• Mystérieuse Manon ; Elise Fischer

    « Le vrai langage est celui du cœur. »

    Mystérieuse Manon ; Elise Fischer

    Publié en 2007

    Editions Pocket

    409 pages

    Résumé : 

    Au XVIIIe siècle, après des décennies de guerres, de famines et d'oppression, la Lorraine encore indépendante a retrouvé son âme et son éclat sous le règne du duc Léopold. Savants, artistes et entrepreneurs se pressent au château de Lunéville où le prince, selon la mode de l'époque, encourage de florissantes faïenceries. Dans son entourage grandit Manon, enfant muette rescapée d'un massacre inexpliqué. D'où vient-elle ? D'où tient-elle cette passion et ce talent de faïencière d'art ? Pourquoi cette adolescente déjà infirme semble-t-elle menacée ? Et qui est ce mystérieux chevalier qui, lui, la protège ? Peu à peu, sous le pinceau de Manon, ornant de motifs et de paysages ces magnifiques vaisselles, la vérité de ses origines va se faire jour.

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    A l'issue de cette lecture, deux mots me viennent à l'esprit : mystérieuse, certes, mais aussi laborieuse. Ce livre, relativement court -409 pages-, sans avoir été une corvée, ne me laissera pas un souvenir impérissable, loin s'en faut. Et pourtant, le résumé était prometteur : l'histoire de cette jeune fille muette, Manon, au coeur de la Lorraine du XVIIIème siècle, soumise à bien des bouleversements. Alors que les faïenceries connaissent un réel essort dans la région, la famille régnante se trouve au coeur de troubles politiques et européens de plus en plus menacants pour leur petit duché -à la suite de la Guerre de Succession de Pologne, les ducs de Lorraine seront d'ailleurs dépouillés de leurs terres au profit du roi polonais déchu, Stanislas, par ailleurs beau-père de Louis XV.
    Et au milieu de cela, une petite fille grandit, Manon, dont on ne sait pas grand-chose, si ce n'est qu'elle a survécu, à l'âge de neuf ans, à la terrible agression qui a coûté la vie à ses deux parents et son petit frère. Recueillie par des domestiques du comte de Fontenoy, un proche ami du duc Léopold de Lorraine, Manon va grandir, sa quête chevillée au coeur : elle veut savoir d'où elle vient et n'aura de cesse de chercher pourquoi sa famille a péri dans de si horribles circonstances. Quête, défi qu'elle transmettra à sa fille, Marie-Elisabeth, affectueusement surnommée Mariza et qui sera l'héroïne des dernières parties du livre. En effet, on pourrait le découper de façon binaire, les premiers chapitres et parties étant consacrés à Manon et les derniers à son héritière, qui parviendra finalement à percer les secrets qui entourent l'histoire de sa mère et à faire la lumière sur cette sordide histoire.

    Mystérieuse Manon ; Elise Fischer

    Le château de Lunéville


    Le résumé avait vraiment de quoi plaire et, d'ailleurs, j'avais découvert ce livre il y'a quelques années déjà et je m'étais fait la réflexion qu'il pourrait certainement me plaire. Je l'avais mis dans un coin de ma Wish-list avant de le recevoir finalement, cette année, dans le cadre du swap Un Saut dans le Temps. Ma binômette, Tachas, étant lorraine, elle m'a envoyé ce roman qui se passe dans sa région. wink2
    Personnellement, je suis complètement passée à coté de ce roman. C'est dommage, mais c'est comme ça. L'histoire de Manon est touchante, pourtant mais je n'ai pas réussi à m'attacher vraiment aux personnages ni même à entrer dans le récit. L'intrigue est cousue de fil blanc, et, sous ses airs palpitants, elle se révèle finalement bien plate car on devine rapidement où l'auteure veut en venir, ce qui fait retomber complètement l'effet de suspense. Les dialogues sont parfois un peu caricaturaux, le récit narratif souffre de lourdeurs -et de petites erreurs historiques qui, sans être gravissimes m'ont un peu gênée, je l'avoue. A la moitié du livre, il a presque fallu que je m'arme de courage pour le terminer. Vraiment. C'est rare que je passe de cette façon à côté d'un récit mais là, malheureusement, ça a été complètement le cas...Et pourtant, l'intrigue en elle-même m'a plu car elle a vraiment du potentiel : cette intrigue industrielle m'a un peu rappelé celle des Couleurs du Feu, la magistrale saga porcelainière de Jean-Paul Desprat. On découvre un savoir-faire typique de cette région française, la faïence, les techniques, d'autant plus qu'Elise Fischer s'appuie sur l'histoire d'une famille qui a réellement existé, les Chambrette, faïenciers de père en fils, qui fournirent la cour de Léopold de Lorraine -le grand-père de Marie-Antoinette pour la petite anecdote- puis celle du duc Stanislas. Cette histoire, qui mêle habilement destins privés -Elise Fischer nous fait ainsi entrer dans l'intimité de la famille ducale avant que les orages ne l'atteignent, une famille qui vivait bourgeoisement malgré son rang- et grande Histoire -les bouleversements politiques et les guerres qui secouent cette première moitié du siècle puisque l'intrigue court entre 1712 et 1749-, avait quelque chose, dans son idée première, de tout à fait cohérent et aurait pu donner un roman remarquable. Malheureusement, on s'ennuie vite et c'est ce que je reproche à l'intrigue : elle s'essouffle rapidement et donne lieu à de nombreuses longueurs malgré l'intérêt historique certain du livre et le visible attachement qu'Elise Fischer a pour la région lorraine, dépeinte avec chaleur et amour au fil des pages. Bref, sans avoir passé un horrible moment, Mystérieuse Manon restera un roman vite lu et vite oublié. Pour autant, je ne vous le déconseillerais pas, à vous de le découvrir si vous le voulez et de vous faire votre propre opinion -il n'y a encore que ça de vrai.

    Mystérieuse Manon ; Elise Fischer

    Femme couronnant un musicien : groupe en faïence issu des manufactures de Lunéville-Saint-Clément (vers 1780)

    En Bref :

    Les + : l'histoire touchante de Manon, l'intrigue industrielle.
    Les - :
     l'intrigue, qui s'essouffle trop vite et les lourdeurs de style.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 16:26

    Mince, mais il est vrai qu'à la lecture de ton avis; je pense comprendre ce qu'il te déplait. Je pense quand même le lire à l'occasion mais je vais peut être lire avant un autre de ses romans.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :