• Si Je Reste, tome 2, Là où J'irai ; Gayle Forman

    « Quelqu'un a dit que le passé ne meurt jamais, mais à l'inverse c'est le futur qui est déjà mort, terminé. »

    Si Je Reste, tome 2, Là où J'irai ; Gayle Forman

    Publié en 2010 aux Etats-Unis ; en 2011 en France (pour la présente édition) 

    Titre original : Where She Went

    Editions Pocket 

    236 pages

    Second tome de la saga Si Je Reste 

    Résumé : 

    Il y'a trois ans, il l'a suppliée de rester. A tout prix. Et Mia est sortie du coma. Pour quitter Portland peu après, pour le quitter lui. C'était le prix à payer. Et la voilà de nouveau en chair et en os. Ce soir, le Carnegie Hall est à guichets fermés. Tout New York est venu admirer sa virtuosité au violoncelle. Et Adam s'est glissé dans la salle. Lui, la rock star à la vie dissolue, pourchassé par les paparazzi, il tremble...Souvenirs et mélodies affluent - retrouvailles en si majeur. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Si vous me suivez, vous savez que je ne lis pas beaucoup de contemporaine. Ce n'est pas mon genre de prédilection, loin s'en faut, et lorsque je choisis un livre issu de ce genre, il faut vraiment qu'il y'ait quelque chose qui m'ait interpellée et donné immédiatement envie de le lire.
    Les romans de Gayle Forman font partie de ceux-là, comme ceux de Gilles Legardinier également, par exemple. Il y'avait quelque chose dans Si Je Reste qui m'attirait, même si le sujet en lui-même me faisait un peu peu parce qu'on ne peut pas dire qu'il soit des plus gais. J'ai finalement été séduite par l'histoire, originale et porteuse d'espoir et quand j'ai vu qu'il avait une suite, j'ai trouvé tout à fait normal de lire également Là où j'irai. Pour être honnête, si on ne m'avait pas parlé de ces livres, peut-être ne les aurais-je jamais lus, mais après m'être renseignée, j'avoue qu'ils avaient fait naître en moi cette petite étincelle de curiosité qui était un très bon signe.
    Là où j'irai démarre trois ans après la fin de Si je Reste. Et si, dans le premier roman, la narratrice était Mia, ici, il s'agit d'Adam. La jeune femme est aujourd'hui une violoncelliste renommée, qui a étudié à la Juilliard School de New-York, une école de musique plus que réputée. Il y'a trois ans qu'elle a subi le plus grand drame de toute sa vie et qu'elle a quitté l'Oregon pour tenter de se reconstruire. Derrière elle, elle a laissé sa vie d'avant mais aussi Adam, son petit ami au moment de l'accident celui qui, sur son lit d'hôpital, l'a suppliée, implorée, de rester. Lui-même a aujourd'hui vingt-et-un ans, il est le guitariste d'un groupe de punk-rock au succès sans cesse croissant, Shooting Star. Un jour, par hasard, à New-York, alors qu'Adam se prépare à partir pour Londres avec son groupe et que Mia se produit au Carnegie Hall, ils se retrouvent et c'est alors pour eux le temps des explications, des excuses et des grandes interrogations. Adam se demande s'il est bien fait pour la scène et la notoriété, et, en le retrouvant, Mia fait un salutaire retour sur elle-même.
    Si le premier tome, Si je Reste, avait le mérite d'être original, dès le départ, de part le sujet qui y était traité, celle des EMI ou Expériences de Mort Imminente, qui sont aujourd'hui reconnues par le corps médical sans être pour autant complètement expliquées et comprises. Là où J'Irai est peut-être moins innovant, traitant un sujet un peu plus bateau mais pas moins intéressant pour autant, au contraire. Le roman a cette petite touche américaine qui plaît tant, ce langage châtié, qu'on retrouve dans Si je Reste, qu'on retrouve aussi dans Nos Etoiles Contraires, par exemple. Et il est porteur d'un formidable espoir également. Mia et Adam sont terriblement attachants et proches des lecteurs, surtout parce qu'ils ont sensiblement le même âge que ceux qui sont susceptibles de lire le roman mais aussi des questionnements et des réflexions qui peuvent animer chacun d'entre nous. Chacun, au moment où se déroule l'intrigue, se trouve en quelque sorte à une croisée des chemins : Mia est une musicienne virtuose mais elle n'a pas encore réussi à surmonter complètement le drame qui a bouleversé sa vie trois ans plus tôt et on comprend pourquoi. Elle affecte d'être forte et indestructible pour cacher les failles qui la déchirent encore. Adam, rock star adulé, en a assez de la célébrité et des inconvénients qui lui sont inhérents. En se retrouvant tous deux après une rupture inexpliquée, c'est à leur passé commun et à leurs souvenirs qu'ils doivent faire face et j'ai aimé la façon dont Gayle Forman traite son sujet, sans mièvrerie et, au contraire, avec beaucoup de justesse : la souffrance de la rupture, la puissance de l'amour, la frustration, le deuil sont relatés avec un style net, des phrases touchantes sans en être dégoulinantes de bons sentiments pour autant. Là où J'irai, sans me faire pleurer, m'a souvent beaucoup émue. J'ai trouvé que l'auteure mettait dans la bouche de Mia, pour expliquer sont traumatisme, des phrases très justes, très belles et émouvantes dans leur pudeur digne. Quant au personnage d'Adam, il est pour l'auteur le moyen de montrer l'humain que l'on trouve derrière les façades de la célébrité et il se révèle un personnage extrêmement touchant dans ses faiblesses mêmes. Après avoir celui qui soutenait dans Si je Reste, il se trouve à son tour confronté à des revers, difficilement comparables à ceux qui ont touché Mia mais qui restent des bouleversements majeurs pour lui et l'amènent finalement à tout remettre en question. En filigrane, le message de l'auteur c'est aussi que la notoriété, la stabilité financière, font rêver mais n'en sont pas pour autant des éléments indispensables pour être heureux, au contraire. A Adam il manque quelque chose pour être complet et ce quelque chose, c'est Mia.
    J'ai autant aimé Là où J'irai que Si je Reste, je l'ai lu en quelques heures et n'ai pas pu le lâcher une fois que j'y ai fourré le nez ! Je vous conseille cette petite saga, particulièrement intéressante et émouvante. Une lecture très agréable et porteuse d'un formidable élan d'espoir et d'optimisme. On ressort de cette lecture en se disant que tout est possible. Vraiment tout.

    En Bref :

    Les + : une histoire très touchante, des personnages très attachants. Un sujet bien traité par une auteure talentueuse.
    Les - : Aucun bien sûr ! ! 


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Février à 20:02

    Je garde un meilleur souvenir de Là où j'irai que de Si je reste. C'est une suite qui m'a plu plu. Par contre, je n'ai pas encore eu l'occasion de voir l'adaptation ciné. Et toi ?

      • Mercredi 8 Février à 22:40

        Non je n'ai pas vu l'adaptation de Si Je Reste. N'étant pas très cinéphile, je n'ai pas ressenti l'envie de voir les films... ^^ À tort, peut-être mais comme j'ai aimé les livres j'ai aussi peur d'être déçue parce que c'est souvent ce qui m'arrive quand je regarde un film tiré d'un roman que j'ai aimé... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :