• En Voiture, Simone ! ; Aurélie Valognes

    « Mais ce qu'il y a de beau en amour, c'est qu'il y a autant de couples que de façons de s'aimer. »

    En Voiture, Simone ! ; Aurélie Valognes

     

    Publié en 2017

    Editions Le Livre de Poche

    256 pages

    Résumé :

    Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut: un père, despotique et égocentrique, Jacques.
    Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine. Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou.
    Et … trois belles-filles délicieusement insupportables !
    Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
    Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

    Ma Note : ★★★★★★★★★★

    Mon Avis :

    Voilà j'ai moi aussi cédé à la Aurélie mania. Contrairement à beaucoup de lecteurs qui l'ont découverte avec son fameux Mémé dans les Orties, moi, c'est En Voiture, Simone ! que j'ai eu envie de lire parce que j'en avais aimé le résumé, qui laissait présager un vrai cocktail de bonne humeur.
    Aurélie Valognes fait partie de ces auteurs nouvelle génération, proches de leur public, souvent bourrés de sincérité, ayant avant tout envie de partager avec les lecteurs. Des auteurs présents sur les réseaux sociaux et qui n'hésitent pas à établir de vrais liens, certes virtuels mais bien présents, avec leurs lecteurs.
    Sur son compte Instagram, Aurélie Valognes semble être une jeune femme comme bien d'autres, habitée par une passion, l’écriture et une volonté, celle d'être lue et de créer une vraie communauté autour d'histoires simples, très contemporaines et pleines d'enseignements
    Dans En Voiture, Simone ! ou encore Nos Adorables Belle-filles, car c'est sous ce titre là que le roman a été publié la première fois -et finalement, ce titre-là serait peut-être le plus révélateur de ce que l'on va trouver dans le roman-, il est question d'intégration dans une famille : comment s'assimile-t-on à une famille ? Comment devient-on gendre ou belle-fille modèle et surtout, y'a-t-il une norme ? Quelles sont les clés de la réussite ? Et surtout comment faire pour supporter une belle-famille avec laquelle on a peu d'atomes crochus ?
    Et inversement bien sûr, car une intégration ne se passe bien sûr pas à sens unique.
    Voilà donc un sujet presque sociétal et qui ne manquera évidemment pas d'en intéresser beaucoup. Personnellement, n'étant pas en couple, n'étant pas mariée, je ne m'attendais pas à me sentir proche des personnages dans ce domaine-là qui m'est finalement inconnu. Mais j'attendais de les découvrir avec impatience, m'attendant à un cocktail assez détonnant ! Chaque personnage avait l'air doté de son propre caractère, de ses propres particularités et, effectivement, c'est le cas. Aurélie Valognes a pris le temps de ciseler chacun de ses personnages, leur donnant à tous un véritable relief et ce n'est pas facile en moins de trois-cents pages ! Les trois belle-filles sont toutes différentes, évoluant et venant de milieux totalement différents : la mère de famille rangée, Stéphanie, la Parisienne bobo et végétarienne, Laura et enfin la méridionale brute de décoffrage, franche et à l'accent chantant, Jeanne, un peu perdue dans cette famille qu'elle n'arrive pas à comprendre. J'ai aussi aimé Martine et Jacques, les beaux-parents, même si Jacques est parfois imbuvable avec ses belle-filles, ce qui est assez surprenant finalement, car on connaît mieux l'hostilité belle-mère / belle-fille que le contraire, mais Jacques est bien la preuve que cela peut exister. Finalement, même s'il est souvent désagréable, Jacques peut aussi s'avérer assez touchant. 
    En Voiture, Simone ! est un roman bien d'aujourd'hui, agréable à lire, facile à lire surtout. Assez court, je l'ai lu en un peu plus de 24 heures. Et je crois que j'aurais pu le lire encore plus vite si je n'avais pas travaillé. Au-delà de la famille, Aurélie Valognes aborde aussi plein d'autres sujets : la difficulté parfois, de faire durer un couple, les questions existentielles qui ne manquent pas d'apparaître quand on atteint un certain âge, la retraite, les enfants, la question de l'éducation, la culpabilisation par une société hyper intolérante, les carences affectives etc...
    Cependant, je ne peux pas dire que j'ai été pleinement séduite. Lorsque j'ai commencé En Voiture, Simone ! je venais à peine de terminer Les Yeux Couleur de Pluie de Sophie Tal Men, un autre roman un peu dans la même veine et immanquablement, je n'ai pu m'empêcher de comparer les deux et je dois dire que ma préférence va au roman de Sophie Tal Men. Contrairement à d'autres lecteurs, je n'ai pas été pleinement séduite par le style d'Aurélie Valognes : j'ai aimé sa simplicité, sans prétention, qui lui donne assurément un surcroît d'authenticité. Malgré tout, je n'ai pas toujours été convaincue et je le regrette parce que, sans ça, je n'aurais certainement pas eu grand chose à reprocher à En Voiture, Simone !. J'y ai retrouvé ce que j'aime dans les romans contemporains français : de l'humour, une certaine légèreté contrebalancée par, parfois, des chapitres un peu plus graves qui font réfléchir.
    Mon premier Aurélie Valognes n'aura donc pas été une complète réussite mais n'aura pas non plus été une déception et c'est tout ce qui compte, non ? 

    En Bref :

    Les + : une histoire toute simple, sans prétention, légère et qui fait sourire, tout en faisant réfléchir aussi un petit peu. 
    Les - : je n'ai pas réussi à me sentir convaincue par le style, à certains moments. 

     

    Brooklyn ; Colm Tóibín

     Thème de mai, « Mignonne, allons voir si la rose... », 5/12


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 31 Mai à 06:58

    Depuis le temps que je souhaite lire un roman d'Aurélie Valognes ! J'ai Nos adorables belles-filles dans ma PAL, il faudrait que je l'en sorte enfin ! 

      • Jeudi 31 Mai à 08:38

        Moi aussi j'étais très curieuse : il faut dire que depuis quelques temps on voit Aurélie Valognes partout ! happy Et pourtant j'ai aussi laissé dormir ce livre un bon moment dans ma PAL. Je ne regrette pas de l'en avoir sorti et cette lecture m'a donné ce que j'en attendais. ^^ Malgré tout, petite déconvenue : le style de l'auteure ne m'a pas autant emballée que je ne le pensais de prime abord. cool

    2
    Jeudi 5 Juillet à 08:01

    Ton avis sur le style me met en garde. C'est pour moi tellement essentiel chez un écrivain que je redoute presque ce livre mais je trouve le sujet de la belle-famille intéressant et pour ma part je ne l'ai jamais rencontré dans des livres alors je note le titre, j'espère que le style ne me déplaira pas trop

      • Jeudi 5 Juillet à 15:49

        C'est un avis subjectif mais je ne suis pas la seule à avoir eu ce sentiment à l'issue de cette lecture. Le mieux est de se lancer, de se faire sa propre opinion. Maintenant, j'ai envie de lire les autres romans d'Aurélie Valognes, afin de me rendre compte : est-ce celui-ci qui est peut-être un peu moins bon que les autres ou bien est-ce tout simplement que son univers n'est pas fait pour moi ? Franchement, je n'ai pas détesté En Voiture, Simone ! j'ai même souvent souri et j'ai trouvé que ce roman pouvait faire réfléchir sur plein de choses : le vieillissement, le lâcher-prise, la vie de couple, la peur de s'engager, la maternité etc... Aurélie Valognes porte un regard assez juste et acéré sur notre société mais j'avoue que le style, par moments, ne m'a pas vraiment convaincue. J'aurais aimé... aimer encore plus ce roman (si tu vois ce que je veux dire ^^), mais je ne peux pas dire pour autant que j'ai passé un mauvais moment parce que ce n'est pas vrai. 

        Et effectivement, rien que pour le sujet au centre du récit, cette relation avec la belle-famille, le livre est intéressant parce que, on est d'accord, ce n'est pas forcément un sujet traité en littérature. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :