• Marius Granet et le Trésor du Palais Comtal ; Jean d'Aillon

    « En vérité, leurs idées sur la justice et l'équité rapprochaient beaucoup les deux avocats, mais alors que pour Portalis, le droit prônait sur la vérité, c'était l'inverse pour Pascalis. »

    Marius Granet et le Trésor du Palais Comtal ; Jean d'Aillon

    Publié en 1999

    Editions du Masque (collection Labyrinthes)

    440 pages 

    Résumé :

    En 1307, Charles le Boiteux, comte de Provence, fait arrêter le commandeur du Temple d'Aix dans l'espoir de faire main basse sur le trésor qui s'y trouverait... mais en vain ! Presque 500 ans plus tard, le Palais Comtal est démoli et le jeune Marius Granet découvre un secret redoutable dans les ruines romaines. Une série de disparitions et de meurtres terribles survient alors chez les puissants de la ville et nourrit encore le mystère autour du fameux trésor. L'avocat Pascalis, chargé de démêler toutes ces intrigues, sera assassiné à son tour alors que la tourmente révolutionnaire gronde et que la ville d'Aix est en proie à une violence sans précédent. Le jeune Marius Granet parviendra-t-il à aider dans son enquête l'avocat Portalis qui reprend les affaires de Pascalis ? Et ce trésor qui a déjà fait tant de victimes existe-t-il vraiment ?

    Jean d'Aillon nous présente un nouveau héros, Marius Granet, aussi courageux, intelligent et intrépide que son célèbre Louis Fronsac. 
    Avec Marius Granet et le trésor du Palais Comtal, l'auteur nous fait vivre des aventures palpitantes à Aix à la veille de la Révolution. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

     En 1308, sous la pression du roi de France, le comte de Provence est contraint de faire arrêter et interroger les Templiers installés sur ses terres. Prévenus, les Templiers de la commanderie d'Aix, ont le temps de mettre à l'abri, dans une vieille tour du Palais Comtal, deux coffres : l'un contient des parchemins et l'autre, un véritable trésor composé de bijoux, de mobilier liturgique et de pièces arabes remontant à la troisième croisade.
    En 1784, à quelques années de la Révolution, le même palais est en train d'être détruit, sur ordre du Parlement. Sous les dalles d'une tour éventrée, sont alors retrouvés des coffres, intouchés depuis des siècles. Le contremaître du chantier, qui vient de découvrir le trésor , prévient son employeur, le président d'Entrecasteaux, scellant alors son destin et, sans le savoir, le sien propre et bien d'autres encore. Car le trésor des Templiers, retrouvé fortuitement, fait des envieux et attise les convoitises, à l'aube de la Révolution. Et cette découverte semble bien déterminée à semer des morts dans son sillage...
    Avec Marius Granet et le Trésor du Palais Comtal, Jean d'Aillon nous offre de lire un roman d'aventures dans la veine du Duc d'Otrante et les Compagnons du Soleil. L'ambiance et le lieu sont les mêmes... les personnages, eux, diffèrent... dans ce roman, nous rencontrons, enfants, ceux qui seront nos héros : Marius Granet, Auguste de Forbin et Antoine de Puylaurens. On retrouvera toutefois les deux derniers dans Le Duc d'Otrante...
    Marius, Auguste et Antoine n'ont pas le même âge et ne viennent pas du même milieu mais ils sont liés par une amitié très forte et, alors qu'ils assistaient à la destruction du vieux palais médiéval, ils ont vu aussi le Trésor templier être retrouvé.
    Puis éclate la Révolution, qui va les embarquer dans un tourbillon insoupçonné... ! Tandis que Marius, proche par des idées de la Révolution jacobine, déplore cependant les violences aveugles, Auguste de Forbin et les siens sont confrontés à l'hostilité haineuse que les nouveaux maîtres de la France entretiennent contre l'aristocratie et Antoine, lui, continue tant bien que mal ses études pour devenir médecin comme son père.
    Ce roman, comme Le Duc d'Otrante et les Compagnons du Soleil, nous permet de voir la Révolution Française autrement qu'au travers du prisme parisien, en se concentrant surtout sur la province. Car si les troubles sont effectivement partis de Paris, toute la France fut touchée à des degrés divers certes, mais il est tout de même intéressant de voir comment le peuple, partout, a réagi. Et en Provence et notamment à Aix, la Révolution fut rapidement adoptée et des exactions et massacres y furent commis comme ailleurs.
    Marius Granet et le Trésor du Palais Comtal est un roman d'aventures, mâtiné d'un soupçon d'enquête policière... mené d'une main de maître, haletant, ce roman historique est efficace et correspond vraiment à tout ce que j'aime !

    Portrait de François Marius Granet par Jean Auguste Dominique Ingres (1809)


    J'ai vraiment passé un bon moment avec cette lecture et je n'aurais finalement qu'un regret : le roman était trop court ! J'aurais apprécié de lire cent ou deux cents pages de plus, franchement, même si un bon auteur doit aussi savoir s'arrêter au bon moment.
    C'est avec plaisir que j'ai retrouvé l' ambiance du Duc d'Otrante... et des personnages que j'y avais déjà croisés. J'ai aimé l'intrigue tournant autour de la découverte des documents du Temple et surtout, qu'elle se situe dans un contexte aussi riche, quoique troublé. Au final, la Révolution provinciale est aussi intéressante, historiquement parlant, que la Révolution parisienne.
    J'ai aussi aimé le flou dans lequel l'auteur nous promène tout au long de la lecture, grâce à des notes de bas de page habiles ou, parfois, des tournures presque impersonnelles, évoquant une biographie et non plus un roman. De là découle alors une question que l'on va se poser, du moins ce fut mon cas, à plusieurs reprises, au cours de la lecture du roman : les personnages sont-ils véridiques ? Les événements le sont-ils aussi ? La réponse nous est apportée dans l'épilogue : oui, les personnages le sont et, d'ailleurs, si vous tapez Marius Granet sur Internet vous trouverez des notices biographiques du personnage ainsi que ses tableaux ! Marius Granet (1775-1849), peintre néo-classique, sera d'ailleurs l'élève du fameux Jacques-Louis David. Granet, au cours de sa carrière, a représenté surtout des paysages et des monuments, comme, à la même époque, le peintre anglais Constable, par exemple, même si ce dernier appartient au courant romantique tandis que Granet, de part ses influences, est considéré comme peintre néo-classique. Ses œuvres sont aujourd'hui exposées en France, au Louvre, mais aussi à Grasse ou Aix -où un musée Granet lui rend hommage- et on retrouve certains de ses tableaux en Italie ou en Russie, au musée Pouchkine, notamment. Quant à l'avocat Portalis, on le retrouvera ensuite, âgé et presque aveugle, sous l'Empire, rédacteur du code civil pour Napoléon puis ministre des Cultes et de l'Instruction. Si, pour ce dernier, je n'avais aucun doute, j'avoue que, pour les autres, j'ai balançé tout au long de ma lecture pour, au final, après quelques recherches, être assurée que, oui, tous les héros de Jean d'Aillon dans ce roman ont bien existé. Mais l'auteur nous ayant habitué à du faux ressemblant tellement au vrai, notamment dans sa saga Louis Fronsac, que le doute était permis !
    Les événements décrits dans le roman, eux, sont imaginaires mais prennent appui sur un contexte historique riche, juste et vraiment bien restitué. Jean d'Aillon est un romancier rigoureux, comme il y'en a peu... rédiger des romans historiques doit être passionnant, sans nul doute. Mais écrire ce genre de romans implique de se documenter beaucoup et malheureusement, beaucoup de romans historiques contiennent des lacunes et des erreurs. En général ce n'est pas le cas des romans de Jean d'Aillon et c'est vraiment ce que j'apprécie chez lui : sa documentation est digne de celle d'un historien et on ne peut qu'être admiratif quand on sait que l'auteur se concentre en général non pas sur les faits principaux et bien connus mais sur des événements plus locaux ou sur des anecdotes lues ici ou là dans des textes d'époque. C'est encore le cas dans Marius Granet et le Trésor du Palais Comtal.
    J'ai vraiment été enthousiasmée et vous conseille donc chaudement ce roman ! Si vous aimez les romans historiques et les aventures, vous serez conquis j'en suis sûre !

    En Bref :

    Les + : un récit d'aventures sur fond d'Histoire, une intrigue ébouriffante et bien menée...tout ce que j'aime ! 
    Les - : un seul regret...que le roman n'ait pas été un peu plus long.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Février à 16:45

    Ce genre de roman me plaît beaucoup ! 

    merci pour le partage !

      • Vendredi 17 Février à 16:49

        Mais de rien ! ^^ Je ne sais pas quels sont tes goûts mais je te conseille chaudement ce roman malgré tout ! Jean d'Aillon a le don d'accrocher rapidement son public...rapidement et durablement, surtout ! cool

    2
    Mercredi 22 Février à 09:12
    lacavernedhaifa

    J'ai lu ce roman il y a plusieurs années déjà, alors que j'étais encore au lycée. C'est une lecture que j'ai beaucoup apprécié et qui me laisse un bon souvenir. Parfois je me demande même si elle ne ferait pas partie de mes relectures !

      • Mercredi 22 Février à 11:14

        Ah oui, je te comprends ! ! cool Je crois que, à ce jour Marius Granet et le Trésor du Palais Comtal & Le Duc d'Otrante et les Compagnons du Soleil sont les deux meilleurs livres de l'auteur que j'aie pu lire ! J'aime beaucoup ses autres sagas et c'est toujours un plaisir de s'y plonger mais j'ai trouvé ces deux romans vraiment parfaits, il n'y a rien à jeter ! ! 

        Merci pour ton passage ici ! ^^

    3
    Amélie
    Jeudi 6 Avril à 14:38

    Coucou :) ça y est j'ai fini ce roman, alors finalement je suis un peu moins mitigé que lors de notre précédent échange :) J'ai beaucoup aimé l'histoire, je t'avoue que j'avais des craintes au départ car bon autant le dire franchement quand on me dis "trésor des templiers", j'ai tendance à dire "ouille ouille" :) mais là finalement non ça va même s'il y a une "malédiction" :)

    J'ai beaucoup aimé l'intrigue, l'enquête policière ainsi que le contexte de la Révolution Française qui est enfin exporté ailleurs qu'à Paris! ça m'a beaucoup intéressé de voir comment cela s'était passé dans le sud est à ce moment-là, ça m'a donné envie d'en savoir plus sur la province à cette époque, car je pense que pour Paris on a fait un peu le tour :)

    Après les personnages sont attachants, j'ai juste un bémol qu'on ne les ai pas vu plus souvent au cours du récit, finalement je me suis fiée au titre et je pense qu'il ne faut pas en fait car Marius n'apparaît pas beaucoup au final avec ses amis, mais je te rejoins je pense que cela aurait été effacé si le roman avait fait une 100aine de pages en plus, je trouve ça dommage que Jean d'Aillon n'ai pas décrit un peu plus son voyage à Rome par exemple...mais le roman suit bien l'intrigue autour du trésor du temple ce qui est un bon point :)

    je n'ai pas lu " Le Duc d'Otrante et les Compagnons du Soleil", mais je vais y remédier prochainement car les notes en bas de pages m'ont intrigué et je souhaite en savoir plus sur ces derniers :)

    En résumé c'est un bon roman qui m'a beaucoup plu, je vais le conseiller à mes proches dont ma mère qui aime beaucoup lire des romans avec Bonaparte :)  après peut être suis-je trop exigeante avec Jean d'Aillon dont les romans m'ont toujours très plu :)

      • Jeudi 6 Avril à 19:59

        Merci pour ton long commentaire, ça me fait très plaisir de te lire et de connaître enfin ton avis sur Marius Granet et le trésor du Palais comtal. J'ai beaucoup apprécié cette lecture moi aussi et, je te rejoins, le gros point fort du roman, comme celui du Duc d'Otrante, d'ailleurs, c'est de voir la Révolution depuis la province et non plus depuis Paris. Ce n'est pas que la Révolution parisienne n'est pas intéressante mais je trouve que tu as raison, on en a un peu fait le tour maintenant. sarcastic

        Dommage effectivement qu'on ne voie pas plus Granet et ses acolytes mais bon, j'ai trouvé le roman tellement bon, que ses avantages ont largement minoré ses petits défauts.

        J'espère que tu aimeras Le Duc d'Otrante, lorsque tu te lanceras. Franchement, je te le conseille, si tu as aimé Marius Granet, je pense que tu aimeras aussi celui-ci, sans aucun doute. wink2

      • Amélie
        Vendredi 7 Avril à 08:59

        Le Duc d'Otrante est sur ma liste de livres à acheter à la fin du mois :) j'ai hâte aussi de m'acheter la suite des aventures de Guilhem d'Ussel en poche. Surtout que Béziers en 1209 ça me parle bien car ça faisait partir d'un exposé que j'ai fait sur la croisades contre les cathares...Je sens que je risque d'être impitoyable lors de la lecture tongue

      • Vendredi 7 Avril à 20:18

        Moi aussi j'attends la sortie de Béziers, 1209, en poche. Je ne sais pas s'il est sorti, d'ailleurs ? Si ce n'est pas le cas, ça ne devrait pas tarder, je pense. wink2 Pour passer le temps, j'ai un hors-série des aventures de Guilhem d'Ussel, mais j'aimerais bien connaître la suite maintenant. J'adore la période en plus et surtout, l'histoire des cathares m'a toujours beaucoup intéressée. Contrairement à toi, je ne l'ai que brièvement étudiée à la fac mais j'ai toujours trouvé ce contexte passionnant ! cool

    4
    Amélie
    Lundi 10 Avril à 10:40

    Il n'est pas encore sortie en poche, je l'attends avec impatience, je lutte pour pas me l'acheter en grand format :) Si tu veux en savoir plus sur cette période, je te conseille vivement la série de romans de Barnard Mahoux sur les vicomte de Carcassonne, les Trencavel que j'ai beaucoup aimé :) Il y a trois séries (une par génération)  de 4 livres chacune pour les deux premières et deux pour la dernière que je me suis achetée récemment en tombant dessus pas hasard :) Ils sont vraiment bien écris, l'auteur se base sur des faits historiques et brode aussi un peu surtout sur l'histoire amoureuse des personnages et il y a matière à faire comme on n'a plus beaucoup de sources (sauf militaires) sur ces personnages historiques :)

      • Lundi 10 Avril à 19:43

        C'est bien ce qu'il me semblait...il va bientôt sortir chez J'ai Lu, je pense, le grand format a été publié il y'a un petit moment, maintenant. ^^ En tous cas, j'ai hâte de lire Béziers, 1209 même si je m'attends à une intrigue assez violente et pas des plus réjouissantes mais bon, c'est le contexte qui veut ça. 

        Oui, je connais les romans de Bernard Mahoux, je crois que tu es d'ailleurs la seule lectrice avec qui j'échange sur le Net qui connaît et qui les a lus ! sarcastic J'avais beaucoup aimé le premier cycle, où la fille du comte de Toulouse, Azalaïs, est au centre du récit ! J'ai énormément appris avec ces romans et j'avais eu un coup de coeur pour ce premier cycle ! J'avais enchaîné les quatre livres et je les avais dévorés. J'avais un peu moins aimé le cycle suivant, même si l'Histoire était très présente et le contexte bien restitué...et j'avais trouvé Raimon-Roger de Trencavel particulièrement charismatique... seulement, l'auteur était parti dans des petits délires un peu fantastiques que je n'avais pas vraiment compris... arf Mais dans l'ensemble, j'avais bien aimé quand même...Du coup, tu m'apprends quelque chose en me disant qu'un troisième cycle dispo, je n'en savais absolument rien ! Je vais aller me renseigner, alors, parce que je suis intéressée ! Ca va me rappeler des souvenirs... je m'intéresse un peu moins au cathare, j'avais eu ma période en fac mais bon, c'est un mouvement qui me fascine quand même... je crois que j'avais énormément aimé me plonger dans les premiers cycles parce qu'entre-temps, j'étais partie en vacances dans la région et du coup j'avais aimé déambuler dans les lieux que j'avais découverts dans les romans et que j'avais ensuite retrouvés dans le second cycle, c'était cool ! ^^ Bref tu me donnes envie ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :