• Un Amour de Soie ; Lindsay Chase

    «Mais chaque commencement entraîne une fin. »

    Un Amour de Soie ; Lindsay Chase

    Publié en 1992 aux Etats-Unis ; en 2016 en France (pour la présente édition)

    Titre original : The Vow

    Editions Archipoche

    379 pages

    Résumé : 

    Rien ne prédisposait Hannah, 18 ans, à devenir la femme de Reiver Shaw, l'ambitieux propriétaire d'une filature de soie. Rien, sinon les terres constituant sa dot. Dans le Connecticut des années 1840, une femme a-t-elle seulement le droit de protester ? 

    Hannah pourrait se borner à être l'épouse silencieuse dont rêve Reiver. Mais celui-ci n'a pas su cacher la liaison qu'il entretient, depuis des années, avec une jeune veuve. 

    Lentement, la vengeance fait son chemin dans l'esprit d'Hannah. Reiver l'a-t-il vulgairement trompée ? Hannah ne prendra pas plus de précautions pour afficher son attirance pour le frère de son mari. 

    Lorsque Reiver souhaitera reprendre les rênes, il sera trop tard : de la petite affaire de son mari, Hannah aura fait, en quelques années, la première soierie de la Nouvelle-Angleterre... 

    En même temps que l'épopée industrielle de la jeune Amérique, ses rêves et ses combats, ce roman retrace le destin d'une femme déterminée à se faire une place dans un monde d'hommes. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Dans le Connecticut des années 1840, à Coldwater, les fermes des Shaw est des Bickford sont voisines. Reiver Shaw, aîné et chef de famille, dirige les filatures Shaw et espère en l'industrialisation naissante pour voir son affaire se développer et concurrencer les soieries européennes. Chez les Bickford, Hannah Whitby, jeune nièce orpheline, vient d'être recueillie par son oncle et par l'épouse de ce dernier. Mais ce n'est par bonté d'âme que les Bickford ont pris leur nièce infortunée à leur charge mais plutôt pour en faire une servante tandis que les trois fils de sa tante prennent un malin plaisir à la maltraiter : ça ne vous rappelle rien ? Hannah m'a aussitôt évoqué le personnage de Cosette ou celui de Cendrillon, orpheline elle aussi et mise à mal par une maratre malveillante.
    Rien ne prédestinait Hannah, pauvre jeune fille sans avenir et Reiver Shaw, exploitant visionnaire et ambitieux, à se marier. Et pourtant la voilà bientôt maîtresse de maison à la ferme des Shaw, où elle évolue entre son mari et les deux frères de ce dernier... mais parce que son époux est trop pris par ses soieries mais peut-être aussi par autre chose et qu'il la délaisse, Hannah se rapproche dangereusement de l'un de ses beaux-frères...
    Lindsay Chase situe sa romance en plein cœur d'un petit état de la côte est encore sauvage, dans lequel des paysages superbes s'épanouissent. Et dans ces paysages qui semblent encore vierges de toute présence humaine, des hommes justement naissent, vivent, s'aiment, se meurent et se brisent...
    Un Amour de Soie est un roman au postulat de départ intéressant mais, dès les premiers chapitres j'ai eu un sentiment de rapidité. Trop de rapidité. Tout se met en place trop vite, c'est comme si, finalement, j'avais démarré un roman en sautant deux ou trois chapitres : c'est un peu le ressenti que j'ai eu, comme si j'avais loupé un épisode. Si certains auteurs se perdent en circonvolutions inutiles, il est vrai que ce n'est pas le cas de Lindsay Chase mais, en l'occurrence, certains développements auraient pu être bienvenus. Les personnages ne sont pas exceptionnels non plus c'est dommage... un peu comme pour l'intrigue, ils sont tout juste ébauchés et on est, dès les premières pages, presque jeté dans leur vie comme on serait jeté dans des bras inconnus. Peut-être que, pour m'y attacher davantage, j'aurais eu besoin de plus que quelques lignes pour en apprendre un peu plus sur eux, sur leur passé : c'est toujours agréable d'avoir un peu de temps pour s'imprégner d'une ambiance, faire connaissance avec des personnages...Trop, ça lasse, mais pas assez, ça peut frustrer.
    Malgré sa vie peu évidente, je ne me suis pas vraiment attachée Hannah, l' héroïne. Je ne l'ai pas détestée mais je suis restée à distance, du moins dans la première partie...Je vous l'ai dit, j'ai besoin d'un peu de temps pour m'habituer aux personnages, faire connaissance avec eux...un peu comme dans la vie, en fait ! ! Et si cette rencontre n'est pas complète, ça ne va pas...il m'a donc fallu plusieurs chapitres avant de me dire qu'Hannah avait finalement quelque chose d'infiniment admirable et qui a donc minoré ma réserve du départ, sans l'effacer complètement cependant. Les personnages d'Un Amour de Soie ne font pas partie de ceux auxquels on s'attache envers et contre tout. 
    Un Amour de Soie n'est pas un mauvais roman et il ne s'est pas avéré être une corvée à lire, soyons clairs ! Mais j'avoue que j'aurais aimé un peu plus d'approfondissements, un peu plus de descriptions des personnages par exemple ou des paysages, pour être vraiment immergés dans l'ambiance du roman. Mais franchement ça aurait pu être pire. J'ai aimé le triangle amoureux qui s'instaure insidieusement entre Hannah, son époux et le frère de ce dernier. L'auteure parvient à l'amener avec beaucoup de justesse et d'à-propos, sans tomber dans les clichés ou le mièvre. La relation entre Hannah et Reiver m'a aussi intéressée : dernièrement j'ai eu le chic pour tomber sur des intrigues où la violence conjugale, physique ou mentale, tenait une place importante et, un moment, j'ai craint de retomber dans ce genre de scénario mais en fait non parce qu'à ma grande surprise, Hannah est forte et riposte. Et son mari n'est pas violent, juste indifférent... je n'ai d'abord pas ressenti d'inimitié pour Reiver qui, à mon sens, est surtout maladroit et il arrive même parfois à se montrer touchant... il a une capacité de résilience assez importante d'ailleurs qui est assez insoupçonnable au départ et qui surprend agréablement, du moins dans la première partie du roman... parce que ça se gâte un peu lorsque la tension dramatique du roman se met en place et là, du jeune homme ambitieux un peu gauche avec son épouse, il devient sacrément égoïste voire injuste. Mais, en même temps, on sent chez lui une faille, une faiblesse qu'il reconnaît, ce qui tempère un peu ses défauts. En revanche, j'ai aimé les rapports de force qui s'établissent entre les deux personnages parce qu'Hannah se révèle astucieuse et à la hauteur du combat qu'elle mène et de son adversaire. Hannah est une femme bafouée à qui on a demandé des concessions mais qui, petit à petit, ne veut plus transiger, le dit, le montre et le fait. Je m'y suis attachée à mesure qu'approchait le dénouement, pour son courage et sa détermination.
    Au final, Un Amour de Soie est un roman un peu trop inégal pour que j'aie pu l'apprécier complètement. J'aurais aimé une intrigue démarrant autrement , de manière moins brutale. Mais j'ai cependant aimé la romance qui se trouve au cœur du récit parce que, sans être révolutionnaire non plus, elle est intéressante. J'ai aussi fini, comme je le dis plus haut, par mieux aimer Hannah sans pour autant m'y attacher : disons que je l'ai mieux comprise et son caractère direct voire fort qui m'a surprise au départ m'a finalement plu parce qu'il donne du relief à son personnage. J'ai aimé aussi l'aspect plus industriel du roman, qui dévoile les bons comme les mauvais aspects de cette industrialisation en développement. J'ai aimé la place qu'Hannah prend dans l'expansion des soieries Shaw à une époque où les femmes étaient tenues à l'écart des affaires. Mais certaines, comme Hannah, ont réussi à tirer leur épingle du jeu : je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir beaucoup d'admiration pour elle, d'ailleurs et elle m'a rappelé Fiona Finnegan, la jeune héroïne de Jennifer Donnelly dans L'Insoumise.
    L'idée de départ est bonne et je crois que Lindsay Chase aurait pu l'exploiter autrement, de façon moins brutale, pour donner le temps à ses lecteurs d'entrer dans l'histoire et de s'imprégner de son atmosphère. C'est vraiment ça qui m'a manqué : du temps. Mais je ne regrette pas cette lecture et l'ai tout de même appréciée, surtout dans les derniers chapitres quand l'intrigue gagne en teneur dramatique et s'étoffe donc d'elle-même. Le sentiment de rapidité du départ ne s'estompe pas mais on sent alors que l’auteure prend plus de temps et c'est vraiment un point positif.

    En Bref :

    Les + : une idée de départ intéressante, une romance bien traitée, sur fond d'industrialisation naissante. 
    Les - : un sentiment de rapidité au départ, un roman qui démarre un peu brutalement. 

     

    Un Amour de Soie ; Lindsay Chase

    Thème de janvier « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud », 1/12

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Janvier à 21:42

    Je vois que, comme moi, tu as manqué un peu de chance pour ce premier thème. Je te souhaite de mieux tomber pour le mois de Février! 

      • Dimanche 22 Janvier à 23:09

        Effectivement, une petite lecture en demi-teinte pour moi aussi ce mois-ci ! ! sarcastic Dommage mais pas catastrophique non plus, franchement, ça aurait pu être pire ! ! Mais c'est vrai que j'attendais beaucoup de ce roman et mes attentes ont été légèrement déçues ! ! Comme je le dis dans ma chronique et comme l'avait soulevé une autre lectrice avant moi, le roman démarre trop brutalement et nous jette dans une ambiance à laquelle nous n'avons pas le temps de nous habituer...il y'aurait eu matière, avec un peu plus de développements, à faire beaucoup mieux mais...allez, n'exagérons rien, ça reste une bonne découverte quand même ! ! kiss

    2
    Lundi 23 Janvier à 19:40

    En lisant ta chronique je pensais à L'insoumise et au personnage de Fiona et voilà que tu la cites à la fin :) Mais justement j'ai peur que ce roman là ne soit pas à la hauteur de mes attentes par rapport à L'insoumise. Je risque de faire trop de comparaison. Et puis j'avoue que les triangles amoureux ça m'agace un peu. Je ne suis pas certaine non plus de m'attacher aux personnages. Même si je n'exclu pas de le lire un jour, ce n'est pas une priorité, il y a tellement de fictions historiques que je dois encore découvrir :)

      • Lundi 23 Janvier à 20:03

        Les grands esprits se rencontre, visiblement ! ! cool oops Hannah m'a vraiment beaucoup fait penser à Fiona, même si le contexte et l'époque ne sont pas les mêmes ! Disons qu'il n'y a effectivement aucune comparaison à faire entre L'Insoumise et Un Amour de Soie. 

        Je ne peux pas te déconseiller ce roman...je ne l'ai pas détesté mais je crois que j'aurais vraiment encore plus pu l'apprécier si l'auteur nous avait un peu plus développé son propos de départ. 

    3
    Dimanche 5 Février à 18:41

    C'est un peu dommage cette rapidité d'intrigue mais je vais persister dans mon idée et tenter un jour prochain cette lecture. Le sujet est assez intéressant - la soie - même si ce n'est pas la première histoire à en parler.

    Vivement le prochain thème du challenge :-))

     

    P.S. : cela t'embête si je reprends la même manière de noter que toi sous la photo ? Je pense que ce sera plus facile de s'y retrouver à terme si je note comme toi le thème et le numéro.

     

    À bientôt

      • Dimanche 5 Février à 22:51

        Je ne voudrais pas que mon avis te dissuade de démarrer cette lecture, d'autant plus qu'au final, j'en garde un bon souvenir (oui, je sais, je suis compliquée sarcastic). J'ai quand même trouvé l'idée de départ bonne, même si elle est un peu sous-exploitée. C'est vrai que c'est dommage mais pas catastrophique non plus et, de toute façon, rien ne vaut l'avis personnel ! Lance-toi : peut-être aimeras-tu plus que moi. 

        En ce qui concerne le challenge, bien sûr, il n'y a aucun souci ! ! ^^

      • Samedi 11 Février à 15:49

        Je me lancerai alors :-)

         

        Merci ;-)

      • Samedi 11 Février à 16:05

        Hâte de savoir ce que tu en auras pensé ! sarcastic Peut-être aimeras-tu plus que moi, c'est tout ce que je te souhaite en tous cas !

    4
    Mercredi 8 Février à 21:03

    Mince, j'avais raté ta chronique du mois de janvier !!

    Comme toi, j'aime quand l'auteur prend son temps pour installer l'histoire et les personnages ! Mais c'est vrai que les romances passent un peu rapidement sur ces aspects-là, dommage...

    J'espère que ta lecture de février sera plus convaincante ! yes

      • Mercredi 8 Février à 22:12

        J'attendais beaucoup de ce roman donc peut-être est-ce pour cette raison que j'ai été un peu déçue. Il ne lui manquerait vraiment pas grand chose pour être bien meilleur. happy Après je ne le déconseille pas pour autant...C'est un roman très sympathique. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :