•  

     

    In My Mail Box - Décembre 2014

    La Méditerranée au Moyen Âge, VeXVe siècle ; Michel Balard, Christophe Picard

    Editions Hachette (collection Carré Histoire)

    Date de parution : 2014

    Sujet : Histoire, Moyen Âge, Histoire maritime et commerciale


    votre commentaire
  • Bilan livresque 2014

     

    Qui dit fin d'année dit fêtes, foie gras, champagne mais aussi, est venu le temps des bilans ! Voici donc mon bilan livresque de l'année 2014, le premier (mais j'espère, pas le dernier) du tout nouveau Salon des Précieuses.  

     

     

    Bilan livresque 2014

     

    Bilan livresque 2014

     

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Janvier 2014 

    Un Monde sans Fin ; Ken Follett

    Le Blé en Herbe et 6 autres romans et nouvelles ; Colette

    Marie de Hautefort, le Grand Amour de Louis XIII ; Jacques Magne

    Du Sang sur l'Histoire ; Franck Ferrand

    Richelieu ; Françoise Hildesheimer

     

     Bilan livresque 2014  ♣ Février 2014

    Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, tome 4, L'Affaire Nicolas Le Floch ; Jean-François Parot

    L'Argent ; Emile Zola

    Le Goût des Pépins de Pomme ; Katharina Hagena

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Mars 2014

    Diane de Poitiers : Reine d'Amour et de Beauté ; Michel de Decker

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 1, Marseille : 1198 ; Jean d'Aillon

    Les Pérégrines ; Jeanne Bourin

    Les Pérégrines, tome 2, Les Compagnons d’Éternité ; Jeanne Bourin 

    Les Petits Mouchoirs de Cholet ; Isabelle Artiges

    Le Temps des Illusions, chronique de la Cour et de la Ville, 1715-1756 ; Evelyne Lever

     

    Bilan livresque 2014   Avril 2014

    Le Grand Meaulnes ; Alain-Fournier

    Les Reines de France au temps des Valois, tome 2, Les Années Sanglantes ; Simone Bertière

    Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, tome 5, Le Crime de l'Hôtel Saint-Florentin ; Jean-François Parot

    Marie-Louise, l'impératrice oubliée ; Geneviève Chastenet

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Mai 2014

    Les Heures Lointaines ; Kate Morton

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 2, Paris : 1199 ; Jean d'Aillon

    Et soudain tout change ; Gilles Legardinier

    Correspondance de Marie-Antoinette (1770-1793) ; Evelyne Lever

    La Dame du Manoir de Wildfell Hall ; Anne Brontë

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Juin 2014

    « Cette pute me fera mourir » : Mémoires du duc de Saint-Simon, extraits ; Louis de Saint-Simon

    La Dame sans Terre, Intégrale ; Andrea H. Japp

    Appelez la Sage-Femme ; Jennifer Worth

    La Saga des Favorites ; Jean des Cars

    Nos Etoiles Contraires ; John Green

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Juillet 2014

    Anna Karénine ; Léon Tolstoï

    Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire de police au Châtelet, tome 6, Le Sang des Farines ; Jean-François Parot

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Août 2014

    Eugénie, la dernière impératrice ; Jean des Cars

    Le Temps des Femmes, tome 1, Le Salon d'Emilie ; Emmanuelle de Boysson

    Le Temps des Femmes, tome 2, La Revanche de Blanche ; Emmanuelle de Boysson

    Le Temps des Femmes, tome 3, Oublier Marquise ; Emmanuelle de Boysson

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Septembre 2014

    La Rebelle, femme médecin au Moyen Âge ; Valeria Montaldi

    Adieu, mon Unique ; Antoine Audouard

    Je te vois reine des quatre parties du monde ; Alexandra Lapierre

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Octobre 2014

    Le Crépuscule des Rois, Chronique, 1757-1789 ; Evelyne Lever

    De Deux Roses l'Une ; Juliette Benzoni

    Kaamelott, Scripts, Livre II, partie 1 ; Alexandre Astier

    Kaamelott, Scripts, Livre II, partie 2 ; Alexandre Astier

    Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, tome 7, Le Cadavre Anglais ; Jean-François Parot

    Kaamelott, Scripts, Livre III, partie 1 ; Alexandre Astier

    Kaamelott, Scripts, Livre III, partie 2 ; Alexandre Astier

    La Fille du Pasteur Cullen, tome 1 ; Sonia Marmen

     

     

     Bilan livresque 2014 ♣ Novembre 2014

    La Fille du Pasteur Cullen, tome 2 ; Sonia Marmen

    Histoire Passionnée de la France ; Jean Sévillia

    Brokeback Mountain ; Annie Proulx

    Ce Crétin de Prince Charmant ; Agathe Hochberg

    Demain j'arrête ! ; Gilles Legardinier

    Les Couleurs du Feu, tome 3, Rouge de Paris ; Jean-Paul Desprat

    Dans l'Ombre des Tudors, tome 1, Le Conseiller ; Hilary Mantel

    Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, tome 3, Londres : 1200 ; Jean d'Aillon

     

    Bilan livresque 2014  ♣ Décembre 2014

    Lucie de la Tour du Pin (1770-1853), marquise-courage ; Madeleine Lassère

    Les Châteaux de la Loire, drames et passions ; Jean-François Blondel

    La Fortune des Rougon ; Emile Zola

    Les Enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet, tome 8, Le Noyé du Grand Canal ; Jean-François Parot

    Les Enquêtes de M. Justice de Mortagne, bourreau, tome 1, Le Brasier de Justice ; Andrea H. Japp

    Les Enquêtes de M. Justice de Mortagne, bourreau, tome 2, En ce Sang Versé ; Andrea H. Japp

    Les Enquêtes de M. Justice de Mortagne, bourreau, tome 3, Le Tour d'Abandon ; Andrea H. Japp

    Mystérieuse Manon ; Elise Fischer

    Hexagone ; Lorànt Deutsch

     

     

    Bilan livresque 2014

     

    Bilan livresque 2014

    Cette année 2014 a été l'année des découvertes et nous allons parler ici de celles qui m'ont très agréablement surprise. Ainsi, en mai, j'ai lu pour la première fois un roman de Gilles Legardinier, un auteur contemporain qui rencontre un franc succès depuis quelques temps : j'ai lu Et soudain tout change, un roman très profond sur l'adolescence, la maladie, la mort mais aussi et surtout, la vie. J'ai récidivé en novembre en lisant Demain j'arrête ! , roman totalement différent du premier cité mais avec lequel j'ai passé un très bon moment car il m'a fait beaucoup rire. 

    Autre découverte, dans le domaine de l'historique, cette fois, je me suis enfin lancée dans la lecture des romans d'Andrea H. Japp, auteure française connue pour ses sagas médiévales telles que Les Mystères de Druon de Brévaux, par exemple ou encore, Les Enquêtes de M. Justice de Mortagne, bourreau, lues justement en décembre. J'ai lu en juin La Dame sans Terre, une intégrale des quatre tomes de la saga qui m'a complètement séduite : c'est un thriller ésotérique et médiéval efficace et ciselé. Une belle découverte. 

    Belle surprise aussi avec la saga médiévale de Jean d'Aillon Les Aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, que je suis bien déterminée à poursuivre. Sans être spectaculaire non plus, elle se laisse bien lire et ce fut une belle découverte du printemps. 

    Enfin, belle surprise avec Les Pérégrines, de Jeanne Bourin, une petite saga en deux tomes dont les héroïnes sont de jeunes chartraines parties avec les armées croisées vers la Terre Sainte. J'ai souvent déploré les lourdeurs de style dans les œuvres de Jeanne Bourin, cela dit souvent servies par un contexte médiéval bien restitué. Et là, je dois dire qu'au contraire, j'ai trouvé ces deux romans particulièrement touchants et palpitants, au point qu'ils m'ont fait oublier, bien souvent, la syntaxe un peu lourde !

    Peu de coups de coeur cette année mais deux livres se sont démarqués de mes lectures : Nos Etoiles Contraires en juin qui, sans être un coup de coeur, m'a complètement séduite et reste l'une des lectures les plus percutantes de 2014. Et, en septembre, gros gros coup de coeur pour le roman historique d'une qualité indéniable Adieu, mon unique, d'Antoine Audouard, qui m'a énormément touchée et que je conseille. 

     

    Bilan livresque 2014

    Bilan livresque 2014

    Parce qu'on ne peut aimer toutes nos lectures, bien sûr, il y'a eu quelques petites déconvenues cette année...Notamment une assez importante cet été concernant la saga Le Temps des Femmes d'Emmanuelle de Boysson. J'en attendais beaucoup et, finalement, cette saga ne m'a absolument pas transportée, je ne me suis pas attachée aux personnages et le récit m'a profondément ennuyée. Dommage. 

    Déception aussi quant au livre de Jean-François Blondel, terminé début décembre : Châteaux de la Loire, drames et passions. Le titre augurait bien du reste malheureusement, malgré des chapitres très intéressants, des erreurs récurrentes ont fini par me lasser et c'est finalement avec soulagement que j'ai terminé ce livre qui ne m'a absolument pas convaincue. 

    Enfin, dernière déception de l'année pour Mystérieuse Manon, roman d'Elise Fischer qui se passe en Lorraine au XVIIIème siècle. L'histoire avait tout pour me plaire mais...non, honnêtement, ça n'a pas passé et la mystérieuse Manon est devenue pour moi une Manon plus que laborieuse. 

     

    Bilan livresque 2014

     

    Bilan livresque 2014

    Le Salon a ouvert ses portes pour la première fois le 5 juin dernier, il est donc temps d'établir son premier bilan, plutôt satisfaisant dans l'ensemble ! 

    Au total, ce seront 1469 visites qui auront eu lieu sur le blog, 4223 pages vues, 57 articles publiés et 77 commentaires laissés

     

    MERCI A TOUS ET A LANNÉE PROCHAINE 

     

    Bilan livresque 2014


    4 commentaires
  • « Les deux hommes n’étaient certes pas faits du même métal : l’un affichait noblesse et pacifisme et m’avait pourtant déshonorée sans manifester aucun scrupule ; alors que l’autre, prétendument rustique et brutal, n’avait jamais levé la main sur moi, ni pour me battre ni pour me forcer. »

    Le Clan de Mallaig, tome 1, L'Hermine ; Diane Lacombe

    Publié en 2005 au Canada ; en 2013 en France (pour la présente édition)

    Editions Pocket

    529 pages

    Premier tome de la saga Le Clan de Mallaig

     

    Résumé :

    Écosse, 1390. Pour éviter un mariage détestable qu’on lui impose, la belle Lite MacGugan se résout à épouser Baltair MacNèil, qu’elle sauve ainsi de la potence.
    Tandis que Baltair, embauché comme mercenaire par différents seigneurs, assiste à la déroute de Robert III dont le règne est malmené par les luttes entre nobles, Lite se consacre corps et âme à l’expansion du domaine de sa belle-famille, à Mallaig, tout en tenant son époux à distance.
    C’est pourtant elle qui, bien des guerres et des trahisons plus tard, tentera par tous les moyens d’empêcher la perte de Baltair...

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Nous sommes à la fin du XIVème siècle, quelque part dans les Highlands et nous faisons connaissance avec l'héroïne du roman, qui en sera d'ailleurs l'un des narrateurs, Lite MacGugan, pupille de la comtesse de Ross. Fille de la servante qui fut aussi la nourrice de la fille du comte et de la comtesse de Ross, Lite a été élevée avec les enfants du couple, Alasdair et Mariota, qu'elle considère comme ses frère et sœur. Mais, en cette fin de siècle, le comte de Ross est mort et la comtesse a été obligée d'épouser Alexander Stewart, comte de Buchan, que l'on surnomme aussi le « Loup de Badenoch ». Et voilà que le comte se met en tête de faire épouser à son fils bâtard la jeune Lite qui, pour échapper à un mariage qui la révulse, va invoquer auprès du roi Robert III d'Ecosse la vieille coutume du pardon royal des époux, qui veut qu'une femme peut sauver de la mort un homme qu'elle s'engage à épouser. Son choix va alors se porter sur Baltair MacNèil, le fils d'un chef de clan des Higlands. Cateran au service du comte de Buchan, MacNéil a été fait prisonnier à la suite du sac de la cathédrale d'Elgin et est donc condamné à être pendu haut et court. Il sera sauvé in extremis par Lite, qui décide de l'épouser. Le mariage, qui à l'origine, devait être un mariage blanc, un prêté pour un rendu en quelque sorte, Lite et Baltair se rendant finalement mutuellement service, va progressivement se transformer en une véritable romance entre l'ancien cateran et celui qu'il surnomme, tantôt amoureusement, tantôt ironiquement, l'Hermine...
    L'histoire du couple s'inscrit dans une histoire plus grande, celle de l'Ecosse qui, en ces années 1390, n'est pas de tout de repos. Alors que la France et l'Angleterre -à laquelle l'Ecosse n'est pas encore rattachée- se déchirent sur le continent, l'Ecosse a choisi de soutenir la France -les relations diplomatiques entre les deux pays vont d'ailleurs perdurer longtemps. Le roi d'Ecosse, à ce moment-là, est Robert III, un Stewart -ou Stuart. Par les femmes, il descend de Robert Ier, Robert de Bruce, tandis que, par les hommes, il descend des Grands Sénéchaux d'Ecosse -High Steward, d'où le nom de famille, qui restera-, qui parvinrent à s'emparer du pouvoir en 1371, avec le père de Robert III, le roi Robert II. Mais la famille royale se déchire. Les frères du roi, légitimes ou bâtards, lui disputent son pouvoir, Robert III a du mal à imposer son pouvoir aux farouches Highlanders et craint pour la vie de son petit héritier, James, le futur roi James Ier. En 1399, le fils aîné de Robert III, David, duc de Rothesay est fait lieutenant général du royaume, du fait de l'incapacité de son père à régner sur l'Ecosse, étant malade. S'ensuit une invasion anglaise des terres écossaises et la demande au Parlement de la déposition du souverain.

    Le Clan de Mallaig, tome 1, L'Hermine ; Diane Lacombe

    La cathédrale d'Elgin, incendiée en 1390 et dont l'épisode est au centre du récit de L'Hermine de Mallaig


    C'est donc au milieu de ce contexte relativement agité que Lite et Baltair vont se détester puis apprendre à s'aimer. La jeune femme, à force de persuasion, saura réintégrer Baltair à sa famille, les MacNèil de Mallaig, qui l'avait renié lorsqu'il était devenu cateran. Elle fera de la petite bourgade maritime une véritable cité portuaire et prospère, basée sur les échanges commerciaux et la vente du sel et agrandira le château des MacNèil pour en faire une véritable forteresse, à l'image de Dinkueal, le château des comtes de Ross où elle a passé ses années d'enfance. Mais elle devra aussi surmonter bien des obstacles dans sa propre vie et devra se battre.
    Parlons un peu du personnage de Lite MacGugan, l'épouse de Baltair de Mallaig, qui est l'un des deux narrateurs -avec le narrateur omniscient- du récit, Diane Lacombe alternant entre des chapitres très intimes et personnels auxquels Lite prête sa voix et des chapitres un peu plus distanciés, où le narrateur omniscient prend le relais de la jeune femme. J'avoue avoir été, au début, un peu déroutée par ce parti-pris mais on finit par s'y faire et la lecture devient relativement fluide lorsqu'on s'est habitué à la manière narrative choisie par l'auteure. Quant au personnage principal de Lite, eh bien, je suis assez partagée. Elle est finalement aussi agaçante qu'attachante. Très moderne dans sa façon de concevoir sa vie -peut-être trop ?-, Lite de Mallaig n'en est pas moins une femme relativement capricieuse bien qu'elle ait beaucoup d'esprit et de détermination. Je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher à elle et c'est dommage. Et même si, parfois, elle force l'admiration, dans l'ensemble, je ne me suis pas identifiée à elle et elle m'a même parfois fortement tapé sur les nerfs. Quant aux autres personnages, qui sont finalement assez secondaires, l'histoire tournant surtout autour du duo formé par les deux époux, Lite et Baltair, ils sont là, voilà. Ni plus ni moins. On ne s'y attache pas vraiment non plus.
    Le roman en lui-même est assez riche, très foisonnant, mais présente quand même pas mal de longueurs dans les premiers chapitres. Il faut être patient car l'histoire se met en place lentement et les rebondissements apparaissent au bout d'une centaine de pages environ. Quelques petites erreurs historiques mais, dans l'ensemble, le contexte historique est bien restitué, ce qui n'a pas dû forcément être facile, la succession d'Ecosse étant relativement compliquée. Finalement, L'Hermine de Mallaig -qui, pour la petite anecdote, est en quelque sorte le premier tome de la saga mais a été écrit après les autres-, est un roman historique et d'amour relativement bien réussi -on ne tombe jamais dans la mièvrerie-, qui ne me marquera certainement pas comme une lecture formidable, mais que j'ai tout de même trouvé agréable à lire. Bref, ce n'est pas le meilleur roman historique que j'ai lu mais il reste efficace.

     

    Le Clan de Mallaig, tome 1, L'Hermine ; Diane Lacombe

    Paysage des Higlands 

    En Bref :

    Les + : une histoire d'amour plutôt bien écrite , un roman historique efficace et agréable à lire. 
    Les - :
     
    le personnage principal pas forcément très attachant, des longueurs et quelques erreurs historiques. 


    2 commentaires
  •  

     

    L'année dernière, je n'ai participé à aucun challenge mais j'ai décidé de m'y remettre cette année, non seulement pour faire baisser ma PAL mais aussi pour me forcer à sortir des livres qui y sont depuis longtemps et que j'ai laissé un peu de côté. 

    Premier challenge de l'année, le Challenge Goodreads, organisé par le site du même nom. Le principe est tout à fait simple. Après inscription sur le site, il suffit d'entrer le nombre de livres que l'on souhaite ou pense lire durant l'année. Ce qui n'est pas mal du tout, c'est que ce chiffre peut être revu à la hausse ou la baisse pendant le challenge. 

    Pour ma part, j'ai décidé de me fixer un objectif un tout petit peu plus important que mes lectures de l'année avec 70 livres programmés pour 2015. Maintenant, vais-je réussir à tenir ce petit défi personnel ? Mystère, et ce sont l'avenir et mes lectures diverses qui me le diront. 

     

     71/70, Mission accomplie ! ! 

    Challenge Goodreads 2015

      


    6 commentaires
  • « Mais est-ce que le devoir seul peut exiger d'une personne un geste qui met sa vie en péril ? »

    Le Clan de Mallaig, tome 2, La Châtelaine ; Diane Lacombe

    Publié en 2002 au Canada ; en 2013 en France (pour la présente édition)

    Editions Pocket

    539 pages

    Deuxième tome de la saga Le Clan de Mallaig

     

    Résumé :

    Ecosse, 1424. Gunelle Keith, dix-neuf ans, fille d'un riche commerçant d'Aberdeen, est donnée en mariage à Iain MacNèil, héritier d'un féroce clan des Highlands. L'union de cette jeune fille naïve et de ce rustre jeune homme n'a qu'un seul but : servir les intérêts économiques de leurs deux familles. Pour Gunelle, contrainte de rejoindre son nouveau foyer, l'apprentissage sera long et difficile. Plus que la langue et la culture, c'est son mari qu'elle va devoir apprivoiser. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Et nous voici donc plongés dans l'Ecosse du XVème siècle. En Europe, alors que le Moyen Âge touche doucement à sa fin, l'Ecosse, perdue dans ses brumes du Nord, reste un pays attaché à ses traditions ancestrales qui, pour certaines, remontent aux Pictes ou aux Vikings. Nous arrivons, avec La Châtelaine, vingt-quatre ans après la fin du premier tome, L'Hermine. Baltair MacNèil, le vieux chef du clan de Mallaig, est à la fin de sa vie. Son fils aîné et son épouse, dame Lite, l'héroïne du premier tome, sont morts et il s'apprête donc à passer le flambeau à son cadet Iain qui, à vingt-quatre ans, va épouser une jeune fille des Lowlands, Gunelle Keith, la fille d'un riche commerçant de Crathes, dans la région d'Aberdeen.
    C'est cette jeune femme, élevée en France, instruite et intelligente, qui va finalement servir de gage de paix entre les MacNèil des Highlands et les Keith des Lowlands. A dix-neuf ans, Gunelle quitte les siens pour gagner ces terres de l'ouest, sauvages à bien des égards. Elle va se heurter à l'hostilité affichée de son jeune époux et va devoir déployer bien des ruses pour parvenir enfin à l'amadouer.
    J'ai eu la sensation qu'on entrait bien plus facilement dans ce tome-là que dans le premier. Diane Lacombe reprend le même schéma narratif, avec une alternance des voix, certains chapitres étant totalement omniscients, notamment pour relater les aventures des autres personnages, tandis que certains, beaucoup plus intimes, nous placent du point de vue de la nouvelle héroïne, Gunelle. Du coup, après avoir expérimenté ce schéma un peu déroutant au premier abord dans L'Hermine, on parvient à se l'approprier plus rapidement dans ce tome-ci. Autre petit avantage, par rapport au premier tome, c'est que l'on s'attache bien plus rapidement aux personnages et notamment à Gunelle...et, étrangement, on finit par s'attacher assez vite à Iain qui, dans les premiers chapitres, est pourtant totalement exécrable parce qu'on sent chez lui une certaine fragilité, finalement, qui en fait un personnage bien plus complexe que ceux croisés dans le premier tome. En effet même si, dans L'Hermine, j'ai apprécié d'assister à la naissance de la romance entre Lite MacGugan et Baltair MacNèil, je n'ai pas forcément réussi à m'attacher aux personnages et surtout à Lite, l'un des deux narrateurs du récit, un peu trop capricieuse à mon goût pour susciter un véritable intérêt de la part du lecteur. Dans La Châtelaine, ce n'est pas le cas, bien au contraire, et j'ai trouvé cette petite Gunelle tout à fait attachante. En butte, d'abord à l'hostilité à de son époux puis à celle de sa belle-soeur, Gunelle est déterminée, triomphe des obstacles et on ne peut s'empêcher d'admirer la façon dont elle se dépêtre des embûches placées sur sa route. 

    Hormis cela, on retrouve encore une fois un très beau tableau de cette Ecosse millénaire, marquée par une tradition ancestrale importante et par ses légendes. On est dans cette Ecosse qui fait rêver, celle des châteaux et des lochs, cette Ecosse sauvage qui, depuis le Moyen Âge, ne semble pas avoir changé et reste préservée dans ses paysages magnifiques. La trame historique ne servant finalement que d'étai, si je puis dire, à la romance qui se noue peu à peu entre Gunelle et Iain, je n'en parlerai pas ici car contrairement au premier tome, l'Histoire passe très vite au second plan. Pas d'erreurs historiques à faire bondir au plafond, donc, même si la question de cet évêque d'Orléans d'origine écossaise me travaille un petit peu -je me demande du coup si ce personnage n'est pas totalement issu de l'imagination de l'auteure...de là pourrait donc découler mon premier bémol par rapport au roman : l'absence d'explication par l'auteur, en fin de livre, de ses parti-pris et, éventuellement des libertés prises par rapport à l'Histoire établie
    Autre bémol, la trop grande similitude entre les deux romances : en effet, l'histoire d'amour qui unit Iain MacNèil à sa jeune épouse Gunelle Keith fait furieusement penser à celle de Baltair et Lite, les parents d'Iain, qui est au centre du récit de L'Hermine, le premier tome. Finalement, les deux histoires se développent de la même façon, glissant progressivement d'une hostilité affichée à un amour fort et sincère. Dommage, mais pas gravissime non plus. 
    Avant de conclure, quelques mots sur le style, qui ne m'a pas forcément transcendée, ni dans ce tome, ni dans le précédent d'ailleurs. Par moments un peu lourd voire plat, des tournures un peu trop modernes mais dans l'ensemble, un livre relativement rythmé et fluide, qui se lit bien. Finalement, Le Clan de Mallaig fait partie de ses sagas qui se bonifient de tome en tome et deviennent de plus en plus captivantes. Certains lecteurs l'encensent comme étant l'une des meilleures sagas historiques de ces dernières années, sans aller jusque là, je dois dire qu'elle reste particulièrement efficace et plaisante à lire pour ceux qui aiment les romans historiques.

    Les paysages d'Écosse

     

    Paysages des Higlands (au premier plan, le célèbre château de Eilean Donan)

     

    En Bref :

    Les + : un récit captivant, des personnages -surtout Gunelle, l'héroïne- attachants voire complexes et très bien travaillés.
    Les - :
     
    de trop grandes similitudes avec la romance au centre du premier tome, dommage. Un peu d'originalité n'aurait pas été de trop !


    1 commentaire