• Inavouable Héritage ; Barbara Wood

    « J'avais débarqué à George Street sans vraiment de racines et sans aucun avenir à contempler. Je repartais avec des trésors du passé et la certitude que le futur réservait espoir et lumière. Quoi de plus précieux ? »

    Inavouable Héritage ; Barbara Wood

    Publié en 1979 aux Etats-Unis ; en 2016 en France (pour la présente édition)

    Titre original : Yesterday's Child

    Editions Pocket

    336 pages

    Résumé :

    Andrea, jeune Californienne de 27 ans, décide de se rendre en Angleterre, son pays d'origine, au chevet de son grand-père mourant. 
    Là-bas, elle fait la connaissance des membres d'une famille dont elle ignorait tout et doit s'adapter à un mode de vie radicalement différent du sien. 
    Mais c'est sa rencontre avec la maison qui sera le véritable choc : dès que la jeune femme pénètre dans la froide demeure victorienne, elle ressent comme une incroyable présence...
    Bientôt, la maison lui ouvre ses portes sur les terribles secrets qu'elle renferme, lui dévoilant la passion tragique qui habite encore ses murs ancestraux. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    En 1976, la jeune Andrea, vingt-sept ans, apprend que son grand-père maternel, Robert Townsend, est mourant. Parce que sa mère ne peut se rendre en Angleterre, c'est Andrea qui fait le voyage. Californienne, la jeune femme est cependant née en Angleterre, qu'elle a quittée à l'âge de deux ans pour ne jamais y revenir. Ce voyage, entamé pour rencontrer son grand-père avant qu'il ne soit trop tard, est aussi un retour aux sources. Près de Manchester, où vit sa famille depuis longtemps, Andrea s'installe dans la vieille maison de sa grand-mère et va rencontrer les membres de sa famille anglaise. Mais elle va faire aussi des rencontres bien plus surprenantes : victime d'hallucinations répétées, Andrea comprend vite que les visions dont elle est victime ne sont pas anodines et vont lui permettre de percer à jour des secrets de famille qu'on s'était jusque là bien gardé de révéler.
    Inavouable Héritage est ce que j'appelle un « roman à secrets », dans la veine des bouquins de Kate Morton, maîtresse du genre ou de Katherine Webb... l'idée de départ est sensiblement toujours la même : une héroïne partant à la découverte de secrets enfouis depuis des décennies. Sauf que, ici, loin d'utiliser les bons vieux flash-back et une alternance passé / présent, c'est en utilisant des manifestations quelque peu surnaturelles que l'auteure lève petit à petit le voile sur les secrets du passé et les nombreux non-dits qui semblent empoisonner la vie des Townsend depuis la fin du XIXème siècle au point que le grand-père d'Andrea ait toujours considéré son histoire comme un fardeau. Quel est le drame qui a changé à jamais le cours des choses ? Andrea est bien décidée à le découvrir et, de toute façon, les manifestations de plus en plus nombreuses et de plus en plus précises qui s'imposent à elle, lui permettent progressivement de recréer le puzzle et de comprendre enfin que ce que sa grand-mère a bien voulu lui révéler n'est peut-être pas l'entière vérité.
    Inavouable Héritage est un roman assez particulier, qui ne m'a déplu mais qui a cependant des petits défauts, des petites inégalités qui m'ont empêchée d'être totalement convaincue.
    Pour autant, je me suis surprise à le lire relativement vite et à m'y plonger avec plaisir, à tel point que j'avais parfois du mal à lâcher le livre ! Ces romans jouent évidemment sur notre curiosité naturelle et légitime : le secret sert de trame et, bien évidemment, on a envie, comme l'héroïne, de le connaître enfin. On est partie prenante de l'intrigue et on s'y sent réellement investie.
    J'ai aimé Andrea, sans plus cependant. Je me suis sentie assez proche d'elle mais sans forcément m'y attacher énormément.
    Parlons maintenant de ce qui fait, indéniablement, la force du roman, du moins à mon sens - peut-être pour un autre lecteur cela serait un défaut.
    Les manifestations surnaturelles qui sont au coeur du récit m'ont déroutée au départ, puis j'ai fini par m'y habituer. Comme Andrea, on passe d'une sensation de panique à une certaine attente : comme elle, à mesure que les événements du passé se déroulent sous ses yeux, on a envie que ces manifestations se multiplient, on a envie enfin de connaître ce qu'elles nous cachent.
    La question ici n'est pas de savoir si on y croit ou pas. A partir du moment où on choisit de lire ce roman, on est obligé de faire avec le parti - pris de l'auteure qui a choisi de faire revivre le passé au travers des flash dont son héroïne est victime. Qu'on croit ensuite que certains, comme les médiums, ont une certaine sensibilité qui leur permet de communiquer avec le passé ou de ressentir, dans une maison, son ambiance positive ou négative est affaire privée.
    Pour ma part, je trouve que l'idée est originale, elle nous change de ce qu'on a l'habitude de lire. En lisant le résumé, je me suis dit : pourquoi pas ?
    Au final, j'ai bien aimé cette idée ! Au départ, j'ai vraiment ressenti l'angoisse et la terreur d'Andrea, jeune Américaine confrontée d'une manière assez brutale à un passé auquel elle n'a jamais songé et qui ne fait pas vraiment partie de son existence quotidienne. Être victime d'hallucinations pendant lesquelles elle revoit ses ancêtres se précipiter vers un destin qu'elle sait tragique, sans le connaître exactement, est forcément quelque chose de déroutant ! Et puis ces manifestations se sont un peu trop multipliées. Certes, on a envie de savoir, notre curiosité monte crescendo mais, parfois, j'ai trouvé qu'elles étaient un peu trop nombreuses. J'aurais aimé voir Andrea fouiller dans le passé, chercher, plutôt que d'être toujours confrontée. J'aurais aimé la voir un peu plus active. Plus active que passive, en ce moment : car, bien évidemment, ces hallucinations, elle ne les contrôle pas. Et de fait, puisque l'auteure les impose à son héroïne, elle nous les impose aussi. Parfois, je me suis sentie un peu lassée.
    Pour autant, parce que je suis une fan de romans historiques, j'ai aimé ces voyages dans le temps, à la fin de l'époque victorienne. Beaucoup de sujets inhérents à la période y sont abordés : l'évolution de la médecine, le mariage, la condition des femmes, l'importance de la famille et des convenances.
    L'époque un peu plus contemporaine -la fin des années 1970- m'a moins plu sans me déranger. Je déplore juste que le cadre spatio-temporel ait été aussi peu précis parce que j'ai cru pendant longtemps que Andrea était une jeune femme d'aujourd'hui alors que ça n'est pas le cas.
    A part ça, le roman a su me séduire, de part son originalité, de part son intrigue historique, tragique mais intéressante.
    Pour une première, je dois dire que Barbara Wood ne m'a pas déçue et m'a donné envie de sortir ses autres romans de ma PAL ! 

    En Bref :

    Les + : une histoire originale et qui parvient à captiver le lecteur, un aspect historique bien mené et intéressant.  
    Les - :
     
    un cadre spatio-temporel pas forcément très précis, cela m'a manqué ; un style un peu lourd parfois. 

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mélissa
    Lundi 25 Septembre à 19:30

    Salut,

    j'ai aussi des Barbara Wood en stock dans ma LAL dont " Séléné " mais je repousse justement ces lectures car redoutant le côté " gnan gnan ", " fleur bleue ". Ta critique me rassure un peu mais je vais rester pour l'instant encore un peu avec Maupassant. En tout cas encore une belle critique et tu vas te régaler avec la biographie de Mazarin de la Dame Simone Bertière. Une valeur sûre. cool

    A la prochaine et bonne semaine. 

    Mélissa

      • Lundi 25 Septembre à 20:19

        Séléné est aussi dans ma PAL, depuis quelques mois. Le premier roman de Barbara Wood à avoir attiré mon attention est La fille du loup, sur Livraddict. ^^ Je ne suis absolument pas fan de la période antique (quoique, la période romaine me plairait plus que la grecque à la limite) mais un je-ne-sais-quoi dans le résumé m'a attirée et finalement La fille du loup a rejoint ma PAL en même temps que Séléné et Inavouable Héritage. J'ai commencé par celui-ci un peu par hasard et au final, j'ai été agréablement surprise ! Je comprends ce que tu veux dire, le côté fleur bleue me gêne aussi... je n'ai rien contre les romances mais quand ça tombe dans le mièvre, je n'aime plus du tout. Je ne sais pas comment sont les autres romans de B. Wood mais il n'y a rien de tout ça dans Inavouable Héritage ! ^^

         

        Et merci ! Cette biographie est un fleuve, c'est vraiment un bon pavé ! Je ne pense pas la lire en quelques jours, je vais de toute façon prendre mon temps, c'est le genre de lectures qui nécessite une grande concentration. 

         

        Je te souhaite de belles lectures également, 

        Des bises ! sarcastic

    2
    Lundi 2 Octobre à 06:40

    oh, voici un roman qui va me plaire !  Le résumé initial fait penser à Rebecca de Daphné du Maurier avec cette demeure qui est un vrai personnage.

    Chouette déco avec gourmandises, promenades automnales. Et oui, on y est ! Mais j'adore cette saison

      • Lundi 2 Octobre à 10:42

        Ne connaissant pas Daphné du Maurier je n'ai pas pensé à Rebecca mais du coup tu m'as donné envie de découvrir ce roman ! happy Inavouable Héritage m'a beaucoup plu. Ce n'es pas de la grande littérature mais le roman se laisse lire. 

         

        Oui j'avais envie d'une ambiance chaleureuse pour octobre j'aime beaucoup ce mois ! ^^ L'automne est une très jolie saison. cool 

    3
    Lundi 2 Octobre à 13:44
    Cellardoor

    C'est marrant, je ne connaissais pas l'auteure (car pas lue) mais j'ai toujours été convaincue qu'elle écrivait de petites bluettes sans conséquences... mais en fait, ça  a l'air d'être bien plus intéressant que ça ! Le principe me plait en tous cas et je garde l'idée sous le coude. Tu dis que le cadre spatio temporel (pour la partie moderne) n'est pas précis mais du coup, ça veut dire qu'il n'a aucun impact sur le récit ? C'est dommage, je trouve, de placer un récit dans les années 70 sans tirer partie de cette époque...

      • Lundi 2 Octobre à 17:17

        Très honnêtement, je pensais aussi que c'était de la romance un peu niaise, en un mot, pas vraiment ce que j'aime lire en général. ^^ Et au final j'ai été très surprise !  L'histoire est originale, assez bien menée et l'auteure est allée jusqu'au bout, on ne pas lui reprocher de l'avoir sous-exploitée... 

        Le seul bémol, c'est effectivement ce cadre temporel pas vraiment très précis. Le roman a été écrit à la fin des années 1970 donc je ne crois pas que le choix de l'auteure ait été vraiment réfléchi par exemple... Je pense juste que c'était une évidence pour elle, de situer l'intrigue à l'époque où elle-même écrivait.  Mais j'aurais aimé que les époques soient plus clairement définies parce qu'au départ je croyais vraiment que c'était à notre époque que l'intrigue se passait et j'ai été parfois un peu paumée... 

        Mais à part ça, je n'ai pas vraiment de reproche à faire au roman. cool

      • Lundi 2 Octobre à 17:36
        Cellardoor

        Ah oui mon commentaire est un peu bête du coup ^^ Forcément, le roman a été écrit en 79, c'est normal d'avoir placé l'intrigue à cette époque... J'ai déjà ressenti ce décalage dans certains bouquins (je ne saurais par contre pas te citer de titres) où j'avais l'impression que l'histoire se passait à notre époque et pas forcément 20 ou 30 ans plus tôt. C'est vrai que c'est assez déstabilisant. Mais en tous cas, ça peut rester une lecture agréable à découvrir !

      • Lundi 2 Octobre à 19:39

        Ah non non pas du tout, moi aussi au départ je me suis demandé pourquoi l'auteure avait situé son intrigue dans les années 70 pour finalement ne pas en parler... j'ai démarré le roman en pensant d'ailleurs qu'Andrea était une jeune femme d'aujourd'hui et c'est bien après que je me suis rendu compte que l'auteure avait écrit son roman en 1979, ceci expliquant donc cela ! sarcastic

        A part ça oui, c'est une lecture assez sympathique en effet ! Pas de la grande littérature mais j'ai quand même passé un bon moment. ^^

      • Mardi 3 Octobre à 16:15
        Cellardoor

        Et c'est l'essentiel après tout ! :)

    4
    Samedi 14 Octobre à 09:13

    Je suis très intriguée par ce roman. L'histoire a l'air intéressante! Et je ne connais pas Barbara Wood, c'est l'occasion de la découvrir :)

      • Samedi 14 Octobre à 20:07

        Oui, en effet, le roman présente une pztite originalité qui le rend intéressant et pique la vuriosite c'est sûr ! ^^ Je ne sais pas si tu aimeras mais je ne te le déconseille pas ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :