• Rome, tome 3, Les Héritières de Rome ; Kate Quinn

    « Diane jouissait de toute la liberté du monde et à quoi l'employait-elle ? A faire courir des chevaux. Marcella, elle, faisait courir des empereurs ! »

    Rome, tome 3, Les Héritières de Rome ; Kate Quinn

     

    Publié en 2011 aux Etats-Unis ; en 2015 en France (pour la présente édition) 

    Titre original : Daughters of Rome 

    Editions Pocket 

    441 pages 

    Troisième tome de la saga Rome

    Résumé :

    En l'an 69, la splendeur de Rome appartient au passé et tous se disputent les restes de l'Empire. Surtout les Cornelii... 
    L'ambitieuse Cornelia s'imagine déjà à sa tête : l'empereur Galba a désigné son époux pour héritier. Et sa sœur, Marcella, passionnée d'histoire, a décidé qu'elle ne s'écrira pas sans elle. Mais un coup d'Etat meurtrier bouleverse leurs vies et laisse à Lollia, leur cousine, l'occasion de tirer son épingle du jeu - sa petite sœur Diane préférant les courses de char à l'agitation politique. 
    L'histoire est lancée au galop et emporte les quatre héritières. A la fin, il n'y aura cependant qu'un empereur...et qu'une seule impératrice... 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    En 69, Néron est mort depuis quelques mois et s'ouvre à Rome une année troublée qui restera dans l'Histoire sous le nom de : « l'année des quatre empereurs ». Entre le mois de janvier et le mois de décembre de cette année-là, quatre empereurs vont revêtir la pourpre : Galba, Othon, Vitellius et Vespasien. Si le dernier régnera dix ans sur Rome, ses prédécesseurs, eux, ne resteront empereur que quelques mois avant de connaître une fin violente. Et, pour Rome en général, c'est une période d'incertitude et de trouble qui s'ouvre.
    Les filles de la famille Cornellii sont aux premières loges et assistent à cette valse des empereurs au cours d'une année qui les marquera à jamais : Cornelia, l'aînée, est l'épouse d'un proche de Galba, Pison, pressenti pour devenir son héritier ; sa sœur Marcella est l'historienne de la famille qui n'aime rien tant que ses rouleaux, ses calames et ses tablettes de cire sur lesquelles elle consigne tous les événements auxquels elle assiste en cette année agitée ; Lollia, leur cousine, que son riche grand-père marie au gré des alliances qu'il contracte et enfin, Diane, encore adolescente mais au caractère bien trempé et qui est une passionnée de courses en char, au point de rêver elle-même d'être aurige !
    En se basant sur une trame historique authentique -la succession d'empereurs après la mort de Néron qui aboutira à l'avènement de la dynastie des Flaviens- Kate Quinn brode un péplum efficace et dynamique qui nous fait retenir notre souffle et suivre les rebondissements qui émaillent cette année pas comme les autres d'un œil captivé de bout en bout. Si j'avais aimé lire La Maîtresse de Rome sans pour autant me débarrasser de la gêne que certaines incohérences avaient pu faire naître chez moi (notamment la relation entre Théa et Domitien) j'ai été beaucoup plus enthousiaste à ma lecture de L'Impératrice des Sept Collines l'an dernier et cette bonne impression s'est confirmée avec Les Héritières de Rome. Certes, l'auteure se fait plaisir et intègre beaucoup de romanesque et d'imagination à l'historique avéré mais j'avoue que cela ne m'a pas spécialement dérangée : peut-être parce que l'Histoire ancienne n'est pas ma période de prédilection et les petites approximations ou libertés prises me sautent donc moins aux yeux...Du coup, j'ai lu ce récit comme n'importe quel roman, m'affranchissant de cette manie que j'ai de tout pister, dans un roman historique, à la recherche de la moindre petite erreur !! Je n'y peux rien, je crois que c'est l'ancienne étudiante en Histoire qui prend le dessus dans ces moments là !
    Ce que j'aime aussi avec Kate Quinn c'est qu'elle prend le temps, à chaque fin de roman, d'expliquer ses choix. Je trouve cela intéressant et assez honnête avec le lecteur et j'apprécie de pouvoir démêler, malgré tout, le vrai du faux.
    Ceci dit, Les Héritières de Rome est un roman très cohérent et crédible : Kate Quinn joue avec ses personnages comme avec des pions sur un échiquier, les plaçant ici ou là au gré de ses envies mais c'est toujours sensé et j'ai l'impression que c'est plus fin aussi que dans La Maîtresse de Rome... disons, peut-être, mieux emmené, plus réfléchi.
    Je ne dirais pas que ce roman est excellent mais pour ma part, j'ai passé un très bon moment. J'ai dévoré les derniers chapitres en une journée et avec plaisir et intérêt. J'ai vraiment aimé suivre ces quatre jeunes femmes, si différentes, aux aspirations si différentes aussi, qui s'accommodent comme elles peuvent d'une époque pas évidente et pas forcément tendre pour les femmes. Je ne sais pas si on peut dire que Cornelia, Marcella, Lollia et Diane sont attachantes... Peut-être, chacune à leur manière... L'auteure a bien travaillé leur caractère, leur psychologie, elles sont toutes les quatre très abouties. J'ai beaucoup aimé Diane par exemple, pour sa fraîcheur, sa franchise et sa spontanéité ! J'ai trouvé Marcella plus difficile à cerner mais sa passion pour l'Histoire m'a parlé, évidemment, même si cette passion la pousse vers l'intrigue et se retourne assez cruellement contre elle. Lollia est provocante et extravertie mais cache en même temps une certaine fragilité derrière la bravade tandis que Cornelia est, en apparence, la plus lisse, la plus conventionnelle alors que ce n'est, au final, pas vraiment le cas.
    Vous l'aurez compris, Les Héritières de Rome m'a vraiment convaincue, que ce soit l'intrigue ou les personnages ! La Rome antique, c'est vraiment un monde étrange et extraordinaire que l'on découvre avec horreur parfois mais aussi parfois une certaine fascination. J'ai refermé ce roman, entre Histoire et péplum enlevé, avec un sentiment très positif et c'est tout ce qui compte ! 

    En Bref :

    Les + : même si l'auteure prend beaucoup de libertés avec l'Histoire, mêlant habilement romanesque et historiquement correct, on se prend au jeu. Les Héritières de Rome est un bon péplum et un portrait de cette époque violente et troublée qui est, je pense, fidèle à la réalité. 
    Les - :
     
    pas vraiment de points négatifs à soulever. En ce qui me concerne, j'ai passé un très bon moment avec cette lecture !

     

    Les Enquêtes de Quentin du Mesnil, Maître d'Hôtel à la Cour de François Ier, tome 1, Le Sang de l'Hermine ; Michèle Barrière 

    Thème d'octobre, « SPQR », 10/12


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Octobre à 16:10

    La Maîtresse de Rome avait été un de mes plus gros coup de coeur lorsque j'étais adolescente! Ce n'est qu'assez récemment que j'ai lu L'Impératrice des Sept Collines qui était encore bien meilleur et Les héritières de Rome attend bien sagement dans ma PAL! ^^

    C'est vrai que Kate Quinn a un véritable don pour allier fiction et faits historiques réels! Et j'adore! Un peu comme Philippa Gregory!

    Merci pour ton avis! ça me poussera peut-être à le sortir plus rapidement de ma PAL!

      • Samedi 12 Octobre à 16:47

        Merci d'avoir partagé ton avis et ton ressenti avec moi... happy La Maîtresse de Rome n'avait pas été un coup de cœur pour moi (la relation entre Théa et Domitien était parfois un peu incohérente et pas forcément en adéquation avec l'image que l'auteure donnait de l'empereur) mais j'ai apprécié de lire ce roman et j'ai beaucoup aimé L'Impératrice des Sept Collines l'an dernier. Les Héritières de Rome est aussi un très bon péplum et je me suis vraiment passionnée pour le destin de ces quatre jeunes femmes. Si tu as aimé les deux précédents, nul doute que tu aimeras celui-ci aussi... 

         

        Tu compares Kate Quinn à Philippa Gregory et pour suivre aussi cette auteure assez fidèlement effectivement, il y'a des points communs entre les deux univers, notamment de faire revivre entièrement l'Histoire...avec elles, rien n'est barbant, au contraire... happy C'est vivant et même si, parfois, quelques libertés sont prises avec l'Histoire établie, j'ai l'impression que c'est toujours fait intelligemment... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :