son frère, furent élevés avec les enfants du roi Charles Ier, exécuté en 1649 et qui avaient trouvé avec leur mère, Henriette-Marie, refuge en France. La reine était la propre tante de Louis XIV puisque jeune soeur de Louis XIII et donc, le jeune roi de France se trouvait être le cousin germain de la petite Henriette-Anne et de ses frères, les futurs rois Charles II et Jacques II. Quand ce dernier, bien plus tard, fut à son tour destitué par sa propre fille et son gendre, Guillaume III, sa seconde épouse, Marie-Béatrice, leurs enfants et lui-même trouveront le refuge qui leur manquait auprès du roi de France et de sa cour.
    Et puis, dominant l'âge mûr puis la vieillesse comme, en son temps la déterminée et superbe reine Anne d'Autriche avait guidé et dominé enfance et adolescence, Madame de Maintenon, femme aux origines plus que modestes, en regard de ce que fut la première épouse de Louis XIV, saura se faire aimer de ce grand séducteur et saura se l'attacher durablement. Toute sa vie, Louis XIV aima les femmes qui le lui rendirent bien, à quelques exceptions près. Il était un père attentif et aimant avec ses filles, un grand-père passionné avec la jolie petite princesse savoyarde, un amant passionné avec ses innombrables conquêtes. Et même si, parfois, le roi retombait dans cette misogynie qui caractérise l'époque, dans l'ensemble, on peut dire qu'il eut une vision de la femme bien plus novatrice et positive que bien de ses contemporains.
    Ce livre, assez conséquent, n'en est pas moins plutôt passionnant à lire et c'est avec un grand plaisir que je m'y suis plongée et vous conseille si vous aimez le Grand Siècle et Louis XIV. Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau au règne et à l'existence de ce grand roi.

    Les Femmes dans la Vie de Louis XIV ; Antonia Fraser

    Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon, par Pierre Mignard (XVIIème siècle)

     

    En Bref :

    Les + : livre intéressant et bien écrit qui apporte un autre éclairage au règne ô combien connu du Roi-Soleil.
    Les - :
    eh bien, aucun, j'ai envie de dire ^^

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Mars 2015 à 17:45

    Oh il faut que je lise ! Antonia Fraser est une auteure que j'adore.

    2
    Dimanche 12 Avril 2015 à 13:25

    Je l'ai déjà noté dans ma PAL, j'adore la couverture en plus et le Roi-Soleil aussi :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :