• Galeran de Lesneven, tome 1, La Couleur de l'Archange ; Viviane Moore

    « Il n'avait pas payé le prix du sang, de son sang, et n'attendait plus ni repos ni pardon. »

    La Couleur de l'Archange ; Viviane Moore

    Publié en 2002

    Editions du Masque (collection Labyrinthes)

    286 pages

    Premier tome de la saga Galeran de Lesneven

    Résumé :

    « Ils étaient quatre compagnons. Ils n'éprouvaient aucune appréhension, nul mauvais pressentiment et ils auraient sans doute beaucoup ri, si on leur avait annoncé que trois d'entre eux allaient mourir ! »
    Ainsi commence, en cette année 1133, une sanglante chasse à l'homme qui mènera Galeran de Lesneven de l'Aber Wrac'h, en pays d'Armor, jusqu'à la Normandie. Et c'est au coeur de l'abbaye fameuse du Mont-Saint-Michel, dans les sables de la baie, que se poursuivra son parcours initiatique et que, devenu chevalier, sa quête lui apparaîtra dans le sang et la passion des hommes. 

    Premier volet des aventures du chevalier Galeran de Lesneven, un des héros les plus attachants de Viviane Moore qui mêle ici évocation du monde médiéval et thriller avec un talent incontesté. 

    Ma Note : ★★★★★★★★★★ 

    Mon Avis :

    Avec ce premier tome d'une longue série, Viviane Moore -qui est une auteure française, comme son nom ne l'indique pas- nous entraîne sur les traces d'un héros pas comme les autres, Galeran de Lesneven, cadet d'une famille noble bretonne et enquêteur à ses heures.
    Nous sommes donc en 1133, quelque part en Bretagne, en pays de Léon, très exactement, une contrée sauvage, encore peuplée par des légendes immémoriales et des coutumes ancestrales. Galeran est un jeune garçon de seize ou dix-sept ans, à peine... toujours est-il que, s'il a fait ses classes, il n'a pas encore été adoubé.
    Le point de départ de l'intrigue est une lutte qui dégénère entre les Lesneven et les Lochrist, un clan voisin et ennemi. Plusieurs jeunes hommes appartenant à la mesnie des Lesneven vont subitement mourir et ces morts brutales réveiller la haine latente entre les deux familles. Commence alors pour Galeran une véritable quête identitaire, comme un rite d'initiation, qui va l'emmener jusqu'entre les murs de l'imposante abbaye du Mont-Saint-Michel, perché dans la mer, entre Bretagne et Normandie. Entraîné là-bas par un mystérieux chevalier après qu'il ait cru avoir tout perdu, Galeran, avant de devenir chevalier, va enquêter aux côtés de son mystérieux tuteur, sur des morts répétées, qui surviennent en l'abbaye sans que personne ne puisse les expliquer.
    Ça ne vous rappelle rien ? Je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Nom de la Rose, bien sûr ! Une enquête en plein cœur d'une abbaye médiévale, un érudit flanqué de son aide : le chevalier, mystérieux bienfaiteur de Galeran et dont le nom ne sera révélé qu'à la fin, m'a aussitôt fait penser, par son érudition et sa logique, à Guillaume de Baskerville tandis que Galeran lui, est en quelque sorte son Adso de Melk, le jeune homme qui, à ses côtés, apprend à démêler une enquête mais aussi grandit en apprenant sur la vie. Près de cet homme bienveillant mais qui ne se révèle pas, Galeran va plus apprendre sur lui, les hommes et leurs travers, en quelques mois qu'en plusieurs années de formation.
    Le début du roman est un peu long, j'avoue ne pas avoir compris d'emblée où l'auteure voulait nous emmener.
    Dès le résumé, qui, à l'aide d'une citation tirée du roman, nous apprend la mort des compagnons de Galeran -cela aurait pu être sympa de garder le suspense soit dit en passant- on comprend que l'intrigue ne va pas être de tout repos, sans savoir réellement où elle va nous emmener.
    J'ai eu du mal à comprendre le lien entre les morts successives des compagnons de Galeran et l'enquête menée au Mont-Saint-Michel, avant de saisir que... eh bien il n'y en a pas vraiment, en fait ! Disons que c'est l'élément déclencheur, uniquement, ce que je n'avais pas vraiment compris à la lecture du résumé ! Parce que Galeran se trouve confronté à ces deuils, parce qu'il doit quitter un temps les terres des Lesneven, le voilà donc tout disponible pour aller mener une enquête, flanqué d'un maître aussi mystérieux qu'érudit. Mais, au final, cela se tient : qui y'a-t-il bien à chercher autour d'une mort accidentelle et de deux autres, perpétrées par un clan ennemi ? Rien là que de très banal. Mais parce qu'avec la mort de ses compagnons, Galeran devient en quelque sorte un homme, parce qu'avec eux disparaissent les souvenirs de l'enfance, elles sont un moment fondamental dans la vie du jeune homme. 
    Peut-être que cette enquête, justement, aurait pu être plus étoffée, peut-être l'auteure aurait-elle pu la développer plus... toujours est-il que j'ai aimé ce roman, je suis vite entrée dans l'intrigue et j'ai vraiment eu envie d'en savoir le fin mot ! Ces intrigues policières qui naviguent dans le mystère me plaisent beaucoup en général. La Couleur de l'Archange est un huis-clos étouffant, entre les murs d'une abbaye perdue dans une baie, cernée par les eaux qui, pour les hommes du Moyen Âge, devait sembler au bout du monde.
    Le roman est court, le dénouement vient vite mais on a tout de même le temps d'apprécier le climat de peur et de suspicion qui s'installe progressivement, entre terreur bien réelle et superstitions ancestrales et bien ancrées dans la croyance populaire.
    J'ai vraiment découvert l'univers de Viviane Moore avec ce roman. C'est une auteure que je ne connaissais vraiment pas mais qui a su me convaincre. La courte notice biographique en début d'ouvrage dit qu'elle nourrit une vraie fascination pour le Moyen Âge et cela se sent : je pense que l'auteure s'est aussi beaucoup inspirée des textes d'époques, peut-être des récits des exploits des Chevaliers de la Table Ronde... la quête initiatique de Galeran m'a un peu rappelé celle de Perceval par exemple, tandis que le chevalier, lui, évoque ces personnages mystérieux, ces chevaliers errants qui prennent un temps une place considérable dans la vie du héros, l'aident, avant de disparaître, comme ils sont arrivés. Quant à l'éveil à l'amour de Galeran, difficile de ne pas évoquer l'amour courtois, qui se développe justement au XIIème siècle...
    Quant à la présence d'un glossaire en fin de volume, elle est la très bienvenue et nous aide à comprendre certains termes de vocabulaire typiquement médiéval.
    J'ai commencé cette lecture sans attentes particulières mais j'ai finalement réussi à me prendre au jeu. Certes, il ne se passe pas grand chose au départ mais La Couleur de l'Archange est le première tome d'une saga importante, il est donc bien aussi de poser les bases d'un univers. Le personnage de Galeran est attachant et j'ai envie de lire ses autres aventures maintenant. Découvrir cette Bretagne médiévale à l'identité si fortement marquée au travers d'une enquête policière qui mêle meurtres de religieux et hérésies anciennes m'a plu !
    La Couleur de l'Archange est un bon roman historique qui ne plaira peut-être pas à tous mais saura, clairement, trouver son public.

    En Bref :

    Les + : une intrigue très intégrée dans son contexte, qui fait aussi la part belle à la littérature médiévale par certains de ses aspects et un héros attachant. 
    Les - : un début difficile parce qu'un peu longuet, durant lequel je me suis demandé où l'auteure voulait nous emmener. 


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Août à 18:30
    Je connais cette auteur pour avoir lu avec mes élèves le très bon Seigneur sans visage. Je note celui ci, même si je tombe encore dans une saga !
      • Mardi 8 Août à 18:48

        Et moi, je note celui que tu me cites et que je ne connais pas. sarcastic J'ai un tome de sa dualogie Alchemia, qui se passe à Paris pendant les Guerres de Religion, il va falloir que je découvre cette saga dans les mois qui viennent ! 

        En tous cas, si tu connais déjà Viviane Moore et que tu as apprécié ta première lecture, je pense que la saga Galeran de Lesneven pourrait te plaire sans problème ! J'ai démarré la lecture de ce roman sans aucune attente particulière et finalement j'ai été séduite ! sarcastic

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :