• Entre mes Doigts coule le Sable ; Sophie Tal Men

    « L’homme n’est-il pas cet animal fou dont la folie a inventé la raison ? »

    Entre mes Doigts coule le Sable ; Sophie Tal Men

    Publié en 2018

    Editions Le Livre de Poche 

    320 pages

    Deuxième tome de la saga Les Yeux Couleur de Pluie 

     

    Résumé : 

    Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est interne à l'hôpital ! Marie-Lou -qui a quitté sa Savoie natale pour Brest- et Matthieu -le ténébreux surfeur- sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au Gobe-mouches et les fêtes carabines, leur histoire d'amour n'est pas un long fleuve tranquille. C'est plutôt la valse des sentiments...surtout quand leurs proches deviennent leurs patients. Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ? 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    J'ai cédé il y'a presque un an à la Sophie Tal Men mania. A force de voir partout les couleurs acidulées des belles couvertures de ses romans un peu partout, et notamment sur Instagram, j'ai fini par me sentir tentée à mon tour. Étonnant, non ? Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que ma prédilection va surtout aux romans historiques et aux classiques. Pour autant, il y'a quelques années, j'ai découvert les romans feel-good en lisant Gilles Legardinier et, si je n'ai pas forcément cédé à l'engouement autour de ce genre par la suite, je suis toujours restée fidèle à cet auteur et, justement, chez Sophie Tal Men, j'ai pressenti un univers proche : et en effet, après avoir lu Les Yeux Couleur de Pluie l'année dernière, je me suis rendu compte que je ne m'étais pas trompée. Si j'ai eu un peu plus de mal avec l'univers d'Aurélie Valognes, autre maîtresse du genre, avec Sophie Tal Men et son héroïne Marie-Lou, ça a collé tout de suite.
    Médecin de formation, Sophie Tal Men nous fait découvrir l'envers du décor en nous immergeant, comme la meilleure des séries hospitalières, au cœur même de l'hôpital et de tous ceux qui y travaillent, médecins, personnel soignant, patients aussi et c'est assez bouleversant de sincérité.
    Dans le premier roman, Marie-Lou, jeune interne débarque de sa Haute-Savoie natale en pleine Bretagne, où elle intègre le service de neurochirurgie du CHU de Brest. Elle se familiarise petit à petit avec son nouvel environnement, fait la connaissance d'Anna, une piquante brune qui devient sa colocataire et de Matthieu, le cousin ténébreux de cette dernière, qui ne la laisse pas indifférente et avec lequel elle va commencer une idylle pour le moins mouvementée.
    Dans Entre mes doigts coule le sable, on prend les mêmes et on recommence. Matthieu est plus insaisissable que jamais, Anna enchaîne les conquêtes et Marie-Lou ne sait toujours pas comment s'y prendre avec son beau marin qui n'en a pas fini avec les secrets. En plus, elle quitte pour quelques mois le CHU pour l'hôpital de Bohars, perdu en pleine campagne bretonne, où elle va effectuer un stage en psychiatrie, auprès d'une équipe aussi étrange qu'attachante. Et ce stage ne sera pas sans bouleverser ses convictions et sa manière d'aborder la médecine.
    Au départ, en démarrant la lecture de ce deuxième tome, j'ai eu un peu peur parce que je n'ai pas eu le même aussi bon ressenti qu'en démarrant Les Yeux Couleur de Pluie ! En fait, je pense que cela vient tout bêtement que, l'an dernier, découvrant l'auteure et son univers, je n'en attendais pas grand chose, au final, alors que là, forte de ma bonne expérience avec le premier opus, j'avais beaucoup d'attentes. Il m'a fallu un peu de temps pour retrouver ce qui m'avait tant plu dans les premières aventures de Marie-Lou et Matthieu mais j'en ressors très satisfaite quand même, avec le sentiment que ce deuxième Grey's Anatomy à la sauce armoricaine tient tout autant ses promesses que le premier ! !
    Sophie Tal Men brosse un portrait réaliste de l'hôpital mais n'en oublie pas pour autant de faire la part belle à l'humain derrière tout ça. S'il y'a bien un métier où on peut parler de vocation, d'altruisme, de don de soi, c'est, à mon avis, la médecine. Que serait le médical sans ceux qui se trouvent derrière et le font vivre ? C'est un métier assez fascinant que celui de médecin mais aussi un métier très exigeant, compliqué, éprouvant... Marie-Lou qui arrive en hôpital psychiatrique va devoir changer sa manière de faire et sa manière de voir, oublier les théories parfois toutes faites et un peu froides pour s'intéresser à chacun de ses patients, faire du cas par cas, parfois se heurter à des murs que la science seule ne peut expliquer.
    Et puis le couple qu'elle forme avec Matthieu est aussi au cœur de l'intrigue et j'ai vraiment apprécié de les retrouver tous les deux. Franchement, même s'il est insaisissable et parfois un peu injuste, qui ne voudrait pas d'un petit ami comme lui ? Il a ce petit quelque chose qui parvient à nous charmer, même si c'est un personnage de fiction, ce brin de piquant qui fait de lui un personnage intéressant. Finalement, on en apprend plus sur Matthieu que sur Marie-Lou que je qualifierais volontiers, mais sans aucun aspect péjoratif, de mademoiselle-tout-le-monde : une famille lambda, une enfance comme les autres dans ses montagnes de Haute-Savoie, un parcours plutôt réussi jusque là. Une jeune femme sans histoires qui rencontre Matthieu, mystérieux, un peu plus torturé, avec un passé moins évident que l'on découvre petit à petit...
    En un peu plus de trois cents pages, j'ai trouvé que l'auteure parvenait à me donner parfaitement ce que j'attends d'un roman feel-good : le côté marrant contrebalancé par un aspect beaucoup plus sérieux, la légèreté mais qui se faire grave quand il le faut. Et Sophie Tal Men a une vraie subtilité, une manière d'écrire qui touche, je trouve. J'ai retrouvé chez elle ce que j'ai peiné à trouver chez Aurélie Valognes, par exemple... J'ai établi tout de suite un parallèle avec Legardinier parce que même si leurs univers sont différents -l'aspect humoristique est plus exploité chez Legardinier- j'ai retrouvé quelques points communs et cela a établi tout de suite une sorte de confiance. Dans Entre mes Doigts coule le Sable, comme dans Les Yeux Couleur de Pluie, j'ai retrouvé cette sincérité à toute épreuve, de l'auteure comme de ses personnages. Les pages ont défilé sans que je m'en rende compte et je l'ai finalement terminé en moins de vingt-quatre heures. Au début, pourtant, j'ai eu un peu peur, l'impression que je n'allais pas autant aimer que Les Yeux Couleur de Pluie. Au final, si et je pense que Sophie Tal Men fera partie de ces « auteurs rendez-vous » que j'apprécie toujours de retrouver tout particulièrement. Je n'ai maintenant qu'une hâte : lire le dernier tome et retrouver encore une fois Marie-Lou et Matthieu, pour une dernière aventure qui, je l'espère, sera forte en émotions de toutes sortes

    En Bref :

    Les + : une belle histoire, pleine de sincérité et d'authenticité, entre médecine et romance. 
    Les - :
    pas vraiment de points négatifs, ce deuxième tome m'a tout autant séduite que le premier.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Mai à 12:04

    On ne peut pas dire que je me sois vraiment mise aux roman feel-good mais j'aimerai pourtant bien en lire. Ce titre-ci me tente énormément car la médecine me fascine énormément ! J'avais déjà noté le tome précédent (découvert aussi sur ton blog ;-) ) alors je pense que je lirai toute la série aussi :-D

      • Mercredi 29 Mai à 19:03

        J'aime beaucoup l'univers de Sophie Tal Men, sincère et sans chichi... l'univers médical est assez éloigné du mien voire carrément mais j'ai apprécié de découvrir le quotidien de ces jeunes internes, à l'hôpital mais aussi en dehors. 

        Dans ce deuxième tome, l'intrigue est bien installée, elle ne demande qu'à se développer. Maintenant il me tarde de lire le troisième tome même si c'est le dernier : j'ai envie de savoir comment tout va tourner et si Marie-Lou et Matthieu vont enfin réussir à se trouver et à se comprendre. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :