• Louis XIII ; Jean-Christian Petitfils

    « Pour Louis XIII, l'historiographie française ou étrangère reste en retrait. Il est le mal aimé, l'inconsolé, le ténébreux chevalier dont le luth constellé, comme dirait le poète, porte " le soleil noir de la mélancolie." »

    Louis XIII ; Jean-Christian Petitfils

    Publié en 2008

    Editions Perrin 

    970 pages 

    Résumé :

    Au regard de l'Histoire, Louis XIII est un roi oublié. Éclipsé par le panache de son père Henri IV, occulté par l'éblouissante renommée de son fils Louis XIV, il laisse l'impression d'un monarque mélancolique, sans personnalité, fuyant son mal être dans la chasse, dominé par son Premier ministre, le tout-puissant cardinal de Richelieu. Erreur ! Ce n'est pas parce qu'il choisit un ministre d'une envergure exceptionnelle qu'il renonce pour autant à gouverner et à être pleinement roi. 

    Renversant les idées reçues, Jean-Christian Petitfils redonne ici toute sa place à ce souverain méconnu, à la personnalité déroutante, à la fois artiste, musicien, guerrier impétueux, extrêmement jaloux de son autorité, animé par la passion de la gloire et de la grandeur de la France. Sous son impulsion et celle du cardinal, le royaume se modernise. La monarchie dite absolue s'édifie. Son règne, traversé par une suite invraisemblable d'épreuves -lutte contre le parti protestant, conspirations des Grands, révoltes populaires, guerre contre la Maison d'Autriche-, prépare et annonce plus qu'on ne le croit celui de Louis XIV. 
    Sans négliger les faiblesses de l'homme, ses défauts, trop souvent exagérés, cet ouvrage se veut une réhabilitation. Celle d'un roi, d'un grand, d'un très grand roi. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    On ne peut pas dire que le deuxième roi de la dynastie des Bourbons jouisse d'une image très positive, même encore aujourd'hui. Il n'est pas affligé d'une légende noire comme peuvent l'être Louis XI ou Charles IX, par exemple. Mais lorsqu'on pense à lui, c'est immanquablement avec un peu de pitié en se disant, comme Marie-Antoinette à propos de Louis XVI : le pauvre homme.
    Impuissant à honorer sa femme, incapable de gérer les affaires de l'Etat qu'il laisse aux mains d'un ministre omnipotent, à tel point que certains historiens, même des plus réputés ont opéré un lent glissement jusqu'à qualifier l'époque du règne de Louis XIII à travers uniquement le ministériat de Richelieu, comme si ce dernier avait finalement été le vrai monarque. L'image que nous avons aujourd'hui de Louis XIII a été figée par les auteurs du XIXème siècle, historiens et romanciers qui en ont fait un homme faible et inapte à l'exercice du pouvoir, terne et dominé par un ministre perfide.
    Il est vrai que, dans la triade royale du Grand Siècle, Louis XIII n'a pas la place la plus simple. Son règne est coincé entre celui de son père, Henri IV, qui fut un très bon roi, un très bon administrateur et celui, flamboyant de son fils, le Roi-Soleil. D'un tempérament plus timide, plus secret, Louis XIII ne se distingue pas. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il n'a pas été un bon roi. En lisant cette biographie, je n'ai pu m'empêcher d'établir des parallèles entre lui et son descendant, Louis XVI... Tous deux sont accablés par les mêmes critiques : des rois faibles, incapables de gouverner, préférant à l'exercice du pouvoir des tâches peu ou pas du tout nobles -ils étaient tous deux passionnés par les travaux manuels, la serrurerie ou la menuiserie. Ils régnèrent aussi à des périodes pas faciles faites de troubles populaires et de conjonctures difficiles, notamment économiquement. Louis XIII put cependant s'appuyer sur un homme fort, Richelieu, qui n'en est pas pour autant tout puissant et qui n'était pas le roi effectif de la France. Louis XIII fut un bon roi et c'est ce que Jean-Christian Petitfils va s'employer à nous démontrer dans cette biographie.
    Conception du pouvoir, personnalité, sexualité, goûts personnels, mode de vie, tout y passe et l'historien nous remet les pendules à l'heure. Considéré aujourd'hui comme le biographe officiel de Louis XIII, Louis XVI ou encore Madame de Montespan, Jean-Christian Petitfils, historien spécialisé du Grand Siècle est une sommité ! On ne le présente plus et je sais que chacun de ses livres est une valeur sûre. Sa biographie du père du Roi-Soleil allait forcément en être une et, effectivement, elle ne déroge pas à la règle.
    Très dense et très documentée, cette biographie est foisonnante et brosse un portrait très large de l'époque. Chronique du règne, ce livre est aussi un portrait précis du personnage et de sa Cour. Il apparaît que le règne de Louis XIII est une vraie charnière entre la fin de la Renaissance et le siècle d'or du règne de Louis XIV. Transition et mutations en sont les maîtres mots. Le pays entre doucement dans une ère plus moderne, continuant les évolutions amorcées sous le règne d'Henri IV et préfigurant celles du grand règne de Louis XIV. Louis XIII fut le souverain d'un pays essentiellement rural mais très peuplé, épuisé par les Guerres de Religions encore proches et qui ne connaîtront d'ailleurs un point final que sous son règne grâce à la paix d'Alès.

    Louis XIII ; Jean-Christian Petitfils

     

    Détail d'un tableau de Philippe de Champaigne (XVIIème siècle)


    Pour sa défense, on peut dire que le fils d'Henri IV accéda au pouvoir à une période vraiment difficile, tant sur le plan intérieur que sur le plan extérieur : les conflits seront récurrents notamment du fait de la Guerre de Trente Ans qui prendra fin en 1648, les tensions franco-espagnoles sont récurrentes, malgré le mariage de Louis avec Anne d'Autriche...
    Louis XIII n'en fut pas pour autant un mauvais roi ni un mauvais homme. Voilà de quoi veut nous convaincre Jean-Christian Petitfils et il y arrive très bien. En abordant le règne dans sa globalité, sans ignorer ses défauts mais sans minimiser pour autant le positif, l'historien signe là plus qu'une biographie. C'est le portrait élargi de toute une époque et de tout un pays.
    Cette lecture est très dense et assez érudite : je ne dis pas ça pour me jeter des fleurs en pensant que je suis trop forte d'y être arrivée ! C'est la vérité, ce livre est extrêmement scientifique dans sa conception, sur lequel on peut s'appuyer sans problème pour une dissertation ou une thèse : une énorme bibliographie, des notes nombreuses et précises. Oui, on est là dans un vrai livre d'Histoire et on comprend pourquoi l'auteur est aujourd'hui considéré comme un chercheur de référence et est recommandé par les enseignants en fac.
    Si j'ai été moins intéressée par les chapitres traitant de guerres, de diplomatie et de géopolitique -mais ils sont des maux nécessaires si je puis dire-, j'ai été captivée par ceux plus sociétaux ou domestiques, traitant de l'état du royaume, du mode de vie des Français sous Louis XIII, des sciences, des arts qui, justement, connaissent une forte émulation à l'époque : description de l'héliocentrisme par exemple, développement des mathématiques et du classicisme dans les arts et les lettres. J'aime aussi les portraits intimes des souverains qui nous permettent d'entrer dans leur particulier. Ici on rencontre un homme secret mais infiniment intelligent et ayant une grande conscience de son rang et des responsabilités qui en découlent. Traumatisé par la mort brutale de son père bien-aimé, quand il avait neuf ans, Louis XIII cherchera toujours à être à la hauteur de sa charge, tout en gardant, un peu comme son descendant Louis XV, une blessure de cette perte enfantine.
    Très inhibé par son bégaiement, il s'appuya sur un ministre puissant et loyal, toujours conscient d'être l'affidé du roi. En réhabilitant Louis XIII, c'est aussi Richelieu que Petitfils défend pour la postérité.
    Bref vous l'aurez compris, on est là dans un excellent livre d'Histoire. Il est difficile voire impossible de dire si on aime ou pas. On n'est pas là dans un roman, où les sentiments du lecteur entrent en ligne de compte. Lorsqu'on s'attelle à une lecture comme celle-ci, on sait qu'elle va nous prendre du temps mais qu'on va en retirer énormément de connaissances, malgré quelques chapitres peut-être moins captivants ou très techniques.
    Le Louis XIII de Jean-Christian Petitfils est d'ores et déjà une biographie de référence

    En Bref :

    Les + : une plume chaleureuse alliée aux connaissances solides de l'historien, un sujet d'étude intéressant. En un mot, une biographie très complète et assez passionnante. 
    Les - : quelques passages un peu techniques, mais nécessaires malgré tout, comme dans toute biographie.

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 18 Janvier à 18:51
    Temps H

    J'aime beaucoup Louis XIII. Je n'avais jamais fait le parallèle avec Louis XVI mais maintenant que tu en parles, c'est vrai qu'il y a des ressemblances assez frappantes ! 

    J'adore Jean-Christian Petitfils, ses biographies sont toujours très intéressantes et justes à mon sens. 

      • Jeudi 18 Janvier à 20:33

        C'est en lisant cette biographie que je me suis rendu compte que, effectivement, Louis XIII avait des points communs avec son descendant... Ils régnèrent aussi à des époques, pas similaires, mais entre lesquelles ont peut établir des parallèles, notamment la grogne populaire et l'extrême misère du peuple. Louis XIII a certainement eu de la chance d'avoir Richelieu... peut-être est-ce un ministre de cette trempe qui a manqué à Louis XVI... happy Ils étaient certainement tous les deux très capables mais inhibés par une timidité gênante, surtout à cette haute fonction. 

        Louis XIII est en tous cas une personnalité tout à fait intéressant. Au-delà du fait que son règne est une charnière, qu'il permet de faire une transition entre Henri IV et Louis XIV, finalement entre la Renaissance et le Grand Siècle, c'est aussi une personnalité digne d'intérêt. Un roi simple et humble, soucieux de ses sujets et un bon roi de guerre. 

        J'ai appris beaucoup. J-C Petitfils est effectivement un très bon historien. Je l'ai découvert à la fac. Mes profs d'Histoire moderne nous conseillaient souvent ses livres et je comprends pourquoi. Il allie une vraie chaleur de romancier à des informations sûres et solides. C'est parfait. 

    2
    Samedi 27 Janvier à 14:51

    J'aime beaucoup le travail de Jean-Christian Petitfils. J'ai encore ses ouvrages consacré à Louis XIV, LouisV et Colbert mais ensuite, je pourrais sans doute me plonger dans celle-ci surtout qu'en y regardant bien, je ne connais que peu Louis XIII et son règne. 

      • Samedi 27 Janvier à 20:01

        Jean-Christian Petitfils est un auteur que j'ai découvert d'abord à la fac parce que la plupart de mes profs d'Histoire moderne nous ont bassinés avec lui. Et pour cause... Ce que je trouve dingue, après avoir vu notamment l'hostilité des profs en université envers la vulgarisation, envers ceux qui ne sont pas vraiment historiens, c'est que Jean-Christian Petitfils est énormément considéré tout en participant à des émissions de télé, en écrivant pour le grand public. Il a vraiment réussi ce tour de force et c'est tout à son honneur. Aujourd'hui, c'est un auteur qu'on ne présente plus et que tout le monde devrait lire. Il est clair que certaines de ses biographies sont plus accessibles que d'autres : je pense notamment à ses travaux sur Madame de Montespan ou Madame de La Vallière, que j'avais beaucoup aimés et que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Il est clair que, avec de tels sujets d'études, certains points économiques, diplomatiques ou géopolitiques sont absents... Dans une biographie de roi, il est évident que des chapitres vont y être consacrés, c'est normal, même si j'ai parfois senti mon intérêt baisser un peu. ^^

        Franchement, cette biographie est un travail de fou et c'est une formidable réhabilitation du personnage... Louis XIII apparaît bien plus nuancé que ce que l'on croit en général... On est loin de l'image d’Épinal du roi bègue, timide et peu intéressé par les affaires d'Etat. Entre le règne, marquant, de son père et celui, flamboyant, de son fils, il est vrai que Louis le Juste n'a pas la bonne place. Mais...il ne faut pas oublier que s'il est la continuité du règne d'Henri IV il annonce aussi, et par bien des aspects, celui de son fils. ^^ Une biographie à lire si on veut en savoir plus, malgré sa technicité par moment : elle au moins gage de qualité et de sérieux. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :