• Le Temps de l'Amour ; Colleen McCullough

    « Comme l'amour est violent lorsqu'il assouvit sa vengeance !  »

    Le Temps de l'Amour ; Colleen McCullough

    Publié en 2003 en Australie et aux États-Unis ; en 2018 en France (pour la présente édition)

    Titre original : The Touch

    Editions de l'Archipel

    572 pages

    Le Temps de l'Amour ; Colleen McCullough

    Résumé :

    Écosse, 1872. A 16 ans, Elizabeth n'a jamais quitté son petit village, sa famille nombreuse et son père autoritaire. Aussi sa vie est-elle bouleversée par la demande en mariage d'Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie.

    Après une longue traversée, Elizabeth découvre un pays sauvage et un homme qui l'impressionne - mais dont elle pressent qu'elle ne l'aimera jamais.

    Par chance, il y'a la sulfureuse Ruby qui, malgré son amour pour Alexander, prend Elizabeth sous son aile...jusqu'au jour où celle-ci croise le chemin de Lee, le jeune fils de son amie...

    Avec le brio qu'on lui connaît, Colleen McCullough tisse un récit courant sur près d'un demi-siècle. Une saga nourrie de personnages hauts en couleur et de rebondissements : l'un des romans les plus marquants de l'auteure des Oiseaux se cachent pour mourir.

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    C'est donc avec ce roman que j'ai découvert la plume de la célèbre auteure des Oiseaux se Cachent pour Mourir et Les Quatre Filles du Révérend Latimer...
    Je crois que Le Temps de l'Amour n'est pas son roman le plus connu mais lorsqu'il a été proposé en partenariat par les éditions de l'Archipel, j'ai tout de suite aimé le résumé : cette histoire qui nous emmène dans les grands et sauvages espaces de l'Australie du XIXème siècle avait tout pour me plaire !
    Nous sommes en Écosse, dans les années 1870. Elizabeth a grandi dans une société étriquée, marquée par la rigueur presbytérienne et l'autorité de son père. Aussi, lorsque son cousin Alexander, qui a fait fortune en Australie, la demande en mariage, c'est vers un monde nouveau et inconnu que la jeune fille se dirige... C'est un pays à l'autre bout du monde, inconnu, tellement différent et dépaysant que découvre Elizabeth, loin de son petit village écossais qu'elle n'avait jamais quitté... C'est aussi la vie conjugale qu'elle va expérimenter, sans en tirer aucune satisfaction... Mais en Australie, Elizabeth va aussi faire de belles rencontres...
    Le Temps de l'Amour est une grande fresque familiale, à la manière d'une Tamara McKinley ou une Sarah Lark ! Ou plutôt devrais-je dire que ce sont elles qui sont inspirées de la fougue et de la verve de Colleen McCullough, passée maître en sagas familiales et historiques, prenant comme cadre un pays qu'elle connaît bien, l'Australie ! Dans ce roman c'est l'Australie des pionniers qu'elle nous présente, au travers d'une grande saga qui court sur près de cinquante ans, un pays en plein essor à l'aube du XXème siècle et dont la ville de Kinross est le parfait exemple : au travers de l'expansion de cette cité minière et aurifère -je ne me suis pas renseignée plus que ça, mais il me semble que cette ville est fictive et personnifie toutes ces villes nouvelles qui à l'époque poussent comme des champignons-, non loin de Sydney, c'est finalement celle de ce grands pays-continent que nous raconte Colleen McCullough...
    Si je n'y ai pas tout aimé, loin s'en faut, j'ai trouvé que ce roman était réussi globalement et j'ai pris plaisir à le découvrir... Surtout, c'est une histoire extrêmement riche et dense que nous propose ici l'auteure, avec en toile de fond, un contexte historique vraiment intéressant... Ne connaissant pas vraiment l'histoire de l'Australie, j'ai finalement appris beaucoup de choses sur ce pays... Si l'histoire familiale des Kinross est évidemment au premier plan, j'ai cependant apprécié que l'auteure ne fasse pas de l'époque et de ses particularités qu'un prétexte et un fond flou et ténu... Au contraire, l'industrialisation galopante de l'Australie et même du monde entier, en cette seconde moitié du XIXème siècle est très bien décrite et on sent que l'auteure a fait de solides recherches. L'aspect scientifique est très présent dans le roman, notamment à travers le personnage d'Alexander, l'époux d'Elizabeth... Industriel de génie, ayant voyagé d'Europe en Amérique et d'Amérique en Australie et fait fortune dans l'exploitation de l'or, d'abord en Californie puis en Nouvelle Galles du Sud, c'est un personnage très charismatique et d'une grande intelligence... Un personnage très touchant aussi alors que je ne pensais pas que je pourrais m'attacher à lui ! Et au final, cet amour qu'il porte à son épouse mais aussi toute la passion qu'il met dans tout ce qu'il entreprend, la passion et le génie même, devrais-je dire, m'a plu. Je crois que je me suis même plus attachée à lui qu'à Elizabeth, parfois un peu trop distante pour susciter un sentiment chez le lecteur... Cela dit, j'ai trouvé que tous les personnages, tous autant qu'ils sont, étaient intéressants à leur manière : Alexander, Elizabeth, leurs filles, Ruby et son fils Lee, la communauté chinoise de Kinross, j'ai tous aimé les rencontrer ! Si tout, dans leur vie n'est pas forcément vraisemblable -je crois que je ne me ferais jamais aux enfants, dans les livres, qui parlent avec un style soutenu digne d'un prix Goncourt à deux ans à peine ! ! - j'ai navigué dans leur quotidien et je crois que chacun peut s'y retrouver : comme dans n'importe quel quotidien, les Kinross, leurs amis ou leurs employés connaissent des joies, des peines, des drames, des deuils, de l'amour, de la passion, de l'exaltation... Tout ce qui, au final, fait d'une simple saga familiale une bonne saga familiale !
    Si vous le voulez bien, j'aimerais maintenant revenir sur ce fameux contexte dont j'ai parlé un peu plus haut ! Je vous ai dit que j'avais été surprise de le trouver si présent et, effectivement, à la lecture du résumé, j'ai pensé que le roman serait plus centré sur Elizabeth et sa vie en Australie. Au final, l'intrigue va bien au-delà de ça, avec une trame scientifique, technique et industrielle qui est très présente et qui apporte sans aucun doute un plus au roman : en cette fin de XIXème siècle, la modernité fait un grand bon en avant ! Les mines tournent à plein régime, les villes se modernisent et deviennent plus propres, plus grandes, plus confortables, les maisons aussi qui se dotent de l'électricité et de l'eau courante.... Ce sont les débuts de l'automobile, du pétrole, un essor extrêmement important qui forge déjà, en son sein, notre époque contemporaine. Pour l'Australie, c'est aussi l'époque de la fédération, de la création du Commonwealth...
    Ce roman avait tout pour me plaire et effectivement, même si je n'ai parfois pas aimé les dialogues, qui ne m'ont pas spécialement plu et que je n'ai pas trouvé très spontanés et que j'ai par exemple trouvé que les personnages d'enfants étaient peut-être un peu trop matures pour être vraisemblables -surtout celui de Nell, en fait- dans l'ensemble, c'est toujours avec plaisir et intérêt que je reprenais ma lecture.
    Le Temps de l'Amour est un roman captivant ! Si vous aimez les grands espaces, alors vous allez voyager... Mais finalement, pas qu'en Australie puisque Colleen McCullough nous emmène en Asie, en Perse, en Amérique aussi ! Et enfin, si suivre une famille sur plusieurs décennies, la découvrir comme si vous en faisiez partie intégrante et partager leurs bons comme leurs mauvais moments, alors lancez-vous et vous ne serez pas déçu !
    Si je suis bien sûre d'une chose, en terminant cette lecture, c'est que j'ai très envie de lire les autres romans de Colleen McCullough maintenant ! 

    MERCI A MYLENE ET AUX EDITIONS DE L'ARCHIPEL POUR CET ENVOI !

    En Bref :

    Les + : l'intrigue, riche et dense, basée sur l'histoire privée d'une famille mais aussi sur la grande Histoire, si riche en cette fin de XIXème siècle... 
    Les - :
    pour moi, le gros point négatif de ce roman, c'est clairement les dialogues...

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :